undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

48
4,1 sur 5 étoiles
Saga - Grand prix des Lectrices de Elle 1998
Format: PocheModifier
Prix:8,50 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 septembre 2004
Tonino Benacquista est un maitre. Lorsqu'un de ses bouquins vous tombe entre les mains, impossible de le lacher... Et Saga ne déroge pas à la règle; l'histoire de ces quatre scénaristes ringards qui vont changer, non pas la face du monde mais le monde télévisuel français; c'est très fort. Et c'est tellement proche de la réalité qu'il est impossible de ne pas sourire à la lecture de ces pages. Son style très fluide ravira les lecteurs paresseux, j'ai juste un regret pour ce qui est de la fin de l'histoire. Mais je ne vous dirai pas lequel, je vous laisse vous prendre au jeu. Bonne lecture !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 janvier 2010
4 scénaristes délaissés par le milieu sont recrutés par un directeur de programmation. Le but, sortir une série de bouts de chandelle dont le seul atout est de répondre aux quotas d'émissions télévisuelles d'origine française pour la chaîne.

Et cette Saga créée pour ne pas être vue va devenir un phénomène. Mais la chaîne ne compte pas laisser ce succès à leur créateur. Quant à ces derniers se pose la question de l'après.

Une nouvelle fois Tonino nous emènne dans une histoire originale avec des personnages hauts en couleur. Toutefois pour les habitués de l'auteur vous retrouverez bien des ressemblances avec les héros de Malavita.

Mais surtout, d'où la note, la dernière partie coupe l'élan entretenu par la montée en puissance de cette série TV. On s'attend à des rebondissements et à un après trépident pour ces scénaristes. Et il en ressort une histoire tirée par les cheveux et poussive.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 mai 2012
L'impression d'être entrée un nouveau monde... Voilà ce qui m'est arrivé lors de la lecture de ce roman. Ce n'est pas tant que l'auteur a créé univers nouveau, on est dans le réel (enfin, une sorte de réel car c'est quand même de la fiction) mais on découvre le monde des auteurs et des scénaristes et leur rapport aux personnages et à la création.

Et c'est fabuleux de découvrir ça quand on écrit soi-même ou quand on débute dans un projet d'écriture long... Parce que même si instinctivement, on a un lien avec nos personnages, on peut ne pas se rendre de cette relation particulière, du fait qu'on mène les personnages mais que, parfois, ce sont eux qui décident...

Le rapport aux personnages, cette impression que l'auteur est un peu le guide de ce pantin est assez fascinante et aussi parce que même si l'auteur aime son "pantin", il n'en manque pas moins de respect. Certes, les 4 scénaristes de la fameuse Saga leur font faire quasiment n'importe quoi mais il y a cette espèce de rapport ambigu que je n'arrive pas à définir (et pourtant, j'ai indiqué que j'écrivais, c'est dire à quel point j'ai encore du boulot^^)

Et puis, il y a la décision sur les péripéties qui arrivent : laquelle choisir ? A quel moment ? N'en fait-on pas trop ? Là, les scénaristes n'y vont pas de main morte, ne bridant pas leur imagination, ne s'auto-censurant pas (et le coup de l'auto-censure, les auteurs doivent sentir de quoi je veux parler, même s'il n'est pas question là de censure parce que tel événement est violent/dur/insupportable, c'est plus insidieux et pas encore assez défini dans mon esprit)
Et le fait qu'ils soient à bride lâchée sur les péripéties donne une impression de liberté absolument épatante et qui d'ailleurs évolue dans l'esprit des scénaristes (il faut d'ailleurs que je relise tout cela pour m'en faire une meilleure idée)

Ce roman est une mise en abyme magistrale et qui ouvre la porte d'un monde formidable.
Pas un 10/10 toutefois, juste parce que le dernier quart du roman, qui n'est plus dans cet ordre d'esprit est à mon sens plus faible mais les toutes dernières pages remontent en flèche pour arriver à un final épatant.

A recommander pour tous ceux qui aiment écrire...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 juillet 2004
Il est vrai qu'on s'y prend, et qu'on n'a pas envie de le lâcher... je ne suis pas une "dévoreuse" de roman, mais celui-ci, obligatoire dans mon cours de communication, m'a conquise! J'ai toutefois été légèrement déçue par la tournure qu'a prise l'histoire, par son ampleur, mais le style est simple et conquit tout le monde.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 mai 2012
Un quatuor de scénaristes en déshérence se voit refiler le St-Graal ou la patate chaude ultime, c'est selon: écrire 80 épisodes d'une série dont la seule raison d'être est de remplir les quotas de production française...
Liberté absolue et budget zéro pour cette "Saga" diffusée à 4 heures du matin.
Au final, un joli dérivatif pondu par Benacquista, qui s'offre quelques jolis clins d'oeil télévisuels et cinéphiliques. Voir la citation suivante : "Car si l'on peut jeter sa télé aux orties, on ne peut pas se passer de films. Personne n'a encore trouvé mieux que ses deux petites heures de bonheur pour s'entendre raconter une histoire."
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 mars 2005
Je ne connaissais pas Tonino Benacquista, et une amie m'a conseillé ce livre. On plonge dedans ,on est absorbé par l'écriture, le style ... C'est plein d'humour, de clins d'oeil, on se laisse prendre au jeu, c'est tout simplement BIEN!
Par contre, toute la fin est assez indigeste, quel dommage ! Tant pis, j'essaierai quand même d'en lire un autre !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Que voilà un roman profondément inspirateur, d'une rare inventivité! Il le fallait bien pour raconter l'histoire de quatre scénaristes. Réflexion acérée sur la télévision, c'est aussi un incroyable parcours vers un paroxysme dément: jusqu'où vont-ils aller? Pour le savoir, je recommande la lecture de ce captivant ouvrage. Excellent.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 31 décembre 2014
Tonino Benacquista est un magicien : tout d'abord par le choix de ses sujets, originaux, ensuite par sa façon à nulle autre pareille de les traiter; dans ce livre c'est la dérision.
Jugez plutôt : 4 scénaristes (3 hommes, 1 femme) sont réunis par une chaine de télévision pour créer dans l'urgence une série de 80 épisodes qui passeront entre 4 et 5 H pour la seule raison de remplir le quota exigé de créations françaises. Et la seule exigence est : "Faites-nous n'importe quoi, absolument n'importe quoi, pourvu que ce soit le moins cher possible". Alors ils vont se lâcher... et à la surprise générale c'est un triomphe.
L'auteur égratigne joliment le monde de la télé mais aussi la stupidité des téléspectateurs qui va même jusqu'à la folie parfois. Exagéré ? Hélas non ! Pour en avoir la preuve il suffit de lire "le courrier des lecteurs" de n'importe quel magazine de télé.
Mais il y a aussi la vie de ces 4 personnages. Je suis rarement "rentrée" dans un livre à ce point : j'ai partagé leurs nuits de travail puis d'attente, j'étais avec eux, je les ai aimés, leur souhaitant le meilleur.
Quant à la fin ... époustouflante !!! De la dérision à 100 % je le disais dès le début.
Alors merci à Tonino Benacquista pour tous les bons moments qu'il me fait passer.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
VINE VOICEle 2 septembre 2013
Tonino Benacquista est de ces auteurs que rien ne semble effrayer. Il passe aisément du roman noir (Les Morsures de l’Aube, La Maldonne des Sleepings) à la satire sociale (Malavita) en passant par la traversée psychologique de l’âme humaine en ce qu’elle consacre de plus nauséabond et bestial (Quelqu’un d’autre) avec une formidable agilité, sans jamais perdre son lecteur. Ici l’auteur écrit sur l’écriture, sa puissance et ses doutes, sa formidable essence cathartique et son infinie solitude, finalement.
Quatre personnalités que tout oppose vont se retrouver associées par un producteur de télévision véreux afin de mettre en route une sitcom à faible coût pour remplir les quotas publics des cases nocturnes, entre les émissions de chasse et le téléachat. Ils reçoivent pour unique consigne : « Tout et n’importe quoi ». Et si finalement ce programme dépassait les cases anonymes pour devenir un véritable phénomène de société ?

Benacquista nous entraîne dans le quotidien de ces quatre scénaristes aux univers façonnés dans l’antagonique, qui vont fusionner à la faveur d’une alchimie créatrice non bornée. Il nous invite à suivre leurs vies parallèlement à celles des personnages qu’ils inventent pour l’écran, nous poussant le long des liens infimes qui unissent réalité et fiction, création et transmission.

S’y retrouve l’humour cinglant de l’auteur, d’un cynisme redoutable et pour notre plus grand plaisir. De rebondissements en chaos, ce livre ne saurait délier son action ; il a parfaitement construit son récit. Il s’agit d’un très bon morceau de l’auteur, qui plaira particulièrement aux adeptes de Malavita.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 6 octobre 2003
Histoire originale et à rebondissements, style agréable et fluide, personnages attachants... Le genre de livre qu'on a du mal à refermer avant de l'avoir complètement terminer ! Le point de départ : 4 scénaristes aux parcours et aux styles très différents sont engagés par une chaîne de TV pour écrire un feuilleton « bouche-trou » à très petit budget qui sera diffusé entre 3 et 4h du matin... Attendez-vous à être surpris et à bien rigoler ! Benacquista a vraiment BEAUCOUP d'imagination... J'ai hâte de découvrir ses autres romans ! Un super bouquin, à lire absolument et à conseiller à tout le monde !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Quelqu'un d'autre
Quelqu'un d'autre de Tonino Bénacquista (Poche - 1 mai 2003)
EUR 7,50

Nos gloires secrètes
Nos gloires secrètes de Tonino Benacquista (Poche - 6 novembre 2014)
EUR 7,00

Malavita
Malavita de Tonino Benacquista (Poche - 9 novembre 2005)
EUR 8,00