undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles63
4,4 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:2,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

La vision de Guy de Maupassant sur l'humanité, qui constitue une partie intégrante de `la nature, la grande mère aveugle, inéquitable, féroce et perfide', est fondamentalement pessimiste : `le peuple est un troupeau imbécile, tantôt stupidement patient et tantôt férocement révolté.'

Dans ce recueil, l'auteur démasque sans merci différentes facettes de l'âme humaine :
l'âme humaine en tant que telle dans `Le Horla', où elle se révèle sous la forme d'une double personnalité, `il existe prés de moi un être invisible doué d'une nature matérielle, bien qu'imperceptible pour nos sens. Le Horla va faire de l'homme un serviteur par la seule puissance de sa volonté.'

l'âme militaire dans `Les Rois', où l'armée est foncièrement ridiculisée.
l'âme religieuse dans `Le Marquis de Fumerol', où différentes religions se battent entre elles pour conquérir l'âme du peuple.
l'âme économico-sociale dans `Le Vagabond', où le chômage entraîne la faim et le viol.
l'âme bourgeoise dans `Une famille', qui expose la complaisance et la méchanceté envers les faibles (les vieilles personnes)
l'âme féminine dans `Joseph' avec l'obsession d'être aimée
l'âme amoureuse qui trahit le vrai amour (Clochette, Le Signe) ; ce dernier n'existe que chez les oiseaux (Amour)

D'autres aspects de l'âme humaine sont l'avarice (Le Diable), la jalousie (Le Trou), la solitude (L'Auberge) et le rêve obsessionnel (Au bois).

Ce recueil est très caractéristique pour l'oeuvre de Guy de Maupassant, aussi bien au niveau du style, de la construction des récits que des thèmes traites.
Lecture hautement recommandée.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 février 2016
D'abord faut y aller mollo , ce sont encore des enfants … pas vous pointer la gueule enfarinée avec le titre du livre directement écrit au tableau et leur dire : "faudra acheter ça" .
Faut les prendre en douceur , les rassurer , les amadouer , leur dire que ça ne leur fera pas mal , que lire des livres pour un humain ( même un petit d'humain ) c'est normal , tellement normal qu'un législateur certainement un peu naïf ( ou vicieux ) a inscrit cette activité dans les instructions officielles du programme de français .
Une fois ce préambule courageusement énoncé , vous pouvez leur présenter l'objet et le nommer .
Préférez une heure après l'EPS ( surtout après un cross ) les réactions hostiles seront ainsi atténuées par la fatigue ou le froid aux pieds
Pour la première fois de l'année , ce grand rendez-vous avec la culture qui ne sert à rien qu'à se sentir plus être humain que la moyenne , choisissez plutôt un petit truc , quelque chose de pas trop épais afin que le réflexe de rejet n'ait plus la moindre justification …
Le Horla est très bien pour ça , c'est à peu près sa seule utilité .
Maupassant le sanctifié est en général l'écrivain préféré de ceux qui lisent peu ou qui n'ont lu que ses livres , un peu comme Dire Straits est le groupe de rock préféré de ceux qui n'aiment pas le rock .
Faites votre sucrée , souriez , montrez-vous compréhensive et attentionnée , prévenez les peurs et les gênes , et d'une voix douce et apaisante de séductrice qui veut arriver coûte que coûte à ses fins , exposez enfin l'objet , faites l'article , relativisez l'obstacle , faites des comparaisons et rajoutez-en dans votre charlatanisme : "regardez le texte , c'est pas trop long , c'est l'affaire de deux ou trois heures pour un lecteur moyen , c'est écrit vite comme ça se lit , y'a pas de grandes difficultés de langage , en plus l'histoire est coupée régulièrement par des activités super marrantes à base de quizz et de mots mêlés … C'est de la littérature mais c'est pas du Zola , c'est juste pour s'amuser , pas pour expliquer le monde … y'a quoi ? 40 pages ( cris , pleurs , menaces d'en référer aux parents , tentatives de fuite , attaques au couteau pour les plus intrépides … ) allons , allons c'est facile , c'est pas long ! Laissez-vous faire ! Et puis c'est pas vraiment un livre , c'est écrit sous la forme d'un journal intime , ça se lit vite je le répète … et en plus il y a des trucs que vous aimez bien qui font peur , comme dans les films d'horreur … les histoires de possession , l'Exorciste …" .
À la question perfide des petits malins qui pour éviter de le lire veulent savoir si "ça existe en film" , répondez "voui" ( histoire de dire que c'est connu quand même , que c'est pas un truc de vieille bibliothèque ) en précisant toutefois que la version cinoche est certes très courte mais épouvantablement ennuyeuse , qu'il n'y a pas d'explosions toutes les trois minutes ( juste un énorme incendie à la fin ) pas de distribution de bourre-pif avec gros bruitage , pas de têtes qui tournent à 360° , pas de femmes à poil , pas de Kev' Adams ni de Gad Elmaleh , pas de rap … ça devrait les calmer .
Misez pas mal sur la bio de l'auteur , en général ça les excite .
N'hésitez pas à présenter Maupassant comme un fou , même si c'est une légende , insistez aussi sur l'étymologie de son nom , ça fait d'emblée entrer dans l'univers fantastique du bouquin … mettez dans votre obsécration une pointe de malédiction .
Au cas où un débat acharné sur des phénomènes de maisons en T , de dame blanche ou de vampires surgirait , donnant ainsi à votre présentation un tour anecdotique plus ou moins hors-sujet , ce n'est pas grave , il suffit de les mettre au défi de vous prouver que ça existe et là aussi en général ça les calme … même s'ils l'ont vu à la télé ou sur internet et qu'ils vous invitent à y aller voir .
On peut certes parler de la maladie de l'auteur , mais seulement en sous-entendus , sans jamais en préciser clairement la nature … dites seulement que Maupassant aimait vivre , manger , et rencontrer le plus souvent possible des femmes dans des endroits clos , dites aussi qu'il aimait bien picoler ( ça et les putes ça les fait rigoler ) enfin , pour revenir à l'ésotérisme halluciné du bouquin , parlez de la fée verte … un bon moyen de déceler les gosses d'alcooliques , ceux qui "connaissent" l'absinthe .
À la question "où on va l'acheter ?" précisez pince-sans-rire : "dans une boulangerie !" ( marrade des plus malins pendant que d'autres notent scrupuleusement le nom du magasin ) n'hésitez pas à annoncer le prix , en général ça les rassure car vu qu'ils n'achètent jamais de livres ils pensent que ça vaut cher ( c'est aussi une de leurs excuses pour n'en pas acheter ) même si pour certains qui envisagent déjà de le foutre au feu ( comme des petits nazis ) c'est toujours trop , du gâchis … un bouquin c'est quand même le tiers d'un kebab !
Pour les préparer à la honte qui les attend , dites-leur qu'il se peut que le bouquin soit à commander , qu'il va donc falloir passer auprès des gens du magasin pour un "intello" ( insulte suprême pour eux , comme pour les fachos , bizarrement ) un fayot , quelqu'un de sale … bref , un gamin qui va lire !
Au cas , même improbable , où certains auraient tendance à ne pas vous prendre au sérieux , au point de faire traîner les choses en espérant que "la prof va oublier" , mettez quand même à la fin de votre demande un petit peu de pression en brandissant la menace d'une adresse aux parents même si , pour les plus crétins parmi ces derniers , vous pouvez vous attendre à quelque objurgation irraisonnée de leur part , histoire pour les anciens cancres qu'ils furent de se venger de leurs échecs scolaires en faisant ièche ( cela dit en pure perte ) la prof .
Pas si facile de faire acheter un livre à ceux qui se vantent de n'en lire jamais ...
1212 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il n'a pas fallu moins de 3 versions à Maupassant pour parvenir à une version définitive d'une nouvelle qui allait faire le tour du monde. On y trouve tous les ingrédients du fantastiques servis par une langue et un style extraordinaire de maitrise et de densité. Le Horla est l'une des références de la nouvelle fantastique où chaque mot met en jeu l'équilibre vacillant de la conscience humaine. L'inquiétude nous gagne et ne nous abandonne plus… Un grand texte servit par un immense écrivain.
Archibald PLOOM (CULTURE-CHRONIQUE)
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2011
Livre faciler a lire, ne pas se laisser impressionner par le nom de l'auteur, car c'est un vrai regal. Les descriptions, les ressentis sont si bien ecrits que l'on peut se sentir vivre l'histoire qui nous est contee.
Les contes relevent du fantastique ou de ce que la realite peut faire d'un homme non destine a ce qui va lui arriver. Ce livre se lit tranquillement conte apres conte, le seul bemol c'est qu'il est trop court, j'aurai bien lu plus longtemps d'autres histoires. Je commanderai d'autres livres de Guy de Maupassant.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juillet 2015
Exactement la version souhaitée ce qui m'a fait réitéré l'achat de livres par le biais d'Amazon.
Commande passée à la dernière minute, reçue juste à temps.
Très satisfaite de ne pas avoir eu à courir les boutiques spécialisées ni à devoir tél. toutes les 5 mn pour savoir l'avancement de ma commande.
Je recommande.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 octobre 2013
Un bon livre de Maupassant quoi qu'un peu flippant ! Mon fils a eu à le lire pour le collège et il n'a pas du tout apprécié l'aspect terrifiant. Par contre, c'est une super édition. Il y a plusieurs docs qui complètent l'œuvre, et un tableau en fin de livre utile pour les 3e pour l'épreuve de l'histoire des Arts.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce livre est un recueil de plusieurs nouvelles. Vous y retrouverez notament Le Horla où un homme pense devenir fou parce qu'il croit voir un être décharné tenter de le tuer. Vérité ou hallucination ? Vous retrouvez également des nouvelles telles que Sur l'eau ou encore La Main d'écorché qui sont mes préférées. Ce livre n'est pas un livre d'horreur, il fait appel à plus de subtilité et est extrêmement angoissant. Ce livre vous fera également découvrir la face sombre et suicidaire de Maupassant. Lisez le, vous ne le regrettez pas.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'un des maitres de la Nouvelle Française : Guy de Maupassant (1850-1893) passe avec "Le Horla" (1887) dans la seconde partie de son œuvre où il délaisse les influences réalistes de Flaubert ("Boule de Suif", "Une partie de Campagne") pour se rapprocher de l'irréalisme et de l'angoisse.

Le Horla est un être invisible qui terrorise le narrateur au point de le conduire à une folie, qui va en augmentant (comme celle de l'auteur : n'oublions pas que dans sa vie, Maupassant avait la Syphilis).

Loin des sentiers de la politique et des femmes "Bel Ami" ou de la famille "Pierre et Jean" - G. de Maupassant quitte le réalisme social pour l'irréalisme (que j'apprécie un peu moins mais il le fait avec du génie littéraire !)

Flaubert définissait le Génie : "Inutile de l'admirer c'est une névrose !"
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 décembre 2015
Je mets un 3 à cette nouvelle moi qui suis pourtant une inconditionnelle de Maupassant.
en voyant les autres commentaires et les notes attribuées je me dis que je suis peut être passée à côté de cette nouvelle et que je l'ai peut être lu vite.
j'ai aimé le style narratif (c'est du Maupassant et j'aime forcément!) la description de l'angoisse et la thématique du suicide qui apparait en filigrane tout au long de la nouvelle.
Mais je n'ai pas été bluffé par l'histoire, contrairement à ce que j'ai pu lire je n'ai pas trouvé que le glissement du personnage vers la folie soit bien traité , bien que je pense que ce soit un choix de l'auteur qui ne souhaitait pas trancher entre folie et surnaturel.
Voilà soit je suis passée à côté soit le fantastique, ce n'est vraiment pas mon registre préférée.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2016
Texte rondement mené, pas vraiment de temps mort, quelques réflexions qui entraînent l'esprit dans leur cours, ça coule. Malgré un usage un peu abusif de l'anaphore et des parallélismes, l'écriture reste vivace, pleine de force, avec une voix tantôt tremblante, tantôt chantante.
L'édition numérique gratuite, comme beaucoup d'autres, est vraiment d'un visuel désagréable, mais les coquilles m'ont semblé par bonheur, moins nombreuses dans cet ouvrage. Le texte reste parfaitement abordable, avec une touche authenticité du XIXème siècle. On sent quand même quelques tournures qui ne sont pas toutes jeunes.
À lire absolument. C'est court, c'est gratuit, c'est un classique français. Vous n'avez pas d'excuses.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

2,00 €