undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles7
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
7
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:6,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 février 2006
Des nouvelles à couper le souffle. Des situations tragiques mais terriblement humaines. Nous voici plongés dans l'univers de ce conteur sans déformations, et face à la dureté de la vie, seules les larmes peuvent rassénérer le lecteur contraint à l'empathie par le flot envoûtant de l'écrivain.
A lire, à relire, pour le comprendre et l'accepter. J'y retourne !
0Commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
premier livre de Kessel publié en 1923 fait de sept récits se passant dans la nouvelle Russie soviétique et communiste qui nous dénonce chacun à leur manière le sordide que le nouvel ordre a imposé à sa population, que cela soit celui d'une fillette de dix ans qui a dû quitter le confort inhérent à son milieu noble pour finir à la rue afin de vendre son jeune corps à des hommes grossiers et enrichis ou un enfant mal assassiné qui revient en sang chez sa mère qui devra le protéger d'une nouvelle dénonciation par un acte terrible ou un soldat simple qui devient bourreau pour pouvoir se payer un femme qui finira par se retrouver face à elle... Kessel par son style simple, précis, lumineux et qui fait mouche nous émeut en nous décrivant les débuts d'un régime qui a retourné les valeurs mais en laissant en place une corruption invraisemblable, une nouvelle misère s'ajoutant à l'ancienne, une nouvelle injustice... Kessel est d'une clairvoyance étonnante mais c'est surtout un merveilleux conteur qui sait nous toucher.

"C'était un soir d'automne, pluvieux. Dans le ciel où la clarté se défendait encore, la lune montrait une face moite. Un souffle humide passait dans les bouleaux déjà vêtus de nuit, sur les champs et sur la route molle. Au loin, la petite ville se tassait dans l'ombre, sans feux." p87
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 25 décembre 2013
Joseph KESSEL traverse la Russie en 1923, il offre ainsi au travers de sept nouvelles saisissantes réunies dans " la steppe rouge " une image d'un pays en proie au chaos, terreur, misère, mesquinerie, corruption et à la faim.
Dans un style rapide et journalistique, nous revivons ainsi les difficultés d'une population bouleversée à vivre et survivre à la mise en place du tout nouveau gouvernement Bolchévik.
Ce roman original que je conseille bien entendu à tous les amoureux de Kessel est une franche réussite et un témoignage de tout premier ordre sur une période resté encore très méconnu de nos jour, trop court mais passionnant .
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2012
Une suite de nouvelles sur la réalité de la vie quotidienne sous le jeune régime bolchévik. Des histoires souvent tirées des récits d'amis russes émigrés.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2015
7 nouvelles au cœur de l’immédiat après-révolution russe, quand les communistes s’imposent mais luttent encore contre l’armée blanche. Période trouble, violente et instable propice à faire ressortir l’essence des individus, rarement pour le meilleur : le chant de Fedka le boiteux, en ouverture du recueil, raconte la transformation d’un professeur de géométrie à la vie rangée en chef de guerre guidé par son sang cosaque, qui ravage les campagnes simplement pour se sentir vivre pleinement. Kessel continue avec les prisons de la tchéka, les dénonciations à tout propos, le répugnant commerce des frusques des prisonniers exécutés, seule façon de savoir si ceux qu’on aime sont toujours en vie…

Des nouvelles finalement assez glaçantes, qui donnent un aperçu terrible de ces périodes où chacun joue sa survie.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2016
un premier roman qui fait froid dans le dos mais qui etablit a sa justr place le"systeme oppressif et cruel" pour ne pas dire plus du communisme a la sovietique....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 août 2014
Quelques nouvelles pleines de sensibilité et de réalisme.
Très beau et tellement descriptif de la nature humaine.
A ne pas rater.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,40 €
5,40 €
5,40 €