undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles5
4,4 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:4,80 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 20 mars 2010
Harry Trellman, l'homme le plus secret qui soit. Personne au monde à part le milliardaire cacochyme Adletsky qui en connaît un bout sur les comportements humains, n'a pu déchiffrer les silences, les demi-vérités, les demi-mensonges de Harry. Harry ne se livre jamais, il observe le monde comme il va, la comédie sociale, son conformisme, ses hypocrisies. Philosophe Harry ? Il voyage, fait des affaires, gagne beaucoup d'argent. Mais il revient à son point de départ : Chicago. Après bien des années il y retrouve son premier et unique amour : la jolie Amy, devenue maintenant une matrone respectable, Amy pour laquelle il a toujours éprouvé « une affinité véritable ».
Nous suivons cette émouvante histoire de fidélité délicate en filigrane, au milieu de situations cocasses, voire burlesques, dans le style cher à Saul Bellow, à la fois loufoque, poignant, mais désenchanté.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2015
Ce livre m a été recommande littérature américaine très belle epoque ecriture très belle cela nous emmène dans un univers different
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juin 2014
Du Saul Bellow: triste, énigmatique, nostalgique, aimant... On se laisse porter par ce petit livre comme un film des années 50 avec Audrey hepburn ...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 août 2004
Très curieuse de découvrir l'oeuvre de S. Bellow, la 4e de couverture d'Une affinité véritable m'a attirée. Mais je suis restée perplexe à sa lecture. Roman peu expansif et introverti, à l'instar de son personnage principal, on reste parfois frustré devant des explications qui n'arrivent jamais, là où certains faits reviennent sans cesse, tels des leit motiv. Je suis sans doute passée à côté du texte.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je me suis interdit de lire les romans écrits au-delà de 70 ans par leur auteur. Avouons-le, hors cas de précocité merveilleuse, c'est généralement entre 40 et 60 ans, surtout dans la cinquantaine même, que les écrivains sont à leur meilleur. Avant, ils font leurs gammes ; après, ils radotent. Effet général de l'accroissement de l'espérance de vie ou génie propre, Saül Bellow est une double exception à la règle : il a écrit son chef d'oeuvre (Augie March) tout jeune homme et il a, passé 75 ans, continué à écrire des romans intéressants dont cette Affinité véritable, bref texte de 120p, qui est à la fois une magnifique histoire d'amour ratée qui poursuit ses protagonistes leur vie durant et une réjouissante satire des ultra-riches de Chicago. Prose subtile dépeignant avec délicatesse les sentiments et avec drôlerie les comportements : à lire.
11 commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,70 €
8,20 €