Commentaires en ligne


5 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Albertine disparue
dans le tome précédent, on a vu qu'un jour, Françoise annonce au narrateur qu’Albertine est partie. Cet événement marque le passage à "Albertine disparue". Ce volume constitue une analyse de la souffrance amoureuse, qu’atténue lentement – « dans le temps » – le travail du deuil et de l'oubli...
Publié il y a 7 mois par RAS

versus
3.0 étoiles sur 5 Un peu décevant
Proust avait tout d'abord pensé appeler ce volume Sodome et Gomorrhe IV, on y retrouve donc les faiblesses des précédents volumes, même si dans ce dernier volet, on sent le narrateur s'éloigner des mondanités et revenir à quelque chose de plus intimiste. Encore une fois, de très beaux passages, ou sur le deuil, ou sur...
Publié il y a 3 mois par BC


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Albertine disparue, 5 avril 2014
Par 
RAS - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A la recherche du temps perdu, tome 6 : Albertine disparue (Broché)
dans le tome précédent, on a vu qu'un jour, Françoise annonce au narrateur qu’Albertine est partie. Cet événement marque le passage à "Albertine disparue". Ce volume constitue une analyse de la souffrance amoureuse, qu’atténue lentement – « dans le temps » – le travail du deuil et de l'oubli.
J'aime bien cette édition Gallimard dite "La Blanche", car le format est agréable et les caractères ont une taille lisible. Par contre, les notes qu'il y a dans l'édition Folio ont disparues. Il s'agit bien sûr d'une lecture quelque peu ardue, surtout à cause des longues phrases et des descriptions minutieuses. Mais si on arrive à s'accrocher, ça vaut certainement le coup. Des analyses et descriptions très fines des personnages et des situations, une belle écriture et un style incomparable. Il s'agit dans le cas de la Recherche d'un roman-fleuve, c'est-à-dire d'un récit qui charrie beaucoup d'éléments et n'est pas construit comme une "histoire" au sens usuel du terme. C'est un genre de roman qui, il faut bien le dire, vient d'une époque où on n'avait pas la télé ou les films, sans parler des jeux vidéo et autres divertissements chronophages. Donc, on avait le temps pour la lecture.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Un peu décevant, 7 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : A la recherche du temps perdu, tome 6 : Albertine disparue ou la fugitive (Poche)
Proust avait tout d'abord pensé appeler ce volume Sodome et Gomorrhe IV, on y retrouve donc les faiblesses des précédents volumes, même si dans ce dernier volet, on sent le narrateur s'éloigner des mondanités et revenir à quelque chose de plus intimiste. Encore une fois, de très beaux passages, ou sur le deuil, ou sur Venise. Mais là encore on reste sur sa faim. Les pages autour du deuil sont tellement étouffées par l'obsession amoureuse du narrateur, que la lecture s'en trouve gâchée (à la fin je n'en pouvais plus du nom d'Albertine, et me sentais dans l'état d'esprit de ceux qui se trouvent obligés d'écouter leurs amis leur rebattre les oreilles avec les mêmes problèmes de couples). Quant à Venise, on aurait souhaité depuis le temps que l'auteur nous préparait à ce voyage, quelque chose d'un peu plus substantiel que ces quelques paragraphes (surtout quand on a dû supporter le récit interminables de certaines soirées mondaines pendant des volumes entiers). Enfin les coups de théâtre sont tirés par les cheveux, et on se demande où Proust a-t-il pu imaginer et trouver de tels modèles. Peut-être en fait La Recherche supporte-t-elle mal d'être lue d'une seule traite...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 j'adore!, 8 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A la recherche du temps perdu, tome 6 : Albertine disparue ou la fugitive (Poche)
Je n'aurais jamais cru prendre tant de plaisir à lire Proust. C'est indigeste! C'est long! Oui... on pourrait croire mais si vous vous caler confortablement dans votre fauteuil ou canapé... que vous sirotez une boisson chaude et que vous vous laissez porter sur les chemins des souvenirs... vous allez accéder à un bijou de la littérature française.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le deuil, 28 mars 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : A la recherche du temps perdu, tome 6 : Albertine disparue ou la fugitive (Poche)
Ah, soupir... il faut lire les commentaires sur l'oeuvre après... mais pour cela faire également l'impasse sur la quatrième de couverture ou l'introduction...
Ce tome est souvent présenté comme totalement sombre...

Je ne l'ai pas ressenti de cette façon. L'absence de l'être aimé est précisément, scrupuleusement décrite, dans ses moindres méandres, mais comme une "belle" démonstration du manque...

Les mécanismes du deuil et la progression vers la guérison se mettent rapidement en place. Ah ! certaines jeunes vénitiennes sont bien charmantes... humm...

Et puis cette guérison est lente car il fait la découverte que l'amour qu'il portait à Albertine lui révèle qu'il a non pas un « type de femme »... mais qu'il porte « en lui » une sorte de « standard » amoureux. Albertine ou une autre peu importe, c'est un certain type de relation qu'il recherche et notamment un cas de figure particulier : s'attacher à une personne qui ne l'aime pas...

Je persiste à penser que le héros n'a pas de lui-même une si bonne estime que cela... Il parle sans cesse des présents qu'il envisage de faire quand il « repère » une proie... ou plutôt une fille qui lui plaît...

Un vrai travail d'horloger dans la description des mécanismes à l'oeuvre...

Et maman dans tout cela ? Ah ! elle sait comment distraire son fils - on ne sait jamais son âge d'ailleurs - dans le train du retour. Ah les beaux mariages, comme dirait Eric Rohmer, quel suspens captivant, pendant le trajet, pour le « petit »... sans doute « déjà grand ».
Et elle le tient en haleine, son fils chéri, en distillant les informations au compte goutte tout au long du périple... ah ! elle sait faire durer la maman...
Mon petit frère se montre plus avide quand on voyage, il faut prévoir davantage d'histoires à égrener...

Je retarde un peu la lecture du dernier tome... Je dois me préparer à faire le « deuil » moi aussi de cette lecture inoubliable et si profitable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Very good!, 25 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A la recherche du temps perdu, tome 6 : Albertine disparue ou la fugitive (Poche)
Product itself, packaging and delivery by DHL are quite appropriate and very quick and no problems are seen. Thank you.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

A la recherche du temps perdu, tome 6 : Albertine disparue ou la fugitive
EUR 7,90
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit