undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles8
4,3 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:9,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 mai 2009
Cette autobiographie est un enchantement.
Sans jamais tomber dans l'évocation nostalgique, Nabokov effectue un travail de mémoire qui fait revivre les souvenirs sur le mode de la sensation poétique.
A chaque page, le lecteur est émerveillé par la précision, la beauté et la pertinence de cette évocation d'un monde disparu.
En filigrane,se dessinent subtilement le drame de l'exil et la perte du paradis de l'innocence. L'humour, alors, désamorce toute tentation de pathos facile.
Nous suivons ainsi, "de l'intérieur", les événements qui ont jalonné la formation d'un grand écrivain, un auteur qui a dû abandonner sa propre langue maternelle pour connaître sur le tard un succès mondial dans une langue d'adoption.
Dans cet ouvrage majeur, Nabokov a réussi à donner à l'évocation de ses souvenirs personnels une dimension universelle qui résonne longtemps en chacun de nous.
11 commentaire22 sur 22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Nabokov a été ce livre en anglais et l'a lui-même traduit en russe (seul cas avec Lolita). Dans ce livre, il pousse très loin le niveau d'exigence d'une autobiographie : pas de récit chronologique romancé mais des thèmes, des images, des sensations. Ecrit avec précision, pudeur et nuance. Portraits, tableaux d'une enfance russe dans une famille aristocratique démocrate avant la révolution de 1917.
0Commentaire13 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2013
A lire absolument, la plume en est splendide, et des humeurs proustiennes flottent dans cette autobiographie aux réflexions justes et surprenantes sur l'édification de la mémoire.
0Commentaire8 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 20 octobre 2013
Le père, la patrie perdue, les premières amours, sa femme, son fils... Nabokov nous livre ses souvenirs de la première moitié du XXème siècle, avec la langue riche, le style impressioniste et le ton empreint d’ironie qui sont les siens. La révolution russe a chassé sa famille vers d’autres rivages et il évoque le domaine familial et son enfance privilégiée avec mélancolie et délicatesse. Dans la seconde partie, c’est surtout l’amour et l’admiration pudiques dont il témoigne pour sa femme qui m’ont touché.
Un bijou, à savourer : vous serez captivé par la magie dès les premières phrases.
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 novembre 2014
C'est un peu le chant du cygne de la noblesse russe: j'ai lu ce livre de "souvenirs" avec un vif plaisir, notamment les années d'enfance et adolescence précédant la révolution de 1917. On s'y croirait presque dans un roman de Tolstoï, parmi ces aristocrates oisifs et cultivés qui vont en cure dans les villes d'eau et passent l'hiver sur la Côte d'Azur. Ils écrivent des vers et jouent au tennis.
Entre eux, ils parlent français ou anglais plus que russe, confient leurs immenses domaines à des régisseurs et leurs enfants à des précepteurs francophones. Cette société élégante et raffinée vit repliée sur ses privilèges, son raffinement, et la misère du peuple semble échapper à son regard. A peine visibles, paysans et domestiques glissent comme des ombres.
Ministre de l'Empire, le père de l'auteur sera un des rares à vouloir améliorer leur sort et réformer la Russie. Dans le camp de Kerensky et des Mencheviks, il s'oppose au Tsar en social-démocrate moderniste... Mais les Bolcheviks de Lénine, minoritaires aux élections, l'emporteront par la violence, et finiront par l'assassiner. Le chant du cygne fait place à la vache enragée.
La mère et les enfants fuient vers la Crimée, puis l'Allemagne, l'Angleterre, l'Amérique... Sur fond de ruine, de terreur et de grande Histoire, Nabokov adolescent se consolera en jouant les Don Juan, puis en se forgeant une ambition de chrysalide: devenir écrivain, comme la chenille devient papillon ! Passionné de lépidoptères, il restera entomologiste amateur, et gagnera son pain en enseignant la littérature européenne aux étudiants américains.
Dommage que ce livre s'arrête lorsqu'il embarque en paquebot vers sa nouvelle patrie. Mais on y trouvera de sublimes pages d'émotions et réminiscences, dignes de Proust ou Chateaubriand. On se cassera aussi les méninges sur des chapitres abscons, truffés de mots savants, de jugements cassants, que l'auteur refuse de nuancer.
C'est qu'il a un fichu caractère, ce génie ! Pour l'apprécier, on se reportera à l'émission spéciale d'Apostrophes (sur le site de l'INA) où un Pivot admiratif accepta toutes les conditions de son invité : Il a remis à l'avance son questionnaire écrit à Nabokov, lequel, sur un ton déclamatoire, lui lira en direct, tel un oracle divin, ses réponses écrites également à l'avance.
On l'aura vite compris: pareil à la nymphe en sa chrysalide, ce mauvais coucheur est d'abord un grand timide. Plus près en cela de Rousseau que de Voltaire, il a plus l'esprit d'escalier que celui de salon.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 novembre 2013
Pour moi, un des meilleurs livres de Nabokov.

Il s'agit d'un récit autobiographique de l'auteur, regroupés par sujets dans plusieurs chapitres qui étaient à l'origine autant de textes publiés dans diverses revues Américaines, dont le "New Yorker".

Attention cependant, ce livre n'est sans doute pas pour tout le monde.
Si vous êtes un fan de Nabokov ce livre est bien sûr pour vous, et si comme moi vous êtes un "chronophile" ayant une fascination pour le passé, vous ne pourrez pas rester insensible à ce livre voluptueux.
Tous les amateurs de style littéraire savoureux y trouveront sans doute aussi leur compte (c'est du Nabokov de bon cru !).

Vladimir Nabokov exhume pour nous les strates les plus anciennes de sa mémoire pour recréer l'espace d'une lecture un monde révolu et l'arracher à un oubli inexorable.
Les souvenirs de la vie dorée d'un petit enfant de la plus haute aristocratie Russe, la première guerre mondiale puis le coup de tonnerre inattendu de la révolution Russe, l'exil, puis l'exil à nouveau : une vie de roman couchée sur le papier par un grand auteur et styliste de l'écriture pour notre plus grand bonheur.

La résurrection de la vie de l'aristocratie libérale Russe telle qu'elle existait au tout début du XXème siècle, sous la plume magique de Vladimir Nabokov, vaut certainement le voyage.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 mai 2013
Nabokov par Nabokov. Un livre de souvenirs à lire et à relire à volonté. Très bien traduit par ailleurs pour qui connaissait la version en anglais
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juin 2013
d'accord, mais c'est un texte très complexe, résultant d'une triple traduction de l'Américain au Russe puis au Français avec les écueils que ça représente ;
pas de notes pour aider la lecture,
des chapitres très rébarbatifs sur sa généalogie ou sa collection de papillons (en latin !)(en russe !)
par ailleurs de beaux moments de narration sur l'enfance, et le souvenir...
mais à ne pas mettre entre toutes les mains
0Commentaire4 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,70 €
8,20 €
8,20 €
6,50 €