Commentaires en ligne 


19 évaluations
5 étoiles:
 (11)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (5)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 C'est l'hiver et il fait nuit !
En 1977 parait 'Griffu', la première intromission de l'anar Tardi dans l'univers déjanté de l'agoraphobe et grand fumeur, mais surtout ancien militant d'extrême gauche JP Manchette (1942-1995) ; et ce n'est pas une adaptation, mais bien un scénario original que celui-ci a livré au rebelle Tardi, qui, longtemps après, reviendra aux...
Publié le 30 décembre 2011 par Le voyageur immobile

versus
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Polar épuré dans la "tradition" française
Que tous les amateurs de scènes gores et morbides passent leurs chemins ! JP Manchette, ce n'est pas du serial-killer avec une tronçonneuse !

L'écriture, toute en finesse, devient pourtant parfois déroutante. Le style est habile mais s'égard dans des propos alambiqués de temps à autre, ce qui peut faire décrocher...
Publié le 7 mars 2009 par Pierre-yves Champenois


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 C'est l'hiver et il fait nuit !, 30 décembre 2011
Par 
Le voyageur immobile - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La position du tireur couché (Album)
En 1977 parait 'Griffu', la première intromission de l'anar Tardi dans l'univers déjanté de l'agoraphobe et grand fumeur, mais surtout ancien militant d'extrême gauche JP Manchette (1942-1995) ; et ce n'est pas une adaptation, mais bien un scénario original que celui-ci a livré au rebelle Tardi, qui, longtemps après, reviendra aux déclinaisons policières de Manchette, en 2005 avec 'Le petit bleu de la côte ouest', en 2010 avec 'La position du tireur couché' et en 2011 avec 'O dinguos, ô châteaux'.

Le roman 'La position du tireur couché' date de 1981 et avait déjà été adapté au cinéma dès 82 par Robin Davis sous le titre du 'Choc' avec Alain Delon (qui a trois Manchettes à son actif) dans le rôle du tueur ('Samourai' oblige évidemment).

En 96 pages en N&B, le libertaire Tardi adapte le gaucho Manchette et nous raconte l'histoire d'un tueur qui a décidé de décrocher et que ses employeurs (des intermédiaires agissant pour le compte d'une mystérieuse 'organisation') refusent de lâcher (un grand classique du genre, en fait même un genre à lui tout seul au sein de la littérature comme du cinéma 'policiers'). Fermement enclin à décrocher, il quitte Paris pour sa ville natale où l'attend peut-être encore sa petite amie d'antan qu'il avait quittée en lui promettant de revenir 'fortune faite' dans dix ans...

Bénéficiant d'une ambiance générale magnifiquement lugubre, cette troisième adaptation en date de JPM par JT est un vrai roman noir aussi dense que l'asphalte sur laquelle roule vers son triste destin ce tueur pas du tout fou, mais qui est plus proche de la marionnette que du héros qui tire les ficelles : en prenant une certaine décision, il a mis le feu aux poudres et plus rien ne peut arrêter la machinerie sanglante qui s'est mise en marche. Déceptions et désillusions pavent le chemin de ce solitaire brisé jusqu'à l'issue sinon fatale, du moins tragique de ce récit sombre et fort qui mérite d'être lu par une froide nuit d'hiver !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Toujours dans le mille, 24 janvier 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Position du tireur couché (Poche)
Mon préféré de Manchette. Encore une fois ce bon monsieur Manchette exploite un standard du roman noir : l'affranchis qui veut se ranger. Cette fois c'est un tueur à gage, probablement une sorte de barbouze, qui veut rendre son tablier. Seulement voilà, ses patrons ne sont pas de cet avis et ils ont une dernière mission à lui confier. Le style percutant de Manchette nous dépeint un personnage à la limite de la débilité profonde, ce qui le rendrait presque attachant. Il ne maîtrise rien, se fait mener en bateau, se fait tirer dessus etc...J'adore.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Peu de douceur dans un monde de brutes., 1 décembre 2010
Par 
Hervé J. (Savoie,France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La position du tireur couché (Album)
Martin Terrier, ex mercenaire, barbouze, et aujourd'hui tueur à gages veut raccrocher, rendre son tablier, passer la main, bref comme chacun devrait le faire à trente ans, prendre sa retraite pour retrouver la femme de sa vie.

Mais dès le départ, il sent que ça part un peu en sucette et que sa vie n'est pas un long fleuve noir tranquille. Manchette disait de son roman que l'histoire n'avait aucun intérêt, mais qu'il voulait pousser le style et sa violence à leur paroxysme. Ici donc, aucun pardon, aucune rédemption, pas d'oral de rattrapage. Tout le monde y passe, les hommes, les femmes, les chiens, les chats, même les corbeaux!

Sur cent pages, Tardi s'est emparé du scénario de manchette en se donnant la place pour respirer, développer cette ambiance cauchemardesque, chose impossible sur un format traditionnel de 48 pages. On se retrouve dans les années soixante-dix, avec ses R16 et ses 504 et les paysages urbains, de Paris ou d'ailleurs apportent un peu de chaleur à ce récit d'une noirceur incroyable.

Les descriptions des personnages sont d'une froideur clinique, pas de psychologie, la précision étant réservée aux diverses armes à feu égayant cette gentille farce potache. Martin Terrier va donc se rendre compte que dans ces années bénies, les employeurs n'aimaient pas lacher leur personnel si facilement et devra accepter une dernière mission relevant du suicide organisé.

Un superbe album, les dessins sont comme d'habitude somptueux, pas de couleur, ce serait une faute de goût. A déconseiller fortement aux dépressifs, mais si vous aimez le roman noir foncé, plongez-vous y avec délectation.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un des plus grands romans noirs jamais écrits, 19 septembre 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Position du tireur couché (Poche)
Un modèle du genre, perfection de l'écriture, concision et limpidité de l'intrigue, phrases percutantes... Bref, un classique assez indémodable. J'ai beau le relire, je ne m'en lasse pas. Des phrases inoubliables: "C'était l'hiver et il faisait nuit. Arrivant directement de l'Arctique, un vent glacé s'engouffrait dans la mer d'Irlande, ..." Le style fait tout, mais l'histoire reste longtemps dans les mémoires. Ce parcours en boucle d'un tueur à gages trop humain, qui finira par revenir à son point de départ alors qu'il voulait à tout prix y échapper, est implacable et glaçant. Un exercice de style, peut-être, mais un grand roman, c'est sûr. Quelle efficacité ! On n'a pas fait mieux depuis, même si beaucoup s'en sont inspiré.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Polar épuré dans la "tradition" française, 7 mars 2009
Par 
Pierre-yves Champenois (Lyon, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Position du tireur couché (Poche)
Que tous les amateurs de scènes gores et morbides passent leurs chemins ! JP Manchette, ce n'est pas du serial-killer avec une tronçonneuse !

L'écriture, toute en finesse, devient pourtant parfois déroutante. Le style est habile mais s'égard dans des propos alambiqués de temps à autre, ce qui peut faire décrocher le lecteur.

Il demeure un polar bien ficelé où l'intrigue importe peu, Manchette s'appuyant sur la construction de ses personnages pour développer une critique pertinente sur les arcanes de notre société. C'est donc un véritable polar à la française auquel il faut s'attendre avec ce roman. Avis aux amateurs, les autres passeront leur chemin...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Faire de la bd comme on joue à la belote., 27 mars 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : La position du tireur couché (Album)
Aujourd'hui Tardi se lève , prend son petit dej , passe aux gogues, accompagne ses gosses à l'école et fait des bd. Il n'y a manifestement plus trop de différences entre ces cinq activités.
J'ai déjà lu cette histoire, j'ai déjà vu ces dessins : c'était il y a 30 ans et ça s'appelait Griffu. Tout était pareil sauf que c'était mieux dessiné et mieux construit. Par exemple il prenait la peine de dessiner correctement les bagnoles et la perspective. Ou de construire chaque planche comme un tout. On sent qu'il se posait des questions sur la forme que devait avoir une giclure de sang. Ce qui n'est plus le cas dans cet album.
Soyons clair : on s'emm...un peu. Manchette jouit de supprimer tout ce qui pourrait ressembler à un être humain, Il confond son cynisme avec de la profondeur et Tardi n'a plus le cœur à bosser.
Donc c'est la routine de la déprime.
Tardi a été grand ( Polonius, véritable histoire du soldat inconnu, démon des glaces, tueur de cafard...) là on passe voir un retraité célèbre mais qui radote un peu.
Dommage.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Franchement lourdingue, 5 mai 2008
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Position du tireur couché (Poche)
Le problème avec Manchette, c'est qu'il faut déjà supporter le style. C'est d'une aridité à faire pleurer même un vieux chameau. "Mais c'est fait exprès", diront les puristes, "c'est l'école behavioriste". Concept ou pas, c'est froid, clinique, et les effets de manche comme "elle flanqua une gifle au gosse qui la flanquait", c'est très moyen. C'est surtout assez laid à lire et cette froideur provoque une distanciation rapide avec l'histoire et les personnages qui nuit à l'envie d'aller jusqu'au bout pour savoir ce qui se passe.

Ensuite, l'histoire ne tient pas la route. C'est assez abracadabrant du début à la fin et la tentative final d'assassinat en plein paris est grotesque et cousue de fil blanc idéologique. C'est là encore un des points faibles de ce récit : ne pas savoir faire la part des choses entre la narration, le polar et l'idéologie. Certaines digressions n'ont strictement rien à voir avec le récit et tombent comme un cheveu sur la soupe mais sont là uniquement pour montrer l'allégeance de Manchette à ses patrons de Libération. Dommage, surtout que les personnages sont à l'image de la narration : en carton-pâte.

La bonne nouvelle, c'est que si vous aimez les récits très courts, que les descriptions vous ennuient (à l'exception de celle des armes à feu), que vous appréciez les morts, les explosions et les fusillades et vous n'êtes pas trop regardant sur la crédibilité d'un roman, La Position du Tireur Couché est un bon polar moderne, genre Léon/Nikita.

Pour les autres qui apprécient la profondeur de l'intrigue, l'épaisseur psychologique des personnages et les ambiances plus que les cascades, il vaut mieux passer son chemin.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Somptueux roman noir!, 30 janvier 2011
Par 
Philippe2 (Genève, Suisse) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La position du tireur couché (Album)
Difficile de prendre sa retraite lorsqu'on est tueur à gages. C'est pourtant ce que Martin Terrier souhaite faire. Il découvrira cependant très vite que ces commanditaires ne comptent pas le laisser faire. Roman très dynamique, il n'y a presque pas de page sans que quelqu'un ou quelque animal y passe. Pour les fans de roman noir. Tous les personnages sont des salops et inutile de chercher un « happy end ». 90 pages de bonheur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 Prétentieux, 6 juillet 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Position du tireur couché (Poche)
Ouhlala le chef d'oeuvre qu'on m'avait conseillé mille fois... Ouhlala le GRAND auteur de polars qu'était Manchette, mort trop tôt. Non je suis désolé les amis mais j'ai été pour ma part très déçu de ma lecture de ce policier qui évoque de toute façon énormément le film"Le Samourai" de Melville.

Il semble que Manchette ait presque copié le scénario plan par plan, quant au style du livre il a beaucoup vieilli et ressemble désormais à une sorte de Ellroy en plus light. Plus aspartam donc et aussi plus prétentieux dans le genre Monsieur Je-Sais-Tout intolérant.

Je ne sais pas si Manchette fumait pas mal de pétards mais son oeuvre dramatique est très téléphonée et dans l'ensemble à coté, les San Antonio ont l'air de passages symboliques tirés de la bible.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 bof..., 25 mai 2014
Par 
Zavadesco Patrice (france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Position du tireur couché (Poche)
Peu a en dire, intrigue nulle, ecriture de quelqu'un qui s'y croit... Les artistes maudits... on connait... Livre a rayer de toute memoire qui se respecte...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La Position du tireur couché
La Position du tireur couché de Jean-Patrick Manchette (Poche - 23 octobre 1998)
EUR 6,20
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit