undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

2,8 sur 5 étoiles5
2,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
2
Format: PocheModifier
Prix:7,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 2 septembre 2005
Des chapitres si courts que l'action impitoyablement hachée en devient difficile à suivre. A quoi se rajoute un style très "Chantal pense que..." qui ne permet pas de penser comme Chantal justement, tant l'introspection domine aux dépends d'un portait des personnages qui permettrait au lecteur de se projeter un peu sur eux. Par ailleurs, comme l'auteur a décidé de relater alternativement les points de vue des protagonistes sur des scènes auxquelles ils prennent part tous deux, on est baladé d'un personnage à l'autre sans avoir l'impression de jamais faire plus que de les effleurer. Finalement, on dirait un storyboard, mais sans les dessins : d'une séquence à l'autre, l'auteur nous dit ce que les personnages font (un peu) ou pensent (beaucoup), mais il oublie de parler du décor et restituer l'unité de l'action. C'est un livre semble avoir été trop facilement écrit, sans aucun effort pour impliquer le lecteur. La fin en queue de poisson permet de découvrir que c'était bien ce qu'on avait pressenti depuis le début : l'auteur a conservé d'un bout à l'autre la maîtrise du roman, il a voulu se faire plaisir tout seul.
0Commentaire10 sur 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Mais où sont donc passés l'inspiration et le talent de Milan Kundera ?
Les personnages n'ont aucune épaisseur, l'intrigue (ce qui est un bien grand mot) tourne en rond et s'étire laborieusement sans qu'on sache quel message l'auteur veut faire passer.
A vrai dire, seule la postface de François Ricard sauve le livre en nous éclairant enfin sur les intentions de Kundera dans ce roman.
Cruelle déception lorsqu'on a lu et admiré les romans de Milan Kundera antérieurs à "L'insoutenable légèreté de l'être" qui, selon moi, marque un tournant fatal dans sa carrière.
0Commentaire2 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2013
Après avoir lu L'insoutenable légèreté de l'être, j'ai eu peur d'être déçue en lisant un autre Kundera, mais je me demande si je ne préfère pas celui-ci finalement!
0Commentaire2 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juin 2003
Depuis des années, je suivais avec passion toute nouvelle publication de Kundera. Il était devenu une source de réflexion, d’inspiration parfois, pour beaucoup de passionnés de littérature. Quel plaisir de déguster – c’est le mot – des livres comme « Le Livre du Rire et de l’Oubli », l’ « Insoutenable légèreté de l’Etre », « la Vie est ailleurs »… Mais dans l’ « Identité », comme dans "La lenteur", j’ai vainement cherché le Kundera que j’aimais. Au point que lorsqu’a paru « L’Ignorance », je me suis détournée avec tristesse.
0Commentaire17 sur 26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 novembre 2003
Kundera est toujours excellent pour nous décrire la vie.
La vision de la société française est juste.
Des gens pensent que c'est cruel ce livre, mais pour moi c'est une réalité touchante ce qu'on découvre dans ce roman.
11 commentaire3 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,10 €
6,50 €