Commentaires en ligne


30 évaluations
5 étoiles:
 (18)
4 étoiles:
 (5)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (3)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


22 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une référence
Ce livre est pour moi depuis presque 20 ans ce que l'on appelle un livre de chevet. Je l'ouvre parfois à n'importe quelle page et y trouve toujours quelque chose de nouveau, qui m'avait échappé auparavant. Je trouve que c'est le livre de Bobin le plus abouti, le plus inspiré, le plus riche et le plus beau. Les autres ne sont à mes yeux...
Publié le 10 mai 2009 par margot

versus
13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Faussement docte, le doute et la réflexion manquent cruellement
« L'enfant part avec l'ange et le chien suivit derrière », première phrase du livre (extraite de la Bible) et François d'Assise comme personnage central: on s'attend à un mélange heureux entre hagiographie historique et poésie.

Au lieu de cela, ce petit livre distille un fatras de péroraisons au ton péremptoire...
Publié le 7 février 2012 par Jean-Luc Py


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

22 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une référence, 10 mai 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Très-Bas (Broché)
Ce livre est pour moi depuis presque 20 ans ce que l'on appelle un livre de chevet. Je l'ouvre parfois à n'importe quelle page et y trouve toujours quelque chose de nouveau, qui m'avait échappé auparavant. Je trouve que c'est le livre de Bobin le plus abouti, le plus inspiré, le plus riche et le plus beau. Les autres ne sont à mes yeux que des satellites de celui-ci.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un rayon de soleil, 24 mai 2010
Par 
Dominique Andrieux - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Très-Bas (Poche)
Précieux petit livre que celui-ci ! Sans en avoir l'air, avec poésie et délicatesse Christian Bobin nous parle un peu de François d'Assise et beaucoup de nous. Ce livre rassemble avec modestie l'essentiel de la connaissance révélée et déposée au sein des traditions spirituelles de tous les horizons. Chacun y retrouvera ce message de vie, que sa culture relève du Livre, de ce savoir récent ou d'autres plus anciens. Ce livre nous rapproche du sommet sacré de la montagne, de la source claire et de la bise printanière, de l'arbre qui dresse fièrement son tronc vers le ciel. Ignorant du temps qui passe car puisé à la source éternelle de la vérité, ce livre ne s'use pas, ne se fane pas, il renait au regard du lecteur souriant ou attendri et chaque pensée peut servir de support à la méditation. Ce livre nous entraîne comme des enfants à la recherche du trésor caché ! Voilà pourquoi il est si précieux.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Extraordinaire pouvoir évocateur, 4 janvier 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Très-Bas (Broché)
C'est un livre qui a un pouvoir évocateur extraordinaire pour peu qu'on possède encore un peu de sensibilité.
De plus, cette évocation correspond bien à St François d'Assise et à la nature.
C'est la première fois que je découvre un tel style d'écriture et d'évocation. Et pourtant je lis depuis des décennies !
Même sans être intéressé par St François, on peut ressentir énormément de choses en le lisant.
Unique !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un joyau, 27 novembre 2011
Par 
Gerard Müller "médicactus" (Nouvelle Caledonie) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Très-Bas (Poche)
Le Très-bas /Christian Bobin
C.Bobin nous offre ici une magnifique biographie en pointillé, mais essentielle de Saint François d'Assise, dans un style fluide tout à fait poétique, imagé et dépouillé. Il sait ciseler tel un orfèvre des phrases qui touchent et c'est un véritable joyau qui est livré ainsi à notre réflexion. Car à partir de cet opus empreint de spiritualité dont émane une grande piété, l'auteur se livre à une réflexion plus générale sur des sujets divers : la mère et l'enfant, le père et le fils, l'amour, Dieu etc.
François d'Assise naquit vers 1181 et mourut en 1226.
« Le marchand, le guerrier et le prêtre : ces trois là se partagent le treizième siècle' Ces trois là espèrent quelque chose en récompense de leur travail : la fortune, la gloire ou le salut. »
Son enfance et son adolescence partagées entre le commerce avec son père et la guerre pour son prince, nous sont contés jusqu'à cette révélation à San Damiano qui va aboutir à la renonciation aux richesses terrestres et l'entrée dans les ordres. Puis il fondera son propre ordre, celui des franciscains voué à la prière, la pauvreté et le respect de la vie.
De magnifiques commentaires ont été écrits par des lecteurs : que ce soit Margot, Dominique ou Droopy et d'autres encore, tous ceux là ont parfaitement analysé ce récit. Il m'est ipso facto difficile d'ajouter quelque chose.
Je dirai simplement que j'ai particulièrement aimé le passage du procès intenté par le père contre le fils pour quelques ducats détournés pour une bonne cause pourtant. Quand François quitte ses vêtements et les remet à son père avec quelques ducats qui lui restent, on ressent une ambiance particulièrement dramatique.
Et François de conclure sans détour son discours en s'adressant à son père : « Le procès que tu me fais me libère de toi. Là s'achève ton œuvre de géniteur' »
Bien que n'étant pas catholique ni même croyant, j'ai découvert une richesse exceptionnelle dans ce livre. J'ai été touché par cette mélodie spirituelle.
A lire et relire'
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Superbe, 29 mars 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Très-Bas (Poche)
Méditation autour de saint François d'Assise, le Très-Bas n'entend finalement ni compter la vie du frère des pauvres, ni même en proposer une hagiographie mais simplement tirer une poignée d'enseignements. Pour autant, si ce livre n'a aucune prétention à l'historicité, il vibre d'une émotion réelle : une sincère et forte admiration pour la figure de celui qui répudia l'argent pour lui préférer le visage du pauvre, reflet du Christ, reflet de Dieu. Servi par une écriture aussi sincère que vraie, ce livre mérite une lecture et une relecture constante. Le suicide des passions et l'explosion de la joie comme conditions pour l'accession au réel de l'être.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 les mots simples et justes, 28 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Très-Bas (Poche)
L'oeil du poète qu'est C.Bobin, va tout doucement et simplement nous faire traverser les siècles jusqu'à saint François d'Assise et cet oeil observe finement les moments importants de sa vie, au travers de la poèsie dont C.Bobin a le secret. D'autres auteurs comme Tanguy Viel ou Philippe Leguillou l'ont fait avec Jésus de Nazareth. Certes chacun dans son style. Celui de Bobin est tendre et juste. A mon avis c'est une perle de réussite stylistique dont les lecteurs et lectrices fans de Bobin vont plus qu'apprécier.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un petit bijou!, 2 octobre 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Très-Bas (Broché)
L'un de mes premiers Bobin et quelle découverte! De la poésie en prose. De la magie des mots à celle des silences, comme une inspiration. A lire et à partager.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Faussement docte, le doute et la réflexion manquent cruellement, 7 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Très-Bas (Poche)
« L'enfant part avec l'ange et le chien suivit derrière », première phrase du livre (extraite de la Bible) et François d'Assise comme personnage central: on s'attend à un mélange heureux entre hagiographie historique et poésie.

