Commentaires en ligne


5 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une magnifique fresque familiale, 17 mai 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Toute la famille sur la jetée du Paradis (Broché)
Ce livre magnifique nous fait découvrir le destin d'une famille irlandaise de 1915 à 1946, d'une guerre à l'autre, en Irlande et à travers toute l'Europe. Cette fresque évoque tour à tour la destinée des 5 enfants de la famille et nous permet de découvrir, en toile de fond, la difficile (re)naissance de l'Irlande et ses premiers pas dans l'Europe bouleversée de l'entre-deux-guerres puis de la 2ème GM.
Une fresque magnifique et bouleversante, inspirée d'une histoire vraie.
A conseiller à tous les amoureux de la belle littérature et des romans historiques.
Un des plus beaux livres de ma (longue) expérience de lectrice !!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 tout près du chef-d'oeuvre, 30 mai 2010
Par 
Laurence L. (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Toute la famille sur la jetée du Paradis (Broché)
Une pure merveille d'humanité, ce récit dont la tonalité ne cesse de changer, d'évoluer en même temps que les personnages. L'histoire de cette famille de nantis irlandais dans un siècle de révolutions, l'histoire de celui-ci qui avait raison de vouloir changer le monde, mais qui s'est trompé de levier... l'histoire de cette femme qui doit trouver son chemin dans cette époque tourmentée...Et tout cela nous fait toucher du doigt ce que c'est qu'être un homme et choisir sa voie. J'ai refermé ce livre avec regret, bien fâchée de ne pas pouvoir un peu encore marcher aux côtés de ces personnages plus qu'attachants et qui me sont devenus tellement intimes.Quel plaisir et quelle richesse !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un monde en pleine mutation, 1 janvier 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Toute la famille sur la jetée du Paradis (Broché)
1915, la famille Gooldverschoyle qui vit dans le Donegale (Irlande) et appartient à l'aristocratie protestante irlandaise semble épargnée par le début de la 1ère guerre mondiale. Pourtant, l'Irlande est en proie aux tourments d'une autre guerre, la guerre civile irlandaise qui fait rage et divise le pays en deux camps irréconciliables: les indépendantistes et ceux qui souhaitent rester dans le giron de l'Angleterre. Cependant l'union familiale se délite quand chacun des enfants choisit un camp. Art et Bredan rejoindront les communistes car ils refusent que l'appartenance sociale détermine la vie d'un homme et le condamne à la misère s'il est issu de la classe ouvrière.Mais arrivés à Moscou, le rêve d'une société idéale et égalitaire s'éffrite: ils sont vus comme appartenant à la classe décadente, celle de la bourgeoisie, et même en travaillant dans une usine, ils découvrent que n'importe quel concitoyen peut être arrêté après dénonciation d'un collègue, d'un ami et emprisonné ou tué sous n'importe quel prétexte.

Eva, elle, choisit de perpétrer la tradition familiale en restant à l'écart de ce monde qui s'écroule comme pour préserver le bonheur familial, ce monde protégé qui les avait réunis.Une façon pour elle de ne jamais entrer dans le monde adulte.

C'est aussi la guerre d' Espagne ou les républicains combattent comme ils le peuvent le régime franquiste et veulent instaurer la démocratie. Un régime où la liberté a un sens et où les citoyens ne sont pas surveillés et arrêtés comme en URSS comme le constatent les deux frères.
Tout semble vascillant dans ce nouveau monde où règne les totalitarismes fasciste et stalinien. Rien de solide ne parvient encore à émerger et pourtant cette famille séparée par l'Histoire se retrouve grâce aux souvenirs qu'ils ont en commun: chacun là où il est puise sa force dans le souvenir qu'il a des ces moments où tous allaient nager sur la jetée près de chez eux.

Une saga passionnante où les héros sont des hommes et des femmes issus de toute condition sociale, magnifiquement décrits dans ce roman qui n'épargne aucune dérive de ceux qui pensaient oeuvrer pour le bien de l'Humanité et au nom de la vérité.

Un grand merci à Jérôme, un internaute passionné par l'Histoire des Etats-Unis et qui m'a fait découvrir des auteurs américains comme Bolger et Thomas Kelly.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Magnifique...et vrai., 22 décembre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Toute la famille sur la jetée du Paradis (Broché)
« Sentimentaux, les Irlandais » écrit avec une douce ironie Colum McCann dans « Transatlantic ». Le côté sentimental, c’est peut-être cela qui attire tant chez les romanciers Irlandais depuis des décennies. Près de dix ans avant McCann, Dermot Bolger publiait « Toute la famille sur la jetée du Paradis », superbe roman historique sur fond de chronique familiale.

En faisant partager plus de trente années de la vie d’une famille protestante irlandaise, le romancier signe un bijou de littérature. 1915 : la Grande Guerre et les prémisses de la guerre civile irlandaise ; 1946 : les derniers soubresauts de la Seconde Guerre mondiale, la Russie sous joug stalinien. Entre ces deux dates, le lecteur est ballotté de Dublin à Londres dans les années 1920 puis dans l’Espagne franquiste des années 1930. Au cœur de ce tumultueux tour du monde, le destin exceptionnel –inspiré d’une histoire vraie- de trois frères et sœur qui vont se retrouver mêlés à chacun de ces événements.

« Elle essayerait de construire une arche pour ses enfants dans cette vieille maison mais une force maléfique, qu’elle était incapable de nommer, tenait le monde en équilibre sur sa paume. Il était à la hauteur de ses lèvres et il suffisait à cette force maléfique de souffler pour que toutes leurs vies, leurs espoirs et leurs rêves s’éparpillent comme de la cendre de cigarette. »

Ce sont tour à tour les destins d’Art, Eva et Brendan qui sont ainsi racontés, trois enfants d’une famille protestante, les Good Verschoyle, établie dans un manoir du comté de Donegal, au nord- ouest de l’Irlande, où séjournent chaque été proches, amis et voisins.

D’abord l’enfance, synonyme d’innocence et d’insouciance, puis l’adolescence et les premiers émois. Enfin l’âge adulte, où chacun va décider de s’impliquer à sa manière dans l’Histoire. Quand l’un s’engagera au sein de l’I.R.A. à en devenir jusqu’au-boutiste (« Je suis le seul à avoir de véritables convictions parmi vous. Vous, vous êtes une faction de traîtres opportunistes, de faux communistes et de renégats trotskistes »), l’autre militera également mais différemment (« Mais, en Irlande, il avait vu comment les changements pouvaient se produire très vite – avec un nouveau drapeau, un nouvel État et le sentiment de ne plus vraiment y appartenir »), tandis que la troisième, artiste en herbe, s’amourachera d’un membre de la Haute Société à l’opposé de ses convictions (« Mais il y avait un autre combat, tout aussi vital, celui d’essayer de rester fidèle à ce qui était au fond de soi, refuser dans son cœur de devenir une autre personne que soi-même »).

Avec, au fil du temps, des conséquences durables sur leur famille et leur entourage.

« -Je voudrais m’engager comme volontaire au service de la République d’Irlande. […] En pension, j’ai reçu une formation complète au maniement d’un fusil.

L’homme de Cork s’assit, amusé. « T’es un champion. Et que ferait donc la République d’Irlande de tes services ?

-Est-ce que vous insinuez que je suis un lâche ?

-Je suggère que tu restes à l’écart de ce qui ne te regarde pas.

-Evidemment que ça me concerne. Je veux ce que vous voulez.

-Et qu’est-ce que c’est, exactement ?

-La liberté pour nous tous. »

Personnages et thématiques, aussi justes que fouillés, font le sel de cette chronique familiale poignante et rondement menée, qui vous hante longtemps après avoir tourné la dernière page. Car il n’est pas difficile de s’attacher à ces personnages et à leurs préoccupations existentielles (« Tu m‘as ouvert les yeux et maintenant, qu’est-ce que tu attends de moi ? Que je reste à l’école et devienne un laquais de l’Empire ? »), à leurs combats (« Quand Art venait la voir dans son foyer entre deux cours à son université, Eva lui montrait ses poèmes où elle encourageait les rebelles à « lutter, lutter, lutter pour ce qui est juste, juste, juste ! »), à leurs discussions à bâtons rompus sur la guerre, les invectives échangées lors des repas au manoir familial (« Il est peut-être temps que nous arrêtions de vouloir faire croire qu’une populace sans éducation aura toujours raison »), aux injustices sociales dont ils sont témoins, aux médias en temps de guerre (« La vérité se perdait dans un brouillard de propagande et personne ne savait plus bien ce que signifiaient les mots »), à leurs relations parents-enfants (« Je voulais te donner une éducation à la hauteur de mes moyens. Ensuite je voulais simplement que tu sois heureux »).

Des questions sur comment mener sa barque, tandis que la guerre gronde aux quatre coins du monde : « Personne ne contestait le bien-fondé de la guerre en Europe, mais tout le monde avait une opinion différente sur ce qui devrait se passer quand elle serait finie »...

Dans la veine de ses compatriotes Colum McCann et Sebastian Barry, Bolger raconte une histoire forte, emplie d’humanité. Tout comme l’envoûtant « Transatlantic » voyageait de 1845 à 2012 entre l’Irlande et les Etats-Unis à travers les destins de plusieurs femmes d’une même lignée, ou le magnifique « Testament caché » de Sebastian Barry dévoilant cent ans d’histoire irlandaise via les journaux intimes d’un psychiatre et de sa patiente centenaire, Dermot Bolger est aussi ingénieux dans sa narration, traversant les années et les lieux, depuis les contrées irlandaises jusqu’en Pologne en 1941, du Londres des années 1920 (« Art paya une première tournée, puis une deuxième, et les trois Irlandais discutèrent de la mort de [Michael] Collins et de l’emprise de la nouvelle armée de l’État libre sur le pays. Ni Liam ni Thomas n’avaient reçu la moindre éducation et pourtant Art se sentait plus heureux en leur compagnie que parmi les étudiants dans l’appartement de Fletcher. Ici on sentait que la vie était réelle ») à l’Espagne de 1936 sous Franco (« C’était cette euphorie dans Barcelone qui avait touché Brendan à son arrivée, l’impression d’être dans une vraie ville révolutionnaire »)…

À noter, le réalisme des pages dépeignant les camps de déportation à l’époque soviétique, descriptions qui ne sont pas sans rappeler un certain Alexandre Soljenitsyne : « Brendan était affamé à ce moment-là, mais sa faim serait pire plus tard. Il attendrait le sommet de cette agonie avant de commencer à mâcher lentement son quignon de pain noir. Personne ne s’était encore sali, de sorte qu’il n’y avait pas de filet d’urine par terre ni d’odeur de m****.Personne n’était mort dans le wagon ce jour-là, ou alors ceux qui l’étaient l’avaient fait sans attirer l’attention. Le silence y était tel que, pendant quelques instants, malgré sa peur qu’on ne lui vole son pain, Brendan s’enfonça dans le sommeil et rêva du Donegal ».

Témoin de cette magistrale traversée, le lecteur est « scotché » à ces trois protagonistes unis par les liens du sang, Bolger ayant, à l‘image de Dennis Lehane avec son chef d’œuvre « Un pays à l’aube » ou du français Laurent Gaudé avec « Le soleil des Scorta », l’intelligence et l’humilité de situer son écriture à hauteur d’hommes et de femmes d’une même famille, la narration y gagnant en richesse et en vigueur.

« À Moscou comme à Barcelone, il y avait des bannières révolutionnaires partout, mais celles que l’on voyait ici n’étaient pas simplement des hommages à Lénine et à Staline ni à l’héroïsme des ouvriers qui dépassaient les quotas de production dans les usines. Le drapeau rouge et noir des anarchistes flottait en toute liberté et les slogans espagnols avaient été composés sur place et non copiés servilement dans des manuels. Brendan était incapable de tous les traduire, mais il aimait voir comment ils s’opposaient parfois en proclamant des objectifs différents – Indépendance pour la Catalogne, Fidélité au Front populaire de la République et Soutien au Komintern communiste.»

Passionnant et en prise avec l’Histoire contemporaine, ce fabuleux roman est plus que recommandé à quiconque s’intéresse à ce pays si singulier qu’est la Verte Erin. Pour reprendre les mots d’une critique-lectrice sur cette page, on est bien là « tout près du chef d’œuvre ».
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Beau et grave, 24 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Toute la famille sur la jetée du Paradis (Broché)
Fresque prenante, s'attachant aussi bien aux personnages qu'aux événements, mêlant le tout avec un grand savoir faire, sur plusieurs décennies, sans jamais lasser le lecteur, avide de découvrir la suite de la saga.
Style sérieux et précis, qui, certes ne renouvelle pas le genre, mais nous embarque avec lui.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Toute la famille sur la jetée du Paradis
Toute la famille sur la jetée du Paradis de Dermot Bolger (Broché - 11 mars 2010)
EUR 8,50
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit