Commentaires en ligne


3 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un chef-d-oeuvre incompris
à mon avis, l'auteur du commentaire précédent à loupé qq chose de primordial à la lecture de ce chef-d-oeuvre de Dostoievski, ce géant russe.
Dans tous les livres de cet écrivain chaque personnage a sa philosophie et chacune tient la route, chacune est intéressante.C'est une écriture...
Publié le 13 septembre 2009 par amazzo

versus
Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Une "idée" à coté
Le moins connu des romans du grand Dostoïevski et le moins bon. J'ai fait un gros effort pour terminer cet interminable feuilleton. Comme toujours chez l' auteur une exaltation de l'âme russe, quelques pensées philosophiques mais rien qui n'a pu me sauver de l'ennui. Dostoïevski se serait il pastiché?
Publié le 14 octobre 2012 par mezzo08


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un chef-d-oeuvre incompris, 13 septembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Adolescent (Poche)
à mon avis, l'auteur du commentaire précédent à loupé qq chose de primordial à la lecture de ce chef-d-oeuvre de Dostoievski, ce géant russe.
Dans tous les livres de cet écrivain chaque personnage a sa philosophie et chacune tient la route, chacune est intéressante.C'est une écriture polyphonique.Ce concentrer sur le personnage principal, c'est écouter une seule voix dans une fugue.
Pour moi, le personnage qui mérite la plus vive attention, c'est Versilov,le père naturel de l'adolescent: via ce personnage Dostoievski encore une fois nous dessine les motivations de l'âme humaine les plus secrètes , les plus cachées, et encore une fois, il nous aide à mieux comprendre nous-mêmes et ceux qui nous entourent.
Quant au style, certes, la meilleure traduction du monde est incapable de transmettre toute la richesse du verbe de ce génie, toute la profondeur de sa pensée.
Je dois dire qu'en russe, Dostoievski se lit facilement, à condition d'avoir un certain vécu, l'Adolescent ne fait pas exception.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Une "idée" à coté, 14 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Adolescent (Poche)
Le moins connu des romans du grand Dostoïevski et le moins bon. J'ai fait un gros effort pour terminer cet interminable feuilleton. Comme toujours chez l' auteur une exaltation de l'âme russe, quelques pensées philosophiques mais rien qui n'a pu me sauver de l'ennui. Dostoïevski se serait il pastiché?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Déception !, 29 janvier 2008
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Adolescent (Poche)
Quelle déception ! Moi qui m'attendais à du style, j'ai eu de l'oral et des flots de dialogues que certains critiques légitiment par la théorie du dialogisme propre à l'esthétique dostoïevkienne. Je m'attendais à une profondeur dans le propos, j'ai eu droit à cette histoire de 600 pages sur un adolescent né d'une liaison en apparente illégitime entre un aristocrate hanté par l'athéisme et le désir d'ailleurs et une serve à la pureté d'âme. Un adolescent, Dolgorouki, qui pouvait être intéressant lorsqu'il abordait son "idée", dit-il, qui consistait à devenir comme rothschild, "génie" des finances. Sorte de Rastignac russe, cet adolescent me lassa rapidement avec ses précautions oratoires ou ses prétéritions : "promis lecteur, je ne vais pas raconter mes sentiments sur cet épisode" et on y a droit pendant 10 pages souvent contemplatives, trahissant la niaiserie et le subliminal irritant du personnage. N'hésite pas coco : balance ta morve et ta rage d'adolescent en fin de siècle ! Mais... il hésite, le récit est foisonnant, les chapitres se succèdent vite mais ne sont pas dénués de lourdeur, les personnages sont mal dessinés, leurs tourments sont peints avec une froideur loin des récits de Tolstoï que Dostoïevski loue dans ce roman qui se refuse la moindre complaisance avec l'autre maître russe. Récit anarchique, dépourvu de toute linéarité dans l'intrigue, les souvenirs se mêlent aux errances dans Moscou, aux suicides dignes de "Deus ex machina" - qui a dit ficelles ? - et aux cancans familiaux.
Le lecteur doit donc suivre ce récit de l'inachèvement où la transgression s'avère timide et sans relief aucun. Quelques belles pages sur l'athéisme, sur l'Europe, l'idéal... Mais c'est bien peu. Dostoïevski a voulu écrire dans la mode de Sue : ces longs récits soi-disant pétris de mystères. Le véritable mystère restera entier : passée la page 600, le lecteur ne connaîtra jamais l'Idée de cet adolescent déchiré mais jamais, jamais déchirant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

L'Adolescent
L'Adolescent de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski (Poche - 25 novembre 1998)
EUR 8,90
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit