undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles63
4,2 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:4,80 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Didier Daeninckx est un excellent auteur de polars (et de romans, "Cannibale" en apporte une preuve !) qui n'a de cesse de combattre toutes les formes de racismes de la société actuelle et passée !

En prenant souvent des évènements historiques oubliés ou passés sous silence, il construit ensuite un roman avec une écriture incisive, "dénonciative" mais jamais politiquement correct (du style simpliste mais si fréquent : "ouais le racisme c'est mal hein").

L'homme est plus intelligent et nous laisse découvrir les horreurs dont l'être humain est capable. Il est ici question de la "grande époque" coloniale de la France où l'on faisait passer les Kanaks pour des tribus cannibales... A travers cette histoire, basée sur des faits réels, on se rend compte de l'évolution (heureusement !) des mentalités mais aussi de la stupidité avec laquelle l'homme est capable de traîter son congénère hier, et aujourd'hui encore...

Un livre intéressant historiquement, même si certains passages manquent un peu de "peps" et peuvent ennuyer le lecteur qui recherche une trame avec un suspense un peu plus acéré...
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 janvier 2010
Je n'ai pas pour habitude de reprendre le résumé d'un livre qu'on trouve dans chaque commentaire de lecteur ou dans la fiche descriptive d'amazon.
J'ai beaucoup aimé ce livre qui se lit, comme un conte, avidemment comme on écoute un conteur, suspendu à ses mots.
Cet épisode inconnu de l'exposition coloniale, nous montre l'envers d'un décor que le gouvernement de l'époque avait savamment mis en place pour leurrer le monde.
On y découvre l'âme simple et belle d'un Gonécé qui risque sa vie et brave sa peur afin de ne pas manquer à la promesse faite à un chef de village de toujours veiller sur sa fille.
Cette histoire est magnifique, très bien écrite, facile à lire et elle apporte en plus de la fiction, des détails réels sur un évenement que nous n'avons pas connu et qui était construit pour donner le change.
On apprend tout en se distrayant. J'ai adoré.... Encore, encore...
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2004
Cannibale est une histoire courte mais passionnante et enrichissante. Didier daeninckx a imaginé une intrigue tout en l'intégrant dans un fait historique qui avait été oublié.
Pour que le lecteur comprenne bien le sens de son roman, le chapitre 1, où il est question de guérilla en nouvelle Calédonie, se déroule à notre époque, puis, par un retour en arrière, l'histoire principale ne commence qu'au 2nd chapitre et se passe un demi siècle plus tôt ; ainsi le lecteur peut en déduire un parallèle entre les deux périodes. Avec Cannibale, Didier daeninckx sort de l'ombre un épisode historique tragique aux retombées contemporaines. Les horreurs infligées au peuple canaque dans le passé sont peut-être à l'origine de leur rebellions actuelle. Cette œuvre est extraordinaire de part sa capacité à nous montrer, tout en ayant l'air de nous divertir, l'horreur qu'ont du vivre les canaques, exposés comme des bêtes sous prétexte de leur différence. D'une part le parcours dans Paris de deux canaques qui ne connaissent pas la vie citadine et surtout le métro est assez plaisant, d'autre part la présentation d'êtres humains dans un zoo est ignoble. Ainsi le lecteur peut s'identifier au héros et se rendre compte de ce qu'un homme peut subir à cause de ses différences durant cette Exposition coloniale de 1931. L'auteur dénonce le fait que les colons aient considéré les canaques comme des animaux que l'on pouvait échanger contre des crocodiles.
Didier daeninckx réussi par ce procédé littéraire à distraire tout en informant le lecteur. Il contribue ainsi a ressusciter la mémoire collective, car son style est accessible à tous et permet ainsi de nous aider à mieux comprendre l'actualité dans le monde.
0Commentaire|65 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 octobre 2013
Le livre est court et se lit facilement, écrit gros et avec un vocabulaire plutôt simple. Cependant l'histoire qui paraît intéressante au résumé et à ce que l'on en dit n'est en fait pas très recherchée. Le fond est bien mais la façon qu'à l'auteur d'écrire n'est pas celle qui me touche le plus. J'ai lu ce livre sans être émue une seule fois, ce qui est très rare, car l'émotion n'est pas palpable. Comme si c'était récité avec distance.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2015
Avec ce court récit à la fois captivant et critique, Didier Daeninckyx livre un témoignage qui s’inspire de faits réels afin de décrire le traitement réservé aux populations kanakes lors de l’Exposition coloniale de 1931. Au cours de ces années troubles marquées par le colonialisme ou intolérance et racisme sont monnaie courante, les zoos humains sont une véritable attraction certains viennent même exclusivement à Paris dans le seul but de regarder un semblable dans une cage. Cannibale préfigure les révoltes qui se dérouleront plus tard en Nouvelle-Calédonie. Grâce à ses personnages attachants et intéressants, vous aurez l’occasion de vous interroger sur l’humanité, les contours de notre condition, mais aussi sur l’existence, l’égalité, autrui et bien d’autres thématiques. Aux passionnés d'Histoire et aux curieux je recommande l'ouvrage "Zoos humains et exhibitions coloniales" chez la Découverte, très documenté, il est un parfait complément qui illustre avec maestria le contexte historique.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mars 2014
Un retour sur le racisme ordinaire en France dans les années 30 et sur les réflexes d'une France coloniale paternaliste et condescendante. On a connu Daeninckx plus passionné et plus agressif, mais cela n'enlève rien au fait qu'il s'agit d'une oeuvre nécessaire, à la lecture édifiante.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2013
Petit livre, mais grande histoire qui nous ouvre les yeux sur le racisme bête et bestiale de cette époque-là.Ce fait est malheureusement totalement inconnu de la plupart d'entre nous!et c'est bien dommage.Livre que j'ai recommandé à une amie qui partage les mêmes valeurs que moi...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est la mise en BD de l'aeuvre de Daeninckx Cannibale. Lors de l'exposition coloniale à Paris de nombreux Kanaks sont amenés de la Nouvelle Calédonie, pour occuper un village qui a été reconstitué. Ils sont obligés de participer à des spectacles à heures fixes derrière des grilles. Ce qui n'est pas sans les faire ressembler à des animaux, ce contre quoi il vont se révolter.

Il s'agit d'une réédition. Parlons du point négatif il s'agit des couleurs, car comme c'est l'habitude maintenant on est dans les tons sépias, sans doute une tentative de vendre cette technique à Google ? Les dessins en eux-mêmes sont plus qu'intéressaants et le scénario est de qualité puisque fondé sur le livre de Daeninckx. Un sujet à méditer lorsque la France parle des droits de l'homme !
11 commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2013
Bon petit livre, qui peut se lire d'une traite!
L'histoire en elle-même est très intéressante, mélange de fiction et de roman historique, permet de se plonger dans un Paris dont il n'y a pas de quoi être fier....
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2005
Ce livre nous apprend beaucoup de la culture kanak. Leur condition de détention "animale" lors de l'exposition universelle de Paris et leur mode de vie en adéquation avec la nature décrits dans ce livre font beaucoup réfléchir.
C'est un très très bon bouquin
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

27,50 €
5,40 €