undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

15
4,3 sur 5 étoiles
Le village de l'Allemand ou Le journal des frères Schiller
Format: PocheModifier
Prix:8,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

10 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 2 août 2013
Il est des auteurs, comme Boualem Sansal, qui non contents de maîtriser parfaitement la langue française, sont également capables de nous guider vers une profonde réflexion sur le genre humain.
"Le village de l'Allemand ou le journal des Frères Schiller" fait partie de ces écrits que l'on pourrait qualifier d'agitateurs de neurones.

En dévorant ces pages, il est impossible de ne pas prendre position, en mûrissant une analyse sur les fanatismes en tout genre.
La difficulté reste de ne pas se laisser démoraliser par ce bégaiement de l'histoire, tant il semble évident que les peuples ne retiennent pas grand chose des génocides passés.

Au nom d'Hitler, au nom d'Allah, au nom de je ne sais quel Tartuffe, tant de crimes se répètent sans qu'aucune leçon ne soit tirée des exactions commises hier.
C'est ce que nous démontre magistralement Boualem Sansal, faisant un parallèle inévitable entre les victimes de la dernière guerre mondiale et celles de cette guerre intestine qui ronge l'Algérie contemporaine.
Les victimes ont toujours le même visage, et les bourreaux sont toujours animés par le même aveuglement fanatique, à la botte d'une quête insatiable : la quête du pouvoir.

Sansal s'intéresse également, tout au long de ce livre, à ce lourd héritage que nous lèguent nos pères, lorsque brutalement un secret de famille finit par voir le jour.
Que faire de ce passé qui vous colle à la peau ? Jusqu'où sommes-nous en devoir de porter le fardeau de ceux qui ont commis des fautes impardonnables ?
Autant de questionnements qui ne vous quittent plus la dernière page tournée.

Et l'auteur de tirer une sonnette d'alarme, en nous montrant ce que deviennent nos cités, gangrenées insidieusement par un islamisme rampant, nous enjoignant ainsi à ne point taire cette réalité.
"Les islamistes ont colonisé notre cité et nous mènent la vie dure. Ce n'est pas un camp d'extermination, mais c'est déjà un camp de concentration. Peu à peu, nous oublions que nous vivons en France, à une demi-heure de Paris. A ce train, la cité sera bientôt une république islamique parfaitement constituée. Vous devrez alors lui faire la guerre si vous voulez la contenir dans ses frontières actuelles..." nous dit le plus jeune des frères Schiller.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 juillet 2012
j' ai beaucoup aimé ce livre, bien écrit, et ce qu' il me dit de la belle âme de son auteur.
j' aimerais croire qu' il y a beaucoup de Malrichs dans nos cités. mais comment savoir ? ce ne sont pas les Malrichs qui font parler d' eux.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 juillet 2013
Boualem Sansal a le génie de nous faire entrer de plain pied dans la barbarie de l'histoire, de massacre en massacre, on se désespère de voir que tout recommence sans cesse. En plus, que d'humanité dans la psychologie des personnages, j'ai vraiment admiré et aimé.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
C'est un livre magnifique, à lire absolument parce qu'il traite sans concessions les questions de nazisme, d'islamisme, de fanatisme, d'identité... (voir, en particulier quelques pages terribles, comme on n'en a lu nulle part ailleurs, sur ce que pouvait ressentir un tortionnaire nazi, puisque le père des frères Schiller était un chimiste des camps de la mort). Et ce, dans cette écriture foisonnante, poétique et riche qui carctérise cet auteur.
De quoi s'indigner, de quoi réfléchir, de quoi éprouver une immense compassion.
Ce livre est un chef d'œuvre et Boualem Sansal est pour moi le plus grand écrivain francophone vivant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
14 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 janvier 2010
J'aimerais connaître Boualem Sansal, le compter parmi mes rares amis, connaître ce qui l'a conduit à un tel scénario et en parler.
Mais de plus et par dessus tout une si belle et si simple écriture pour dire des choses ausi graves.
Je classe ce livre à côté des Bienveillantes.
J'achète dix exemplaires pour les distribuer à ceux qui disent tant de bétises sans rien savoir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 mars 2010
Enfin nous français , nous découvrons 1000 choses.
La vie des années de la seconde guerre mondiale dans le Magrebh, non en algérie !
les années de la douleur algérienne sous les attentats
la vie dans les cités "françaises"
Bien écrit, sentiments et réalités
Un trés bon livre sur ce que nous Français dits de souche ne connaissons pas
A lire pour SAVOIR, nos cités, les étrangers du Maghreb ....
Bien écrit, vrai et authentique, un excellent DOCUMENT
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 31 août 2015
déjà fidèle lecteur de Yasmina Khadra, j'ai découvert Boualem Sansal avec ce récit poignant. D'une écriture aussi soignée que foisonnante, l'auteur dresse un parallèle entre Islamisme radical et nazisme avec intelligence et bon sens. La culpabilité de l'enfant de bourreau est extrêmement finement analysée. Je me précipite sans attendre sur son tout nouveau roman " 2084, la fin du monde", heureux d'avoir découvert un auteur de cette qualité et courageux pour rester en Algérie malgré les menaces qui pèsent sur lui.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 février 2013
Belles réflexions sur le mal, sur la culpabilité pesant sur la famille, les descendants, sur l'ambiguité portée par chacun d'entre nous.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 septembre 2011
C'est un livre qui serait digne de figurer à l'écrit du bac philo ! Pas pour l'écriture, d'ailleurs l'auteur est très franc sur ce plan, mais sur les réflexions et les interrogations que vous pose ce récit .

Quelle déchirure pour ces enfants, on voit d'un œil différent les cites, l'islamisme, le jusqu'au boutisme la stupidité exacerbée des religions qui détruisent plutôt qu'elles ne construisent , le danger qu'elles représentent pour les jeunes fragiles, endoctrination à tout va : catholiques, juifs, musulmans, nazis etc ...

Une quête terrible qui conduit l'un des frères au suicide.

Vraiment je vous conseille de le lire, il vous apportera beaucoup si vous avez la chance de ne pas encore être blasé
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 octobre 2010
quiconque plonge ses racines dans la boue de ce siècle sera pris à la gorge par la poigne féroce et tendre de cette descente des fils aux enfers de nos pères
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Le serment des barbares - Prix du Premier Roman 1999
Le serment des barbares - Prix du Premier Roman 1999 de Boualem Sansal (Poche - 11 avril 2001)
EUR 8,00