Au lieu de cela, ce petit livre distille un fatras de péroraisons au ton péremptoire. C. Bobin, à force de chercher l'absolu, transforme tout propos en assertion irréfragable.

Sur la sainteté
Page 25 : « Fatigue des premier jours du monde, fatigue des premières années d'enfances. De là vient tout. Hors de là, rien. Il n'y a pas de plus grande sainteté que celle des mères épuisées par les couches à laver, la bouillie à réchauffer, le bain à donner. »

Page 116: « C'est toute la terre qui est sainte, ou bien rien d'elle.»

Sur les femmes
C. Bobin doit penser les encenser mais, en fait, il se complait dans une vision terriblement sexiste et réductrice (il semble lui échapper qu'une femme puisse être autre chose qu'une mère ou une religieuse).

Page 97 : « La différence entre les hommes et les femmes n'est pas une différence des sexes mais des places. »

Page 98 : « Les femmes sont dans la Bible presque aussi nombreuses que les oiseaux » (sous la plume de C. Bobin, c 'est un véritable compliment aux femmes et à la Bible ; on en rirait si le ton n'était pas aussi sérieux')

Sur les ânes
Page 90 : « De cette histoire, on peut conclure deux choses. La première est que les ânes voient les anges, et cela ne devrait guère nous surprendre. »
Accordons à C. Bobin la dimension métaphorique de son histoire (même si il ne l'explicite pas) car à défaut l'élucubration serait parfaitement grotesque ; reste la conclusion: rien ne doit surprendre, il faut tout admettre.

Sur le panthéisme
Page 120 : « Il [François d'Assise] n'a jamais rien vécu qui ne soit en accord parfait avec cette croyance en une égalité absolue de chaque vivant avec tous les autres, en la même dignité d'existence donnée à chacun 'gueux, bourgeois, arbre ou pierre' par le seul miracle d'apparaître sur terre, baigné du même soleil d'amour souverain. »
Etonnante glorification de ce supposée panthéisme de mauvais aloi attribué à François d'Assise (on est loin de la démarche rigoureuse de Spinoza) ou tout '-absolument tout, homme ou pierre- se vaudrait'.

Enfin, navigant entre apories et oxymores, dernier extrait pour illustrer la litanie d' « évidences » avec comme corollaire l'absence de doute, d'interrogation, bref de véritable réflexion: surtout ne pas penser, simplement admettre des vérités.

Page 117 : « Vous attendez de l'amour qu'il vous comble. Mais l'amour ne comble rien ' ni le trou que vous avez dans la tête, ni cet abime que vous avez au cœur. L'amour est manque bien plus que plénitude. L'amour est plénitude du manque. C'est, je vous l'accorde, une chose incompréhensible. Mais ce qui est impossible à comprendre est tellement simple à vivre. »
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 St François d'Assise, 23 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Très-Bas (Broché)
rêverie autour de la vie de St François d'Assise, poeme en prose une approche inhabituelle du Saint .J'ai bien aimé car l'on peut laisser libre cours à la pensée et voyager avec lui. Bien sur il y a ceux qui croient aux anges et ceux qui n'y croit pas mais l'on s'imprégne facilement de cette poésie. Varesa
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Trés Merveilleux, 12 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Très-Bas (Poche)
"Le Trés Bas" est une oeuvre d'art, facile à lire, à contempler, à admirer, et dont le message, simple, pur, humble, éblouissant, aide à mieux vivre
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le Très-Bas
Le Très-Bas de Christian Bobin (Poche - 24 janvier 1995)
EUR 4,60
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit