undrgrnd Cliquez ici Baby NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles7
4,9 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: PocheModifier
Prix:11,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 décembre 2002
Ce livre a bouleversé ma façon de me percevoir et de percevoir mon environnement. Comme Galip, j'ai essayé de retrouver ce qui en moi est moi et ce qui en moi est emprunté. La question de l'identité, traitée ici de façon magistrale en associant "identité intrinsèque" et "identité nationale" (ou de groupe) est un thème clé chez tous ceux qui se posent la question de savoir quel est le plus petit dénominateur commun entre l'image qu'ils donnent et leur véritable personnalité. Après avoir lu le château blanc et le livre noir, le lecteur ne pourra que se poser la question : mais qui suis-je bon sang ???
0Commentaire40 sur 40 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 février 2007
heureusement j'ai eu la chance de lire ''Le Livre Noir'' en turc et il est impossible de ne pas se trouver au pays des merveilles et de l'imaginaire; et je pense qu'il serait le meilleur choix pour commencer une lecture d'Orhan Pamuk. En Turquie, ce livre est toujours discuté par la difficilité de lecture;mais les lecteurs attentifs seraient émerveillés par la richesse du roman.D'ailleurs le Livre Noir est reconnu comme une exemplaire de la littérature postmoderne turque. Je vous le conseille tres fort, son gout vous empechera de lire autre chose pour un certain temps.

Je ne sais pas si ceci existe toujours dans la traduction, mais dans la version en turc, Orhan Pamuk cite son adresse -le nom de son immeuble- par chaque lettre qui se trouve au bout des paragraphes d'une partie.

Enfin je ne peux pas m'empecher de vous souffler le nom d'un autre écrivain turque qui mériterait aussi le Prix Nobel: Oğuz Atay; dont Orhan Pamuk s'inspirait tres fort quand il était jeune.
11 commentaire25 sur 25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juillet 2002
Orhan PAMUK poétise dans ce roman le parcours de Galip dans les rues d'une Istanbul hivernale trop peu connue, à la recherche de sa femme, Rüya (rêve). Son cousin Djélâl, un journaliste très mystérieux, a également disparu. Derrière ces deux faits ce cache un grand secret que Galip découvre au prix d'un apprentissage de la vie, de la mort, du savoir. Cette oeuvre, comme Orhan Pamuk sait si bien le faire, est une synthèse parfaite entre un récit judicieusement composé, une poétisation de la vie, et une immersion complète dans l'absolue beauté de cette fabuleuse Istanbul. Il y a mille et une raisons de se laisser emporter par cette histoire.
0Commentaire21 sur 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2007
Le héros du "Livre noir" est un jeune avocat qui part à la recherche de sa femme, disparue, ainsi que du demi-frère de celle -ci, un journaliste prolixe et prolifique. Il parcourt ainsi les rues tortueuses, sales, boueuses et insaisissables d Istanbul couvertes de neige, comme il lit et relit les chroniques récentes et passées du journaliste. Mais le "livre noir" est bien plus qu une simple enquête policière, c est aussi une description des rues et des quartiers d Istanbul en pleine transformation occidentale. C est encore une quête d identité. C est enfin une parabole de l écriture et de l écrivain qui s appuie sur la littérature de tous les temps.

Un grand roman pour entrer dans l univers foisonnant du Nobel 2006.
0Commentaire8 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Le Livre Noir" est un livre impressionnant (plus de 700 pages très compactes: parfois des séquences de 10 pages sans un seul retour à la ligne!) et très riche: en histoires, en réflexions, en passages poétiques, en personnages rencontrés, etc... Une oeuvre impressionnante, donc, et qui s'adresse à des lecteurs chevronnés.
J'avoue cependant pour ma part ne pas avoir été passionné. Intéressé, oui; passionné non. L'oeuvre est touffue et diffuse. Il manque à mon sens une intrigue qui donne envie d'aller plus loin à la fin de chaque chapitre. (Il est vrai que je lis beaucoup de romans policiers et que je suis sans doute influencé.)Le fil conducteur du roman, c'est l'errance du protagoniste dans Istambul à la recherche de sa femme disparue et sur les traces d'un journaliste ami, dont il relit les chroniques. Au cours de sa quête, il fait un tas de rencontres, entend un tas d'histoires, etc...
"Le Livre Noir" est sans doute une oeuvre majeure, comme semblent l'indiquer les autres commentaires. Mais c'est aussi une oeuvre difficile, plutôt intellectuelle, et qui ne plaira pas forcément à tout le monde.
11 commentaire14 sur 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juin 2012
Ce "pavé" que j'ai dévoré en l'espace d'un long week-end un chef d'oeuvre, un envoûtement que l'on n'oublie jamais, un passeport pour l'Orient qui marque à vie et dont le lecteur, comme le protagoniste principal, sort transformé.
Véritable hymne à la ville d'Istanbul présentée sous un jour ténébreux, enneigé et ambigu, dont les chapitres sinueux se déroulent comme les ruelles tortueuses des vieux quartiers, et à ses habitants à travers les siècles et les différentes strates sociales, il offre la brillante illustration du talent narratif de l'auteur, qui réussit à transposer dans le monde moderne les thèmes et la profusion stylistique de la littérature orientale classique.
Orhan Pamuk s'est d'ailleurs attaché dans certains chapitres à recréer des récits imbriqués les uns dans les autres, comme ceux des Mille et Unes Nuits.
A noter que "le livre noir" fait partie d'un tryptique incluant "le chateau blanc " et "mon nom est rouge", deux oeuvres moins éblouissantes mais qui méritent aussi une lecture.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Que ceux qui aiment de surcroît la Turquie lisent ses livres ! Se régaler ! se retrouver dans ses ambiances....
J'adore.... nous adorons ici...
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles