Commentaires en ligne


8 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le monde s'est tu pendant que nous mourions !
A l'indépendance - en 1960 - le Nigéria était une collection de fragments tenus d'une main fragile. La nécessité de devenir une république africaine était dans tous les esprits , toutes les volontés . Mais l'accession à l'autonomie et le retrait de l'empire britannique se paiera au prix fort.
Les...
Publié le 11 mai 2012 par FINET Franck

versus
3.0 étoiles sur 5 Un auteur malheureusement peu connu en France !
Ce roman très bien écrit - et traduit - m'a fait découvrir un épisode de l'histoire africaine assez méconnu. Les personnages, les situations sont très bien décrits avec un réalisme et une sensibilité qui donnent parfois l'impression de regarder un film.
L'âme africaine est continuellement présente,...
Publié il y a 5 mois par Catherine ESCANDE


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le monde s'est tu pendant que nous mourions !, 11 mai 2012
Par 
FINET Franck (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'autre moitié du soleil (Broché)
A l'indépendance - en 1960 - le Nigéria était une collection de fragments tenus d'une main fragile. La nécessité de devenir une république africaine était dans tous les esprits , toutes les volontés . Mais l'accession à l'autonomie et le retrait de l'empire britannique se paiera au prix fort.
Les britanniques se retirent en aiguisant les disparités entre tribus. Les Haoussas musulmans au Nord contre les Ibos catholiques au sud. Des intérêts divergents qui mèneront à l'une des guerres civiles les plus meurtrières ; le conflit Nigéria-Biafra.
Voilà le décor planté. L'auteure y fera évoluer ses personnages principaux issus de l'aristocratie africaine ( pour Olanna et Kainene ) ,l'élite intellectuelle britannique ( pour Richard ) et l'Afrique traditionnelle ( le « boy » Ugwu avec ses croyances et superstitions ) .
Des protagonistes à la volonté affichée de participer à la naissance d'un nouveau pays qui recevrait le nom de Biafra.
Mais le combat est violent et s'avère rapidement inégal .Les biafrais sont peu armés et en minorité. Face à eux , les Nigérians perpétuent massacres , viols , bombardements et utilisent la famine comme une arme de guerre .
La population biafraise se retire toujours plus loin , abandonnant des villages en ruine et constituant des camps de réfugiés.
En coulisse , nombre de pays européens s'agitent mais continuent à vendre des armes au Nigéria.
Un cynisme sans limite !

J'avoue avoir été subjugué par ce roman dense et profond.
Chacun des personnages est attachant et se révèle dans l'évolution de la crise. Le fait que l'auteure soit une femme apporte une touche sensuelle. De longues descriptions de la nature , des coutumes et des plats locaux ( le riz jollof , ... )
Une belle analyse des sociétés africaines ou l `identité authentique est la tribu.

Nous avons tous encore présentes à l'esprit les images des télévisions filmant ces enfants affamés et ces monstrueux charniers.
Un roman fort , poignant pour ne pas oublier une plaie non encore refermée de l'Histoire du Nigéria et de nos responsabilités de colonialistes !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un chef-d’œuvre de littérature africaine!, 9 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'autre moitié du soleil (Broché)
C'est un livre particulièrement bien écrit par la nigériane Adichie, d'une très grande sensibilité, comme seules les femmes sont capables d'en écrire.
Ce livre est à la fois une histoire touchante et émouvante, une intéressante peinture de caractères, et en même temps une description de ce tragique événement qu'a été la guerre du Biafra. Amour, amitié, famille et aussi haine, le tout avec une vision africaine.
A lire absolument!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tout simplement magnifique, 10 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'autre moitié du soleil (Broché)
Un livre admirable.....une grande qualité d'écriture et d' émotions. C'est un livre à lire et à re-lire...... J'ai découvert tout un pan de l'histoire du Nigéria et du Biafra, et en fût tout simplement bouleversée....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Biafra, années 60, 29 novembre 2009
Par 
zybine, amateur éclairé (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'autre moitié du soleil (Broché)
Après un premier roman remarquable, L'Hibiscus pourpre, la jeune écrivaine nigériane Chimamanda Ngozi Adichie (1977) a rencontré un grand succès, notamment au Royaume-Uni, avec cette Autre moitié du soleil. Le roman est, en vérité, assez illustratif de cette world literature anglophone destinée à l'export : écriture en anglais parsemée d'idiome local, grand sujet en toile de fond (ici, la guerre civile du Biafra 1967-1970, qui opposa la minorité séparatiste des Ibos au gouvernement central du Nigéria, et la famine qui s'en suivit), personnages "pris dans le tourbillon des passions et de l'Histoire avec un grand H", construction rigoureuse alternant les époques et les points de vue, mélange dosé de mélodrame, de politique et d'anthropologie. Sans compter l'inévitable personnage occidental - qui écrit le non moins inévitable livre dans le livre.
De la belle ouvrage, assez prévisible tout de même. Pourtant, le roman parvient à s'échapper du carcan d'un cahier des charges trop contraignant. J'y vois deux motifs : la subtilité de la description des mécanismes tribaux et de la relation entre maîtres et domestiques d'abord; le parti pris de ne pas questionner le rêve nationaliste de nos Ibos cultivés, dont l'affairisme éhonté et l'anglomanie contrariée sont dépeints avec une belle simplicité. Adichie est extrêmement jeune et la maîtrise étonnante dont elle fait preuve peut nous faire espérer de grandes réussites quand elle aura trouvé sa voix.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Un auteur malheureusement peu connu en France !, 25 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'autre moitié du soleil (Broché)
Ce roman très bien écrit - et traduit - m'a fait découvrir un épisode de l'histoire africaine assez méconnu. Les personnages, les situations sont très bien décrits avec un réalisme et une sensibilité qui donnent parfois l'impression de regarder un film.
L'âme africaine est continuellement présente, avec un humour et souvent une auto-dérision caractéristiques, me semble-t-il, de cette culture.
Bref, je recommande vivement a lecture de ce roman et attend avec impatience d'autres traductions en Français de ses romans.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 je ne savais pas..., 11 avril 2009
Par 
Odilette (Provence) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'autre moitié du soleil (Broché)
J avais intitulé un de mes commentaires, ce n'est pas un roman :
Je pourrais intituler celui là ce n est pas un document !
BIAFRA, le nom était associé pour moi aux terribles images de mon enfance : ces enfants rachitiques aux ventres gonflés
Jusqu à cette lecture, je n avais pourtant aucune idée de la tragédie qui s était jouée là bas dans les années 60.
Je ne savais même pas que cette république n avait vécu que 4 ans !
Autant dire que ce roman m a touchée.
Hormis le fait que le thème développé m était inconnu totalement et que j ai découvert grâce à cette lecture une page de l histoire de l Afrique, je dois bien reconnaître que je
n ai pas eu dans mon parcours beaucoup de lectures dont l intrigue se déroulait sur ce continent.
De plus, les ouvrages que j ai lus n étaient pas écrits par des auteurs africains, il leur manquait donc l authenticité que j ai trouvée au fil des pages de ce roman.
Les personnages sont touchants et attachants, chacun à leur manière, leur mode de vie et certains aspects de leur culture y sont très bien décrits.
Le style et la traduction mêlée de phrases en Ibo, sont denses mais faciles à lire.
Toutefois, j ai perdu pied très souvent à la lecture des discours politiques de certains personnages
Je dois avouer aussi que je me suis un peu perdue parfois dans les noms propres.
Malgré tout ce fut une lecture marquante dont je parlerai autour de moi, et qui m a donné envie de mieux connaître ce continent à travers ses auteurs.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une découverte passionnante, 14 février 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'autre moitié du soleil (Broché)
De quelques années passées en Afrique de l'Ouest, je garde une attirance particulière pour les auteurs africains, ce fut la première raison d'ouvrir ce livre. J'y ai trouvé bien plus que ce que j'attendais. Une évocation puissante d'une page de l'histoire dont je n'avais eu que vaguement échos dans mon enfance et qui n'était pour moi que sinonyme de famine. Je sais maintenant que le Biafra est bien plus que cela.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 3) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 'le monde se taisait comme nous etions mourants', 23 avril 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'autre moitié du soleil (Broché)
Le titre vient de l'embleme de l'etat ephemere de Biafra (1967-70); dans ce roman on voit les evenements qui precedent- et les resultats- de cet epoque de tumulte en Afrique de la perspective d'une groupe de nigeriens bourgeois. Il y a deux soeurs riches, leurs epoux (l'un un anglais faible et l'autre un intellectuel nigerien) et leurs domestiques.
C'etait assez interessant a lire et j'ai appris beaucoup a l'egard d'un sujet dont je savais peu. Mais il me paraissait que parce qu'on voit cet epoque terrible de la perspective des influents, le lecteur est protege. Bien que nos caracteres souffrent les horreurs des attaques aeriennes et doivent demenager a un logement minable, leurs parents riches qui sont echappes a l'etranger, et leurs amis en haut lieu, s'assurent que la vie est supportable.
J'ai trouve aussi qu'Adichie ecrit d'une maniere tres reservee et distante; un caractere a une experience et reagit mais exactement ce qui sont ses pensees ou sentiments no sont pas reveles.
Le resultat pour moi c'etait qu'un roman situe dans ce qu'on appelle le desastre le plus mauvais depuis le deuxieme Guerre Mondiale ne m'a pas beaucoup saisi.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

L'autre moitié du soleil
L'autre moitié du soleil de Chimamanda Ngozi Adichie (Broché - 10 juin 2010)
EUR 10,20
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit