undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles8
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:6,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 décembre 2009
J'ai pendant longtemps connu Duras que par la version caricaturale que nous en donnait les médias, cette dame âgée au vieux prénom, toujours assise, avec son pull col roulé, ses grandes lunettes... un vieux meuble dans un coin d'une pièce auquel on ne porte plus attention en quelque sorte. J'ai lu il y a longtemps l'Amant, un très beau livre, un best-seller qu'il fallait avoir lu. Et plus récemment, j'ai voulu redécouvrir cette dame, et je me suis lancée dans la lecture de son premier roman "les impudents", j'ai été émerveillée par l'écriture. On est sans doute loin du roman contemporain, mais quel style, et quelle façon admirable de tenir la plume. Marguerite Duras semble méconnue, et la lecture de ce livre "la vie matérielle" qui n'est pas un roman, mais un recueil de pensées sur divers sujets, sur son œuvre...etc. Elle a 72 ans quand elle nous livre ces pensées, mais quelle jeunesse, et toujours quelle écriture! Je crois vraiment que son image la déversait, je la trouve bien au contraire très moderne, même en avance sur les idées de notre temps... intemporelle est une terme qui la décrit assez bien... Je vous encourage à vous plonger dans la lecture de son œuvre.
0Commentaire|28 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mars 2013
Je ne cesse de retourner à ce recueil, que j'ai découvert pour la première fois il y a une douzaine d'années. Toute femme pourrait le lire, devrait (?) l'avoir lu. Aurais-je un jour l'audace de l'offrir à ma propre mère ?

MD y expose la fabrique de son écriture et comment celle-ci et, au-delà le métier d'écrivain, s'inscrit précisément dans une "vie matérielle" faite de routines, de contraintes , de servitudes toutes prosaïques -- en résonance avec la cause des femmes et de ces mères, dont le temps est dicté par l'emploi du temps des autres.

Je me dis qu'écrire, cela fut donc cela pour MD : le long dés-apprentissage de cette matérialité pour conquérir cet autre matériau : la langue, avec ses règles d'or, son algèbre, son propre système de contraintes.

Lecture lumineuse et passionnante à complèter par celle de Ecrire et du tout récent La Passion suspendue.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mai 2014
j'ai beaucoup aimé ce livre qui n' est pas un roman, que l'on lit comme cela, sur la vie au quotidien...pleine de bon sens, de ressentis partagés. Je le recommande donc pour faire découvrir une autre MD
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J’ai particulièrement été frappée par le récit qu’elle fait d’un trajet en voiture le long d’un fleuve, la Loire, les arrêts dans les hôtels avec son amant, l’amour violent et passionnel des corps, la gravité de la situation, de la folie d’amour, puis la fin du voyage : les obsèques de la mère de Duras. L’amant attend alors dans une chambre et dans cette simultanéité des événements, ce télescopage se dit la complexité à être. « Il faut aimer les hommes, beaucoup, beaucoup, beaucoup pour pouvoir les supporter » dira Duras plus loin dans le texte au sujet des femmes et de leur relation aux maisons. Elle dit que les hommes ne verront jamais ce que les femmes voient dans les maisons, tentent de faire advenir comme bonheur, la façon dont elles tiennent les intérieurs, nettoient, rangent, maîtrisent le désordre constant, comment les femmes font avec le non organisé de leurs jours pour s’occuper des enfants, faire les repas, les lessives, aller chercher les enfants à l’école et faire que tout fonctionne quand l’homme revient. Elle dit qu’elle idéalise la femme mais que cela aussi est nécessaire. Et ce discours prend aujourd’hui plus de force après la mort de Marguerite, il résonne comme un appel vibrant comme un nécessaire réveil car même aujourd’hui et surtout encore aujourd’hui, les femmes font tout pour tenir les maisons même et surtout quand elles travaillent à l’extérieur, ont des responsabilités, fait des études, conquis une place nouvelle. Dans les maisons, rien ne semble avoir bougé. Les femmes tiennent parfois jusqu’à l’épuisement, jusqu’au moment où elles n’en peuvent plus et partent, quittent la maison et l’homme pour tenir seule une maison ailleurs. Ce qui est beau dans ce passage, c’est que Duras se maintient du côté du constat plus que de la dénonciation féministe, elle décrit simplement, pose les choses comme des actes et cela porte, emporte, redonne la force de rester debout et de tenir justement peut-être un peu autrement, en conscience. A sonder quelques lectrices des nouvelles générations, Marguerite Duras semble oubliée : quel dommage ! Je rêve de voir les jeunes femmes entrer à nouveau dans ces romans : vivre avec Lol V Stein, connaître La Douleur, L’Amant, le Barrage contre le Pacifique, entrer dans ses œuvres par l’écoute de La Vie matérielle est sans doute la meilleure des invitations. Qu’elles se le disent !
Marcelline ROUX (CULTURE-CHRONIQUE)
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 janvier 2016
"La vie matérielle" est un livre dans lequel M.D. se livre comme elle ne l'a jamais fait.
Informel, impudique, sa forme est tout à fait étonnante.
Elle y confie ses questionnements, ses doutes, ses souvenirs marquants, sa relation à l'alcool, le tout dans son style d'écriture si riche et vivant. Cela ne ressemble en rien à une autobiographie mais c'est comme une invitation à pénétrer dans l'univers de cette grande dame de la littérature, une rencontre privilégiée pour celui qui aime son personnage.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2015
Un classique à lire et à avoir dans sa bibliothèque. Pas toujours évident à lire. Ce livre teste néanmoins un petit plaisir à s'offrir.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 juillet 2003
Ecouter Marguerite Duras vous parler de ses idées, de ses livres, de sa vie... c'est agréable, facile à lire et enrichissant... Je vous conseil ce livre détente pour l'été...
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 novembre 2014
J'adore cet auteur et je trouve que ce livre est un regard lucide sur les difficultés matérielles auxquelles l'humanité se trouve confrontée au quotidien.
Je le recommanderais à mes amis et tous les gens qui ont des prétentions spirituelles, ça leur ferait du bien de comprendre que nous sommes souvent bien peu de chose...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,50 €
4,80 €
7,00 €
6,50 €