undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles29
3,9 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:6,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 14 mars 2009
Ça fait un moment que je tourne autour d'Emmanuel Carrère, à force de lire des commentaires élogieux sur ses livres, de les voir adaptés (plus ou moins bien) au cinéma. Et puis la sortie fortement célébrée de son dernier "roman" m'a décidé à me lancer, malgré ma réticence envers les romanciers français contemporains que je trouve personnellement bien moins intéressants que leurs confrères américains. Voilà, je dois dire que cette "Classe de Neige" m'a littéralement scotché. D'abord parce que la première moitié de ces courtes 150 pages nous font revivre de manière hallucinante ces tourments d'insécurité enfantine que la plupart d'entre nous ont vécus (de manière quand même moins violente que le petit Nicolas du livre, du moins je l'espère pour vous) : la capacité qu'à Carrère de faire ressurgir des coins les plus sombres de notre mémoire des sensations enfantines enfouies parce que vaguement honteuses est tout simplement tétanisante. Et est la marque d'un grand écrivain, quel que soit son (et le de Carrère n'est pas mauvais, loin de là, juste un peu "standard"). La seconde partie du livre, où se noue l'intrigue de manière particulièrement subtile et pourtant horrifique, revient à une fiction plus classique finalement, avec un "twist" digne d'un polar, ce qui permet de conclure brillamment "la Classe de Neige" face à un noir abime qui est celui du monde adulte, sans pitié ni pardon. Reste quand même qu'on peut préférer le travail subtil d'introspection (sans doute largement autobiographique) qui fait la singularité éclatante de ce livre.
0Commentaire17 sur 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 avril 2005
Tout commence quand le père de Nicolas décide de déposer son fils lui-même sur le lieu de sa classe de neige. Cela met l'enfant mal à l'aise, le lecteur va l'être de plus en plus au fur et à mesure de sa lecture. Au début on peut s'identifier un peu à ce gamin trop imaginatif. Beaucoup trop peut-être... Par moments il m'a rappelé ces choses que je m'imaginais parfois enfant pour me faire peur. Ensuite on sent qu'il y a quelque chose de plus, mais sans mettre le doigt dessus. Ce personnage agace : il est capricieux, trouillard, ne se mêle pas aux autres enfants et son imagination est vraiment débordante, voire morbide. Mais pourquoi ? L'horrible secret ne nous est révélé que par allusions, demi-mots, sous-entendus, vraiment à peine. En refermant ce roman, on se demande même si on n'a pas imaginé tout ça... On aimerait bien.
0Commentaire11 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mai 2007
C'est un roman découpé en une trentaine de courts chapitres, comme autant de plans-séquences qui permettent à Emmanuel Carrère par petite touches impressionnistes de dérouler le fil d'un récit à l'ambiance pesante. Nicolas - un enfant chétif, craintif, complexé dont la vie imaginaire et aussi intense qu'est vide et terne sa vie réelle, est au centre de ce drame psychologique qui se fait progressivement jour et permet à l'auteur d'explorer les thèmes du secret qui transpire, du mensonge et du déni.

Une belle lecture qui décrit bien ce que peut être l'introversion de l'enfance, son rapport aux adultes et qui présente beaucoup d'intérêt quand on connaît un peu la vie et l'œuvre d'Emmanuel Carrere.
0Commentaire15 sur 16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2004
Ce livre regorge de qualités:l'auteur, Emmanuel Carrère, a bien su retranscrire les angoisses d'un tout jeune garçon qui touche à la mort. En même temps que Nicolas, le lecteur peut s'interroger sur le sens de sa vie. L'auteur nous rappelle que notre vie peut basculer à chaque instant et que l'on n'est jamais à l'abri de quoi que ce soit.
"la classe de neige" est très facile à lire et nous entraîne au plus profond de nous-même.
Alors n'hésitez pas! Et puis pour ceux qui n'ont pas beaucoup le temps de se plonger dans la lecture, ils seront charmés par les courts chapitres qui structurent le récit...
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai bien aimé ce livre, même si je le trouve moins palpitant que "L'Adversaire" (du même auteur).
Un thème récurrent d'E.Carrère revient à nouveau, traité toujours avec beaucoup de finesse, celui de la vérité étouffée, du mensonge comme rempart à la découverte de l'horreur. Ce que cherche à montrer l'auteur à travers cette histoire, c'est que le mensonge est pire que la terrible vérité dévoilée (à découvrir en lisant le livre). Peut-être est-ce en raison de ce besoin de parler des indicibles secrets de famille que l'auteur est devenu un écrivain de talent.
C'est à nouveau cet aspect qui m'a touchée: histoire d'un enfant torturé qui tente de découvrir la vérité, condamné par un milieu sordide et mensonger. Rien n'est directement révélé, tout est suggéré. Des questionnements persistent à la suite de cette lecture, un mystère qu'on a du mal à percer: entre fantasme et dure réalité.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mai 2011
Nicolas part en classe de neige, il a du mal à s'intégrer aux autres enfants, mis à l'écart, en plus son père qui l'a accompagné a oublié de lui laisser son sac avec ses affaires.
Dans les environs, un enfant a disparu, malgré les recherches intensives, impossible de le retrouver. Malgré lui, Nicolas va être "impliqué" dans cette disparition.

Un roman dur par deux aspects: Nicolas est la douleur qu'il ressent à ne pas être accepté par les autres et le drame qui se joue à quelques mètres de là, et la chute est encore plus amère.
Un bon roman d'un auteur que je découvre.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 novembre 2012
On peut dire d'Emmanuel Carrère qu'il a un talent certain, car quelque soit le sujet de ses livres, il réussit à transcender le moindre fait divers, la moindre histoire, en un roman saisissant.

La classe de neige n'échappe pas à son talent d'écrivain, de raconteur d'histoires, et on est totalement happé dans ce roman à l'écriture si légère. Nicolas est parti en classe de neige et doit faire face à quelques petits désagréments, du pipi au lit aux premières pollutions nocturnes, de l'envie d'être proche des moniteurs qu'on idôlatre à cette amitié surprenante avec le chef de bande de toute cette clique d'ado à peine pubères.

Je n'en dirai pas trop sur l'histoire, pour ne pas gâcher l'histoire, mais comme l'indique le quatrième de couverture, on sait dés le départ que tout ne tournera pas pour le mieux dans la vie de Nicolas.

Un roman de très bonne qualité, court, vite lu, et pourtant saisissant. Un Emmanuel Carrère, en somme.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 octobre 2011
En voulant lire ce roman, je pensai retrouver une ambiance de mon enfance, la classe des neiges avec les copains,les inquiétude,les angoises ...
et puis voila que ce roman nous entraine dans une sordide histoire, une dure réalité qui m'a laissé une grande tristesse,
C'est écrit avec beaucoup de tacte, on se laisse emporter, avec cette envie de savoir pourquoi.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 5 septembre 2014
Les livres d'Emmanuel Carrère nous laissent rarement indifférents. Celui-ci est un récit raconté du point de vue d'un petit garçon introverti et anxieux, surprotégé par ses parents, à l'imagination fébrile, qui part en classe de neige. On suit pas à pas la construction de son imaginaire angoissé, où des éléments de fiction et de rêverie se mêlent à des détails du quotidien pour créer un univers inquiétant. Jusqu'à ce que la réalité, entrevue par petites touches et par détours, rejoint son imaginaire pour faire basculer sa vie vers quelque chose où, selon la dernière phrase de l'ouvrage, "il n'y aurait pas de pardon". Un style simple et direct, où chaque petit chapitre rajoute une couche d'appréhension. Remarquablement construit, mais difficile à lire, surtout pour les âmes sensibles.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2011
Voici un grand roman, tout en suggestion.
Le décor se met doucement en place, on croit cerner ce petit garçon timide et un peu bizarre... Et la fin du livre chamboule tout ce qu'on avait imaginé.
Il est difficile classer ce livre dans un genre : roman sur l'enfance ? polar ? Tout ce que je sais est que c'est le genre de bouquin qu'on dévore, qu'on referme avec beaucoup de tristesse et qui nous fait réfléchir pendant des jours.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,50 €
6,50 €
6,50 €