Commentaires en ligne 


71 évaluations
5 étoiles:
 (27)
4 étoiles:
 (33)
3 étoiles:
 (9)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


33 internautes sur 36 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Lire ou être lu?
Voici l’archétype de l’oeuvre qui use de la simplicité comme emballage, et comme emballage seulement, mais dont vous n’oublierez jamais la lecture. Jonglant de manière transparente entre conte symbolique, roman et analyse historique, Dai Sijie nous propose une histoire toute empreinte de fraicheur, et d’espoir. Histoire...
Publié le 4 février 2003 par Jean-Raymond Naveau

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Le pouvoir des livres
Dai Sijie est un cinéaste et romancier chinois né en 1954 à Putian dans la province côtière du Fujian, située au sud-est de la Chine. Pendant la révolution culturelle (de 1966 à 1976), ses parents, médecins dits « bourgeois réactionnaires », sont mis en prison et lui-même est envoyé en 1971, pour trois...
Publié il y a 9 mois par Eminian


‹ Précédent | 1 28 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

33 internautes sur 36 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Lire ou être lu?, 4 février 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balzac et la Petite Tailleuse chinoise (Poche)
Voici l’archétype de l’oeuvre qui use de la simplicité comme emballage, et comme emballage seulement, mais dont vous n’oublierez jamais la lecture. Jonglant de manière transparente entre conte symbolique, roman et analyse historique, Dai Sijie nous propose une histoire toute empreinte de fraicheur, et d’espoir. Histoire d’amour, histoire de cultures, anecdotes de la révolution ”culturelle” de la Chine des années 1970, étude des moeurs des “rééduqués” de l’époque, tout est matière à entraîner le lecteur sur les chemins de la définition du bonheur, celui de la lecture et de la redécouverte de Balzac … qui plus est, traduit en chinois! Savoureux et envoutant, j’espère ainsi qualifier au mieux “Balzac et la petite tailleuse chinoise”.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une oeuvre remplie de merveilles, 11 mars 2004
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balzac et la Petite Tailleuse chinoise (Poche)
Un ouvrage épuré où chaque mot a son importance et touche juste. Ce roman sur l'adolescence, situé dans un contexte, bien entendu, très particulier (en Chine durant la récession intellectuelle), reste cependant un modèle universel. Il parle de l'ouverture au monde par la découverte d'ouvrages de la littérature classique européenne, des premiers émois amoureux, de l'amitié généreuse, etc... Tous les sentiments de la jeunesse portés à leur paroxysme grâce à un lyrisme simple qui ne peut que nous toucher instantanément.
Un livre merveilleux qui nous rappelle avec bonheur que l'exaltation et la passion ne nous sont pas encore tout à fait étrangères... A conseiller à tous ceux qui savent encore s'émerveiller devant la simplicité de l'existence.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


19 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un magnifique voyage ...., 20 mai 2002
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balzac et la Petite Tailleuse chinoise (Poche)
Un magnifique voyage dans la Chine profonde durant la Révolution culturelle à travers le récit de la vie quotidienne, austère et ennuyeuse de deux jeunes déportés dans un village de montagne. L’arrivée et la découverte, dans cet univers triste, de la féminité et de la littérature française comme moyens d’échapper au quotidien et à ses contraintes abrutissantes. La fin du roman est absolument étonnante et pleine d’espoir !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Ode à la lecture, 30 janvier 2008
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balzac et la Petite Tailleuse chinoise (Poche)
Ce livre est le témoignage autobiographique d'une rééducation subie par deux jeunes adolescents, fils d'intellectuels, pendant la Révolution Culturelle de Mao Zedong. Lors de leur séjour parmi les paysans-mineurs de la montagne du Phénix du Ciel dans la province du Sichuan, les deux jeunes gens découvrent fortuitement un trésor dangereux: une valise remplie de livres interdits. Eblouis, ils s'empressent de subtiliser cette valise à son propriétaire. A fur et à mesure de la lecture de ses ouvrages écrits par quelques uns des plus grands auteurs du XIX, une nouvelle vision de la vie s'ouvre à eux, vision qu'ils vont vouloir faire partager à une belle petite tailleuse dont ils sont tous les deux amoureux. Ces lectures interdites "révolutionneront" la vie de cette montagnarde: laissant son innocence paysanne derrière elle, elle revendiquera le droit de découvrir la vie par elle-même.
Et c'est ainsi que Victor Hugo, Stendhal, Dumas, Baudelaire, Romain Rolland, Rousseau, Tolstoï, Gogol, Dostoïevski, Dickens, Kipling, Brontë et plus particulièrement Balzac se trouvent engagés dans un mouvement contre-révolutionnaire chinois....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une belle lecture, 14 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balzac et la Petite Tailleuse chinoise (Poche)
Voilà un roman que j'ai beaucoup apprécié et qui m'a permis de mieux saisir l'histoire de la Chine. Petit à petit, on comprend les craintes que vivent nos héros, la peur qui les tenaille malgré leur jeune âge et leur inexpérience de la vie. Et puis la lumière que leur apporte la découverte de la culture européenne, l'ouverture sur le monde qu'ils découvrent. Ce roman est à mon avis une belle fable sur le privilège qu'est l'instruction. Un privilège qui est refusé à beaucoup trop d'êtres humains surtout quand on sait que l'ignorance de la population est souvent le meilleur atout des politiciens verreux. Dai Sijie nous offre donc un roman qui nous éclaire et qui nous fait réfléchir. Et en plus, il nous le sert en ajoutant une touche d'humour qui allège un l'ambiance. Tout pour nous permettre une belle lecture!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 EXOTISME, 22 janvier 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balzac et la Petite Tailleuse chinoise (Poche)
Très beau conte qui vous emmène à l'autre bout du monde. Ce récit est magnifiquement écrit, très simple à lire. Il nous apprend comment on vit en Chine et on a du mal à croire que ce soit ainsi.
Rééduquer des enfants qui ont le goût d'apprendre, qui sont doués et férus de littérature, c'est hallucinant surtout quand on découvre comment se déroule se ré-apprentissage de son rôle social. L'intelligence est très mal vue, on la craint, ceux qui la cultivent pourraient-ils devenir subversifs, nuire au pouvoir, critiquer le gouvernement, faire jaillir des idées néfastes ?
Histoire d'amitié et d'amour entre trois ados raconté avec la spontaneité et la fraicheur de leur jeune âge.
J'ai beaucoup aimé ce moment plein d'éxotisme et si bien relaté.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très beau livre, 1 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balzac et la Petite Tailleuse chinoise (Poche)
je viens de terminer ce livre,que je trouve magnifique.En plus de nous emporter dans la Chine des années 70(sous le gouvernement communiste), il nous fait apprécier encore plus notre lecture par le biais du narrateur lisant des "livres interdits"...Lecture simple,rapide et délicieuse...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Avant-Hier, je flannais et j'ai découvert un bon livre pour une bonne lecture, 20 août 2014
Par 
Joseph Fouché (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balzac et la petite tailleuse chinoise (Broché)
En effet, avant-hier, flânant chez un bouquiniste où je ne pus résister à un très beau livre d'occasion à la superbe couverture Gallimard/NRF dont le titre était "Balzac et la petite tailleuse chinoise. Roman". A l'occasion de l'adaptation cinématographique, j'avais beaucoup entendu parler de ce nouveau classique, paru en 1er édition en 2000, que l'on trouve désormais chez les scolaires. Après, la lecture d'un Dostoievski, d'un Zola et d'un Roger Caillois, j'ai eu envie de lire un peu de littérature du XXIe siècle (je suis davantage Essais, Biographies, Histoire, Philo. concernant les parutions actuelles) ; et puis, il est intéressant de savoir ce que l'on met dans l'esprit de nos collégiens/lycéens.

Ainsi, aujourd'hui, j'ai littéralement "gobé" les 190 pages de "Balzac et la petite tailleuse chinoise. Roman" :
-D'abord parce que le style de Dai Sijie n'est pas très complexe et le vocabulaire relativement simple, également, notons que la conjugaison au passé simple donne du tonus au récit.
-Ensuite, je l'ai rapidement lu parce que c'est un "bon bouquin" (pas un chef d'oeuvre mais un bon roman pour l'époque), on y retrouve des anecdotes amusantes (tel le réveil) au milieu d'un récit intéressant.
-Et le plaisir du livre que l'auteur nous transmet parfaitement.

Le récit se déroule durant les années 1971-1973 dans la Chine Communiste où le Président Mao pensait qu'il était nécessaire -afin d'éviter l'embourgeoisement intellectuel- d'envoyer comme ouvrier agricole pendant deux ans, les lycéens/universitaires afin d'apprendre par le livre (beaucoup de livres rouges) et par l'action et la vie difficile des petits villages chinois (l'idée, sans ses excès, aurait pu produire des choses intéressantes, peut-être...)

L'auteur est très critique -même un peu trop à mon goût, cela manque d'objectivité, je trouve, mais c'est propre à la liberté du romancier par rapport à celle de l'historien- à travers l'histoire d'un narrateur autobiographique, Luo, et la Petite Tailleuse on découvre la vie de Village sans électricité, le ridicule de la propagande communiste (moins subtile que celle du capitalisme), l'amitié fraternelle avec Luo, et le plaisir du livre que l'auteur nous présente:

-Balzac, Dumas, Roman Rolland avec "Jean-Christophe" (Roman-Fleuve d'un héros musicien), etc., etc. D'ailleurs après avoir refermé la dernière page de ce roman de l'an 2000, la première envie qui me soit venu fut de prendre en main "Eugénie Grandet" et "Ursule Mirouët" de Balzac ; et "Le Joueur" de Dostoïevski : et bam ! Je repars dans mon XIXe siècle adoré sans même l'avoir demandé.
C'est un bon roman contemporain, en somme.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Ode à la lecture, 30 janvier 2008
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balzac et la Petite Tailleuse chinoise (Poche)
Ce livre est le témoignage autobiographique d'une rééducation subie par deux jeunes adolescents, fils d'intellectuels, pendant la Révolution Culturelle de Mao Zedong. Lors de leur séjour parmi les paysans-mineurs de la montagne du Phénix du Ciel dans la province du Sichuan, les deux jeunes gens découvrent fortuitement un trésor dangereux: une valise remplie de livres interdits. Eblouis, ils s'empressent de subtiliser cette valise à son propriétaire. A fur et à mesure de la lecture de ses ouvrages écrits par quelques uns des plus grands auteurs du XIX, une nouvelle vision de la vie s'ouvre à eux, vision qu'ils vont vouloir faire partager à une belle petite tailleuse dont ils sont tous les deux amoureux. Ces lectures interdites "révolutionneront" la vie de cette montagnarde: laissant son innocence paysanne derrière elle, elle revendiquera le droit de découvrir la vie par elle-même.
Et c'est ainsi que Victor Hugo, Stendhal, Dumas, Baudelaire, Romain Rolland, Rousseau, Tolstoï, Gogol, Dostoïevski, Dickens, Kipling, Brontë et plus particulièrement Balzac se trouvent engagés dans un mouvement contre-révolutionnaire chinois....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une magnifique histoire, 28 avril 2007
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Balzac et la Petite Tailleuse chinoise (Poche)
Un livre tout à fait magnifique qui m'a beaucoup marqué lorsque je l'ai lu il y a quelques années. Des paysages splendides. Un univers sombre mais où plane l'amour vécut par procuration. Amour pour la musique à tarvers un violon qui joue "Mozart pense à Mao", amour pour la lecture à travers Balzac et amour de deux jeunes hommes pour la petite tailleuse chinoise. Un livre dont on ne sort pas indemne.

Un livre que je conseille à tous et que je relirai très certainement un jour avec un très grand plaisir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 28 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Balzac et la Petite Tailleuse chinoise
Balzac et la Petite Tailleuse chinoise de Dai Sijie (Poche - 14 octobre 2002)
EUR 7,40
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit