undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:9,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le plus grand écrivain Américain a fasciné les plus grands auteurs français du 20ème siècle, comme A. Camus ou J. Semprun, notamment par ses expérimentations stylistiques. Il était loin d’être un régionaliste, comme l’a stigmatisé V. Nabokov. Au contraire, ses thèmes sociaux, raciaux ou sexuels transcendent son obsession pour les problèmes inhérents au Etats du Sud des Etats-Unis.
Les treize histoires dans ce recueil constituent une parfaite introduction à son œuvre. Elles attaquent de front des thèmes aussi universels que guerre et paix, amour et haine, maître et esclave ou exclusion sociale.

Les horreurs de la guerre et son absurdité sont l’objet de ‘Crevasse’, de ‘Ad Astra’ avec ses affrontements entre différentes nations (‘toute cette génération qui a fait la guerre est morte’), de ‘Tous les pilotes sont morts’ (‘un fétu de bois d’un pouce de long avec du soufre à un bout est plus long que le souvenir ou la douleur ; une flamme pas plus large qu’une pièce de deux sous est plus forte que le courage ou le désespoir’) et de ‘Victoire’ (le véritable destin des soldats avec leur ‘stupide docilité d’un troupeau de moutons’).
Des themes raciaux sont l’objet de ‘Septembre Ardent’ (un lynchage), de ‘Un Juste’ (l’injustice des maîtres envers leurs esclaves) et ‘Feuilles rouges’ (un noir essaie d’echapper à son sort de devenir l’objet d’un sacrifice humain dans un rituel indien. Les noirs ‘valent trop cher pour qu’on les mange, maintenant que les blancs les échangent contre des chevaux’).
D’autres sujets sont la dégénération de la bourgeoisie blanche (‘Une rose pour Emily’), l’amour et la véhémence des émotions dans ‘Mistral’, l’amour éternel dans ‘Chevelure’, des problèmes de ménage dans ‘Soleil Couchant’ et le contraste homo/hétéro dans ‘Divorce à l’italienne’
‘Carcassonne’ évoque le rêve d’une carcasse et est en même temps un persiflage de ‘Je suis la Résurrection et la Vie D’un homme’.

Excellente introduction de R.-N. Raimbault. Quoique je ne suis pas d’accord avec son dernier mot que ‘le rare mérite de William Faulkner, c’est d’avoir su se borner dans son œuvre à n’être qu’un spectateur’. Tout au contaire, son œuvre, comme ces ‘Treize histoires’, dévoile clairement sa vision sur l’être humain et sur la condition humaine : il n’y a pas de ‘Temple’, ni de temples.
Lecture hautement recommandée.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 avril 2003
Glissez-vous dans la première histoire et n'en démordez plus : l'ambiance est mystérieuse...Sommes-nous bien dans notre monde, sur notre propre planète ? Les êtres humains semblent étrangers à notre espèce. Et en même temps ils sont tellement comme nous - pas les meilleurs bien sûr. A lire dans un train, pour regarder ses voisins d'un autre oeil.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,70 €
9,70 €
7,10 €