undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

97
4,2 sur 5 étoiles
Belle du Seigneur
Format: PocheModifier
Prix:12,40 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

8 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
« Belle du Seigneur » est une histoire d'amour entre Solal et Ariane: l'histoire d'une passion destructrice.
Le récit se déroule en Europe durant l'Entre-deux-guerres ; Ariane une jeune femme futile mariée avec Adrien Deume un fonctionnaire puissant dans sa médiocrité et sa petitesse!
Solal, issue d'une famille juive immigrée, est le sous-secrétaire général de la Société des Nations. Tout lui est facile, la réussite professionnelle et les conquêtes amoureuses, il est brillant, jeune et beau... Mais pas moins clairvoyant et parfois cynique. Il se moque des «babouineries» des jeunes femmes qu'il séduit, et de sa propre "beauté". Après la passion des premiers jours, l'amour des deux personnages se réduit peu à peu à une routine.
Cette lecture m'a éblouie, elle emplit tous les sens, le texte contient tout, du détail, de la sociologie, de la passion, beaucoup d'humour... noir, celui de la tragédie.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 2 septembre 2015
"Belle du Seigneur" un pavé de plus de 1000 pages au titre beau et mystérieux et à l'aura immense. Le genre de livre qu'on espère adorer avant même d'en lire la première page.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que je n'ai pas été déçue par cette plongée au coeur de l'âme humaine, au coeur de ses tréfonds et bassesses. Immersion voyeuriste et cynique au sein de ces luttes de pouvoirs et de ces rapports sociaux creux, déceptifs, vides décrits par l'auteur, ce génie, avec une lucidité terrible, horrible, angoissante.
L'amour bien sûr aussi comme illusion, comme remède à la solitude, comme consolation ainsi entouré de semblables déboussolés cherchant à tromper l'idée même de la mort par une quête du pouvoir effrénée. L'amour comme amour de soi, que l'autre nous renvoie, comme théâtre perpétuel, comme jeu de rôles, fausseté, déni et tristesse absolue.
Le style est magnifique, éclatant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 23 juin 2015
N'ayez pas peur de ces 1100 pages, et laissez vous emporter dans cette histoire d'amour passionnel .
Il y a selon moi quelques longueurs et passages délicats ( le voyage de solal à berlin par exemple ) mais cet histoire d'amour absolu d'Ariane pour son seigneur est très émouvante et remarquable de sensibilité .
J'ai adoré dans la première partie les description de la belle famille de l'héroïne et les interventions drolatiques des oncles grecques puis ensuite viendra la passion dévorante et l'abandon d'Ariane pour son maitre avec quelques chapitres d'une sidérante beauté nous montrant le "sacrifice" consentie d'Ariane pour son amour .
Mais le temps et la lassitude s'installant petit à petit ,Solal recherchera par tous les artifices à retrouver l'intensité des premiers jours.
Exceptionnel
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 août 2014
j'avais aimé belle du seigneur ,histoire romanesque , parfois drôle, mais trés longue ....cette belle présentation façon coffret m'a séduit pour l'offrir à Noel et j'en ai eu des félicitation pour ce choix
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
25 sur 32 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 septembre 2003
C’est un triomphe. Un chef d’œuvre impalpable. Le genre de livre qui vous échappe, même si on l’agrippe à deux mains pour le lire et le relire jusqu’à s’en imprégner. Il vous échappe, il s’introduit si profond en vous que vous ne pouvez le maîtriser.
Car il est trop réel, trop agité, il vous essoufle ou vous gonfle la poitrine, enfle, se convulse, puis se redresse, ridicule, magnifique. Oh non, ce n’est pas le genre de roman linéaire - début développement fin - qu’on va refermer reposé, satisfait, déjà loin.
Ariane et Solal, esclaves et fous, conscients de leur folie mais trop fascinés pour vouloir en sortir. Ariane, prisonnière des masques que sa beauté lui inspire. Ariane ne soupire pas, elle se regarde soupirer, met en scène, calcule, meuble sa solitude en modelant un personnage. Solal, prince noir du cynisme, est torturé par le besoin de crier son désespoir et sa haine de l’amour dans les bras d’une femme, paradoxe salvateur. Et plus leur amour est sublimé, plus les amants s’enferment dans l’angoisse : ah ! Elles sont terribles, ces pensées graves et solitaires qu’on ne peut partager. Ils sont beaux pourtant, quand ils se regardent dans la glace, ils se sourient, mais qui sont-ils, ces deux étrangers, statues aux lèvres si rouges, si passionnées derrière la glace, mais si froides au toucher. Et les statues dansent, dansent autour du miroir, le franchissent, se déchirent sur les éclats de verre, mais les statues ne saignent pas, elles dansent, dansent et se sourient.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 décembre 2013
Le bouquin est arrivé un peu plus vieilli que ce que je pensais, mais je suis quand même satisfaite ; l'envoi a été rapide et soigné, et j'étais bien trop heureuse de pouvoir le commencer !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 septembre 2013
Que dire...par où commencer après une telle lecture, bouleversante? Peut-être le plus simple est-il de commenter la forme, un style littéraire unique, puissant, libre, créatif, lyrique et un peu fou. Oui, un peu délirant, j'adore! Les adjectifs me manquent. Tel n'est pas le cas d'Albert Cohen à qui les mots ne manquent pas et qui a le génie du détail, le génie de la description des situations et des sentiments. Quant au fond, j'ai été aussi passionnée par ce livre que le sont les deux protagonistes l'un de l'autre. C'est une histoire d'amour, une vision de ce qu'est l'amour. Qu'est ce que l'amour? Peut-il perdurer dans le temps ou bien la passion, éphémère, reposant sur des pulsions animales et donc irraisonnée par nature, est-elle son indispensable pendant? Mais ce roman, c'est aussi bien plus qu'une histoire d'amour destructrice et extrême ("Mourir d'amour" prend tout son sens avec Albert Cohen). L'auteur manie également divinement bien l'humour. Que de passages réjouissants et drôles! Description admirable et tellement amusante d'une bourgeoisie conformiste à l'esprit étriqué, de leur fonctionnement et de leurs codes.Caricatural, peut-être. Mais c'est pour notre plus grand bonheur. Alors, délectez-vous!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
17 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 février 2007
Je lis beaucoup mais après "Belle du Seigneur", je n'ai rien pu lire pendant 6 mois !!! Quel choc! Il s'agit véritablement du Chef d'Oeuvre de la Littérature contemporaine - Albert Cohen écrit admirablement bien et les descriptions des personnages et les pensées de ceux-ci sont jubilatoires- Avant "Belle du Seigneur", apprenez à connaître les protagonistes et leur histoire en lisant dans l'ordre; Solal, Mangeclous et Les Valeureux - L'histoire d'amour entre Solal et Ariane est un pretexte pour décrire les affres de la judéité (les Feujs et autres minorités comprendront!!!)- Ô futur lecteur, n'aie crainte, les 1100 pages tu avaleras en peu de temps (me prends-je pour Albert Cohen ?)et tu pleureras en fin de lecture en te disant que "plus jamais, tu ne ressentiras ce bonheur de lecture" - J'en suis à mon 3ème exemplaire Gallimard en 20 ans à force de lire et relire les chapitres en fonction des épisodes heureux ou malheureux de ma vie -

Le livre de l'île déserte vous dis-je! du lait, du miel, du fiel quelquefois mais de l'extase toujours !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
24 sur 31 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 juillet 2001
Je ne suis pas un grand lecteur, mais c'est de loin le meilleur livre que j'ai jamais lu, et je crains de ne pas en lire d'aussi bons de si tôt. Une fois ouvert, impossible à refermer, malgré les 850 pages qui peuvent paraître un peu impressionnantes au début.
C'est un livre sur l'amour, décrit avec merveille, beaucoup d'humour, un style très léger et entraînant, et qu'on a envie de relire aussitôt. On ne peut s'empêcher de relire certains passages deux fois, tellement ils sont bien écrits. Toutes ces petites situations que nous avons tous vécues et qui font la caricature d'un couple amoureux.
Un livre entraînant, tout en finesse, qui vous fait vous sentir bien. A lire absolument.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 décembre 2013
Un longue aventure captivante, un classique incontournable, autant pour le style que pour l'émotion qui vous tient tout au long de l'oeuvre.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Solal
Solal de Albert Cohen (Poche - 3 avril 1981)
EUR 8,50

Le Livre de ma mère
Le Livre de ma mère de Albert Cohen (Poche - 25 avril 1974)
EUR 5,80

Albert Cohen : Belle du Seigneur
Albert Cohen : Belle du Seigneur de Albert Cohen (Cuir/luxe - 13 octobre 1986)
EUR 53,00