Commentaires en ligne


83 évaluations
5 étoiles:
 (42)
4 étoiles:
 (18)
3 étoiles:
 (9)
2 étoiles:
 (8)
1 étoiles:
 (6)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Comment passer à coté ?
Alors que s'achève le XIX°s, Dorian Gray, jeune dandy, initie sa jeunesse au grand monde londonien, en posant pour Basil Hallward, peintre novateur et passionné, qui se prend d'une fascination sans limites pour son modèle, dans lequel il croit voir toute la pureté et l'innocence, disparues de son siècle et de sa...
Publié le 27 juillet 2009 par Madamedub.com

versus
17 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Même gratuit, format Kindle à éviter, traduction trop mauvaise!
J'ai téléchargé "Le portrait de Dorian Gray" en format kindle, et la version que j'ai reçue est décevante. En effet, la traduction est très mauvaise. Il y a beaucoup de fautes dans les mots, il y a également des mots écrits à la place d'autres, des mots non traduits de l'anglais (!!), des phrases dont la syntaxe est...
Publié le 27 juillet 2012 par Iris


‹ Précédent | 1 29 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

17 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Même gratuit, format Kindle à éviter, traduction trop mauvaise!, 27 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Portrait de Dorian Gray, Le (Format Kindle)
J'ai téléchargé "Le portrait de Dorian Gray" en format kindle, et la version que j'ai reçue est décevante. En effet, la traduction est très mauvaise. Il y a beaucoup de fautes dans les mots, il y a également des mots écrits à la place d'autres, des mots non traduits de l'anglais (!!), des phrases dont la syntaxe est incompréhensible... Etc... Du coup, j'ai repris ma vieille version papier pour pouvoir lire une traduction de qualité. Malgré la petitesse de la police d'écriture choisie, j'ai quand même plus de plaisir à lire une traduction dans laquelle notre langue n'est pas écorchée et dans laquelle le talent d'Oscar Wilde est respecté.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Comment passer à coté ?, 27 juillet 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Portrait de Dorian Gray (Broché)
Alors que s'achève le XIX°s, Dorian Gray, jeune dandy, initie sa jeunesse au grand monde londonien, en posant pour Basil Hallward, peintre novateur et passionné, qui se prend d'une fascination sans limites pour son modèle, dans lequel il croit voir toute la pureté et l'innocence, disparues de son siècle et de sa société.
A l'inverse, son ami Lord Henry se plaît à faire découvrir au jeune homme toute l'ironie du monde superficiel qu'ils habitent, et l'art subtil de la manipulation psychologique.
Réussissant à percer les rouages des mondanités au-delà de toutes les espérances de Lord Henry, Dorian Gray évolue comme un éternel enfant gâté, et pour cause, le portait réalisé par Hallward vieillit et accuse les rictus mesquins du pêché et de l'âge, alors que Dorian Gray demeure paré de tous les attributs de la jeunesse et de l'innocence que le peintre avait tant souhaité qu'il incarne.

Le "Portrait de Dorian Gray" est finalement une double histoire: celle d'un homme qui croit tant que la pureté et l'innocence existe encore, et celle d'un homme qui comprend que l'époque n'est plus à ses considérations mais à l'individualisme et à la survie.
Leurs fins, en tout points proches et dramatiques, est la marque de leurs respectifs échecs, mais aussi la mise en scène d'une certaine impasse. Existe-t-il toujours une perspectives entre ces deux écueils? La seule possible finalement, réside dans l'observation cynique, la résignation acide que témoigne Lord Henry, spectateur nihiliste d'un monde en ruine. Et finalement quoi de moins étonnant, lorsque l'on sait dans quelle impasse, dans quelle prison, Oscar Wilde termine lui-même?

Dans un roman fantastique, lucide, Oscar Wilde nous présente ce qui est la schizophrénie d'une société entière, avant d' être celle d'un homme.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


42 internautes sur 47 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 à méditer, 21 janvier 2007
Par 
PH.DV (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Portrait de Dorian Gray (Poche)
Oscar Wilde tient sa gloire des multiples citations que l'on fait de lui, ses poèmes et son théatre. Mais plus que tout cela, il reste et restera le célèbre auteur du "portrait de Dorian Gray".

Dorian Gray est un jeune homme très beau mais aussi manquant encore de vie en société, de savoir vivre, de culture. Il va trouver sur sa route son mentor et finira par s'en émanciper jusqu'à devenir plus cynique et plus égocentrique que lui.

L'histoire (surréaliste) tourne autour d'un portrait de Dorian que fait de lui un peintre à la mode où il le représente alors tel que le voit chacun : un jeune homme magnifique sur lequel se retournent les femmes.

Mais comme tout un chacun, il y a l'être extérieur et l'être intérieur. Oscar Wilde met en parrallèle ces deux êtres et nous parle, non pas de la beauté intérieure d'un homme, mais de sa laideur intérieure, de ses mauvaises pensées, de ses actes abjectes, de son égoïsme, enfin bref, de tous les travers humains que l'on connaisse.

Dorian Gray va devenir un être détestable alors que son enveloppe charnelle ne montre que beauté et jeunesse éternelle. Les années vont passer et Dorain Gray ne connaitra pas l'apparition de rides, le grisonnement de la chevelure, le ventre qui prend de l'épaisseur. Non, il reste jeune éternellement. Mais c'est à l'intérieur qu'il se pourrit : son âme est de plus en plus noire... comme son portait que ce peintre avait fait de lui. Ce portait se détériore de plus en plus. Le jeune homme qui apparaissait sur la toile a laissé place (c'est là le côté surnaturel du roman)à l'être immonde qu'il est à l'intérieur de lui.

Il y a donc a retenir beaucoup de symboles de ce roman... c'est à chacun de l'étudier et de comprendre ce qu'Oscar Wilde a bien voulu nous démontrer ici, dans ce qu'il faut bien appeler un chef d'oeuvre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


27 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Gothique et sensuel, 11 juillet 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Portrait de Dorian Gray (Poche)
"Le portrait de Dorian Gray" comble son lecteur, en ce qu'il est à la fois une oeuvre hédoniste à la beauté vénéneuse, et un récit gothique classique délicieusement angoissant. Le monstre que devient Dorian, fasciné par sa propre beauté, est bien aussi terrifiant que la créature de Frankenstein, et combien plus dangereux puisque tout dans son apparence juvénile le rend innocent de ses perversions. C'est l'histoire d'une oeuvre qui possède son modèle, une réflexion allégorique sur la société du paraître et la gloire qui monte à la tête.
Mais au-delà du récit fantastique, qui régalera les amateurs d'E. Poe, Oscar Wilde insuffle à ses pages toute son expérience de la mondainité, il nous donne les clefs pour pénétrer l'univers opaque du cigare et du brandy; il apparaît lui-même en filigrane sous les traits de Lord Henry, le Prince Paradoxe.
Et comment ne pas succomber à la poésie de ce dandy amoureux de la beauté, qui sait si bien nous décrire chaque fleur caressée, ou chaque trait de son bel ami? Le livre est une merveille de traduction, la langue française, plus riche que celle de Shakespeare, nuance et sublime le texte d'origine - Wilde choisira d'ailleurs le français pour écrire certains de ses plus beaux textes.
A lire, à relire et à susurrer à son bien-aimé, allongé sous un arbre dans les feux du crépuscule.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Faust revisité, 17 septembre 2009
Par 
Gwen - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (COMMENTATEUR N° 1)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Portrait de Dorian Gray (Broché)
Que ce conte éminemment moral soit l'oeuvre d'un homme à la vie notoirement dissolue, voilà une douce ironie que je ne me lasse pas de savourer! Mais il est vrai qu'Oscar Wilde n'était pas à un paradoxe près, bien au contraire! Toujours est-il que ce livre est un bonheur de chaque page. Par son style baroque et et son atmosphère décadente, il m'évoque irrésistiblement un autre classique, dont il est d'ailleurs contemporain: "A rebours" de Huysmans. La parenté qui unit ces deux oeuvres publiées à six ans d'intervalle n'est du reste pas que stylistique. Il y a beaucoup de points de convergence entre leurs protagonistes respectifs, à savoir Des Esseintes et Dorian Gray. Ce qui fait cependant la singularité du roman de Wilde, c'est qu'il se prête avec souplesse à plusieurs lectures, dont chacune est aussi valide que les autres. C'est à la fois un manifeste esthétique, une fable philosophique, un récit surnaturel et un discret portrait de l'ère victorienne. Mais c'est aussi et surtout le témoignage précieux d'un génie unique dont la délicatesse d'âme et les traits d'esprit brillent toujours, cent vingt ans plus tard, avec autant d'éclat. Comme le disait lui-même Wilde, "l'intelligence ne se démode jamais". Ce livre en est la preuve.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 roman maniéré sur l'hypocrisie du plaisir effrené, 18 août 2014
Par 
Sa. SA "papa poule" (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Portrait de Dorian Gray (Broché)
c'est un roman ambigü puisqu'il pourrait passer pour un manifeste de l'hédonisme (prôner la recherche du plaisir hors de toute morale) mais il finit plutôt comme une démonstration religieuse et moralisatrice que le péché corrompt toutes les âmes (surtout celles des hédonistes).

de nombreuses pages arborent aussi une vision misogyne du monde assez répugnante à lire, les femmes sont souvent considérées comme des animaux décoratifs en société ou des boulets insupportables.
d'autres nombreuses pages écrasent la populace et place la noblesse sur un piédestal, une vision dichotomique du monde où le péché n'existerait que dans les bas-fonds (prostitution, opium, meurtres).

on lira de belles pages sur le dandysme sans se laisser prendre au jeu car ce n'est finalement qu'un passe-temps dépensier à réserver à celui qui s'ennuie.
oui, voilà le fin mot de ce roman : l'ennui. dorian gray s'ennuie, lord Harry s'ennuie, toute une société riche et rentière s'ennuie, la vanité et l'hypocrisie font le reste.

plusieurs adaptations cinématographiques trahissent le roman en raccourcissant certains ressorts psychologiques, c'est dommage.

un bon roman à connaitre, tout comme le roman "la peau de chagrin" de balzac qui est sur le même registre et le même thème : le désir tue... c'est très bouddhiste tout ça, hein ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Le prix à payer pour l'éternelle jeunesse, 26 juin 2013
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Portrait de Dorian Gray, Le (Format Kindle)
Dorian Gray est un jeune homme d'une extrême beauté.

Son ami artiste, Basil Hallward, est littéralement obsédé par sa beauté et en tire toute son inspiration. Sa fascination pour le jeune homme le mène à en faire un portrait, qui se révèle être la plus belle œuvre qu'il ait jamais créée.

Dorian vient tout juste de faire la connaissance de Lord Henry (un ami de Basil, rencontré alors que les deux hommes étudiaient à l'Université Oxford) lorsqu'il voit pour la première fois le tableau fini. Les théories sur la jeunesse de ce nouvel ami font naître en Dorian de la jalousie pour le portrait qui, contrairement à lui, restera toujours tel qu'au moment où il a été peint. Dorian souhaite alors que le tableau vieillisse à sa place pour qu'il garde toujours sa beauté immaculée d'adolescent.

Le garçon tombe par la suite amoureux d'une comédienne, Sybil Vane, et lui promet le mariage. L'amour empêchant Sybil de bien jouer, Dorian la répudie et cause par là, son suicide.

Il remarque alors que le portrait s'est empreint à sa place d'une expression de cruauté et comprend que son vœu a été exaucé. Par peur que quelqu'un ne découvre son terrible secret, il enferme le tableau dans une ancienne salle d'étude.

Dix-huit ans passent pendant lesquels il accumule les péchés et devient de plus en plus mauvais sous l'influence de l'infâme Lord Henry.

Le tableau prend sur lui la laideur de l'âge et de la décadence de Dorian Gray qui lui, ne vieillit pas et reste toujours jeune et beau. Dorian finit par révéler, un jour, son terrible secret à Basil, puis, devenu fou de haine, le tue.

Pour oublier sa culpabilité, Dorian se rend dans les bas-fonds de Londres fumer de l'opium. Le frère de Sybil Vane, un marin, l'y reconnaît et tente de le tuer. Dorian échappe à la mort grâce à son éternelle jeunesse : en effet, il n'a toujours que 20 ans alors que les faits se sont déroulés 18 ans plus tôt ... Le marin n'est dupe qu'un instant et cherche à retrouver Gray. Il meurt plus tard, accidentellement, tué par des chasseurs dans la demeure de Dorian.

Se sentant pour la première fois de sa vie, terriblement coupable, Dorian décide alors de devenir bon. Tout de suite après sa première 'bonne action', il court voir si le portrait n'aurait pas embelli, mais la toile porte encore plus qu'auparavant, les stygmates hideuses de l'hypocrisie. Désespéré, Dorian enfonce le couteau, qui a tué Basil, dans le tableau.

Un homme vieux et hideux est retrouvé mort en face du tableau qui a retrouvé sa beauté première. Après examen des bagues du défunt, on reconnaît en lui Dorian Gray.

Le Portrait de Dorian Gray d'Oscar Wilde, a été publié en 1890 et écrit dans le contexte de l'ère victorienne. Oscar Wilde y inclut alors des thèmes relevant du mouvement Esthétique tels que l'Art, la beauté, la jeunesse, la morale, l'hédonisme etc.

Le roman est fantastique, mais aussi philosophique, et met en lumière toute la personnalité équivoque du "Dandy irlandais" : Oscar Wilde.

Grand classique de la littérature d'Outre Manche, ce roman a fait l'objet d'un film de Albert Lewin en 1945 assez remarquable, et d' un autre en 2009 de Oliver Parker, très esthétique et fantastique
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Enivrant., 10 juin 2009
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Portrait de Dorian Gray (Poche)
Oscar Wilde rédige ici une œuvre qui a fait date à juste titre. Les textes sont parfaits, les décors dressés en mots prennent presque forme devant nos yeux. C'est clair et beau, simplement beau. Les dialogues sont piquants et ne manquent pas de venir nous titiller l'esprit.

Oscar Wilde dépeint le portrait d'un jeune dandy qui laisse vieillir son portrait à sa place, qui lui laisse refléter les exactions qu'il peut commettre. l'histoire est en apparence simple, mais elle est en fait diablement efficace.

L'œuvre nous rappelle qu'on se fie trop souvent aux belles façades, que le plus beau des homme peut être la plus belle des ordures. Elle traite avec justesse de l'égoïsme, de la vanité, de la peur de vieillir et de la mesquinerie. Dorian Gray sacrifie son âme contre la beauté, contre l'éternité, or il s'agit bien là de la seule chose qu'il ne faut jamais s'hasarder à vendre.

C.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Chef-d'oeuvre (5 étoiles) mais mauvaise édition (1étoile), 2 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Portrait de Dorian Gray, Le (Format Kindle)
La réputation du chef-d'oeuvre d'Oscar Wilde n'est plus à faire. Ce livre continue à subjuguer de par sa finesse et à interpeller de par son actualité même aujourd'hui.
Toutefois l'édition ou version KINDLE gratuite est très mauvaise. La traduction est boiteuse, on sent l'anglais dessous. Il y a beaucoup de fautes d'orthographe et des "sauts" dans le texte: des mots ou même encore des bouts complets manquent.
Dommage; Oscar Wilde doit se retourner dans sa tombe! Ceux qui mettent en ligne les textes des grands classiques devraient être nommés mais surtout ils devraient respecter les textes et ne pas les massacrer comme ça. Ce n'est pas parce que c'est gratuit qu'il faut lésiner sur la qualité. Qu'est-ce qu'on dirait si, à la place des colonnes manquantes du Parthénon de l'Acropole d'Athènes, on en mettait d'autres en plastique?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Edition à éviter absolument, 9 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Portrait de Dorian Gray (Poche)
J'aurais dû ne mettre qu'une étoile pour la qualité de l'édition ; j'en mets deux en raison du roman en lui-même qui est un véritable chef d'oeuvre. Cette édition est à éviter absolument car je n'ai jamais vu pire traduction. J'avais déjà des soupçons en lisant la préface de l'auteur que je trouvais totalement opaque. En recherchant sur Internet, j'ai trouvé d'autres traductions beaucoup plus claires et de surcroît dans un langage beaucoup plus authentique par rapport à l'époque, à l'auteur et au niveau. J'ai tout de même poursuivi pour me faire une idée plus juste. Mais cette traduction est tellement mauvaise que c'en était insupportable. Je me suis tournée vers la version de la Pléiade que par chance j'avais également à ma disposition. Le contraste flagrant a confirmé mon jugement. Je ne dis pas d'acheter la version Pléiade, qui demande un certain investissement, et je ne connais pas les autres éditions. Mais je doute fort qu'elles puissent être pires que celle-ci. En plus, elle est bourrée d'illustrations complètement inutiles, dignes d'un livre pour enfants, dont une mémorable à la fin, qui est un véritable spoiler. La cerise sur le gâteau !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 29 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le Portrait de Dorian Gray
Le Portrait de Dorian Gray de Oscar Wilde (Poche - 14 janvier 1992)
EUR 4,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit