undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Cliquez ici Acheter Fire cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles100
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:12,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 octobre 2012
J'ai acheté ce livre il y a des mois et je n'arrive toujours pas à le finir. Des monologues à n'en plus finir, du radotage, du loufoque qui amuse au début mais qui lasse rapidement, une histoire qui n'avance pas, l'écriture est surprenante, soit, mais je n'adhère vraiment pas.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2007
Pendant des années je suis passée à côté de ce livre sans lui jeter même un simple coup d'oeil. Et un beau jour, c'est lui qui s'est rappelé à moi : je le trouvais partout sur ma route ; à la bibliothèque, dans les magazines rubrique "votre livre fétiche", dans les librairies...

Pour mettre fin à cette poursuite, je l'ai lu. Je crois que c'est un des romans qui m'a laissée le plus perplexe. Habituellement soit on aime, soit on n'aime pas, on accroche plus ou moins avec le style de l'auteur. Mais cet intérêt est finalement assez linéaire tout au long d'un livre.

Belle du Seigneur m'a donné presque l'impression d'avoir été rédigé par 3 auteurs différents. J'ai été très déconcertée, ne trouvant pas le rapport entre l'application d'Adrien Deume à ne pas travailler, les tribulations de Solal avec ses oncles et l'histoire d'amour. Mais j'ai adoré les 400 premières pages, décrivant ce petit fonctionnaire à la paresse appliquée. Décrire des journées vides, pendant des centaines de pages est un exploit. Les centaines suivantes n'ont pas éveillé en moi d'émoi particulier. Adrien Deume a peut-être pâli les couleurs de l'histoire d'amour encensée pourtant par la critique.

Faut-il le lire ? Franchement oui, mais seulement les 400 premières pages. Ensuite ça ne sert à rien. A aujourd'hui, ce livre est le seule pour lequel je donnerais ce conseil. J'ai horreur de laisser un livre entamé.
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juin 2015
comment dire du mal d'un tel monument ? les digressions sans ponctuations des personnages pendant 10 ou 15 pages c'es vraiment trop ! 2 ou 3 auraient suffi... j'ai fini par les lire en diagonales et passer pour revenir au véritable récit. Et puis cette histoire d'amour passionnelle, jusqu'à la soumission totale de l'héroïne, qui se termine avec emphase par leur suicide commun... pouffff ça m' a fatigué ! je n'ai pas vraiment été touchée par ce roman. Je suis quand même allée jusqu'au bout pour savoir, mais j'ai eu du mal à ne pas lâcher l'affaire ....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2001
Belle du Seigneur est LE livre de L'Amour. Ce livre n' a d'égal dans son genre.Une extraordinaire histoire d'amour mélée à une écriture inégalable sont deux éléments qui participent à un envoutement de lecture comme on en connait peu.Ce livre est à lire et à relire... 1100 pages de pur bonheur!!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'attendais beaucoup de " Belle du seigneur ", trop peut être. A force d'entendre attention chef d'oeuvre, c'est le livre sur l'amour et toute la ribambelle d'éloges, je m'attendais à un livre extraordinaire. Au final un pavé, une bonne introduction, des personnages attirants, un talent certain pour la littérature, mais alors quel ennui. Les monologues sans ponctuation m'ont lassé. Les élucubrations sur le peuple juif m'ont paru être un cheveu sur la soupe. Et puis quelle lenteur. Je ne nie pas le talent de l'auteur pour ce qui doit être de la grande littérature, mais ce n'est pas pour moi. J'y ai retrouvé du Anna Karénine, ces grands et longs romans russe, qui à la longue deviennent interminables. Le pire de cela c'est que j' en garderai un souvenir très léger, un labeur dont la peine ne m'a pas apporté cette réjouissance après l'éffort. J'aurai pu m'en passer. Je mets deux étoiles pour le profond désintérêt que j'ai ressenti à 80 % du livre. Cette réputation n'est-elle pas surfaite ?
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2010
Ce roman est présenté comme le chef d'oeuvre de la littérature amoureuse de notre époque. Pour ma part c'est surestimé car où se trouve la belle histoire d'amour?. Entre les explications de solal sur ses rapports avec l'amour, les femmes : digne d'un manipulateur puis les monologues d'ariane: personnage totalement narcissique, non vraiment je n'adhère pas. Je peine à finir ce livre, j'en suis à la 770 pages, reste 300 pages... et le mince espoir d'être agréablement surprise.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mars 2004
on n'est plus le même après avoir pénétré cet univers et partagé une histoire d'amour unique. les personnages sont plein d'humanité mais semblent aussi irréels qu'évanescents. Un roman total dont on ne se remet pas vraiment
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 octobre 2013
avec la sorti du film j ai voulu aquerir le livre correspondant a ce film il est en tres bon etat
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 janvier 2006
Une première moitié de ce pavé peut être utilisée pour rire, sourire et se détendre. Il suffit de tourner les pages vides jusqu'à faire une première halte avec la famille Deume. L'auteur, à la plume caricaturale, décrit la maitresse de maison, avec son talent de pic au vif, sa verve d'escrimeur, sa maitrise de la photographie prise sans pose. Que du vrai, du bonheur dans cette triste préparation de repas mondain.
Un marque page est resté coincé, dès l'aparition des oncles de Solal. Nous avons là un monument de l'autodérision, une richesse dans la drolerie, n'ayant pas peur du ridicule.
Un des personnages clef, du roman, c'est ce fameux mari, monsieur Deume, habillé par Cohen en clown, engoncé dans son costume grisé d'un miteux petit rond de cuir tailleur professionel de crayons de bois.
Merci monsieur Cohen pour ses passages somptueux.
Sinon, les quatre cent pages suivantes, peuvent ne pas être lues, car la platitude d'un sentiment passion ne peut souligner que l'inutilité d'un gachis d'encre et de papiers.
11 commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 septembre 2001
un livre qu'on m 'avait conseillé en me disant: extaordinaire, se lit vite malgré le nombre de pages. et bien malheureusement je n'ai pas vraiment accroché avec l'ecriture, parce que les pensées des personnages me rappellent les interminables réflexions sans queue ni tête que l 'on peut avoir losque l'on s'ennui ou que l'on n'arrive pas à dormir. Tous ces moments ou l'on voudrait se vider le crâne. J 'ai donc lu en diagonale, et les monologues d'Ariane m'ont hérissé, et plus encore le début de l'histoire d'amour. Dès le début je trouve cela terrorisant. Ce livre me déprime, les personnages nous ressemblent, c'est sans doute ce qui me désespère.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,70 €