Commentaires en ligne


4 évaluations
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

38 internautes sur 41 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Un tissu de mensonges!, 30 mai 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Makhno et sa juive (Poche)
Ce livre, indigne de Kessel, est une oeuvre de dénigrement en règle du célèbre combattant anarchiste Nestor Makhno. Il n'était certainement pas un ange, mais en aucun cas un antisémite ou un bandit (Taranovsky, son chef d'état major, était juif, et tout acte de pillage -et à plus forte raison les pogromes- était puni de mort dans l'armée insurectionnelle ukrainienne). Dans ce roman Kessel reprend, en bon stalinien,les racontards de la propagande anti-anarchiste des Bolcheviques qui tentaient alors de discréditer tout autre mouvement révolutionaire que le leur. Un livre à éviter à tout prix.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Makhno l'anarchiste meurtrier, 22 décembre 2003
Par 
Catheline (Newton, MA United States) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Makhno et sa juive (Poche)
Cela se passe en Russie, c'est l'histoire de Makhno. Makhno est un bandit cruel qui, accompagné de sa bande, pille, viole, égorge, empale, décapite les êtres qui lui barrent la route et ceux qui ont le malheur d'être dans les villages qu'il traverse. Il a une horreur des bourgeois, des Juifs, tue les Rouges et les Blancs sans discernement, est un anarchiste convaincu. C'est Sonia, une jeune captive juive, qui ramènera en lui des sentiments humains, et touché par l'innocence et la fierté de cette belle fille, Makhno tombera amoureux. C'est une nouvelle basée sur un personnage qui a réellement existé, mais il faut signaler que Kessel prend bien des libertés: Makhno n'était pas, en réalité, un anti-sémite assoiffé de sang. Il vaut mieux lire cette histoire comme un conte, car c'en est un. C'est en fait un texte court, très prenant, l'écriture de Kessel me ravit à chaque fois (« Les Cavaliers » est sans doute le roman de Kessel qui m'a le plus marquée) par sa clarté, son rythme qui empêche de poser le livre avant de connaître la fin de l'histoire. Une bonne introduction à la plume de Kessel.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Sous la plume de Kessel..., 2 mai 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Makhno et sa juive (Poche)
Intensité, rage, agressivité...tant de hargne dans ce récit où Kessel peint cet espèce d'ambiance de terreur qui régnait durant la Russie bolchévique.
La violence, aux frontières de l'insoutenable, fait office de fil conducteur...
Bref, un récit sanguinaire, sublimé sous la plume de Kessel...nous laissant sur notre faim!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 4) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 "Makhno l'anarchiste meurtrier" ... selon Kessel en tout cas, 8 décembre 2003
Par 
Catheline (Newton, MA United States) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Makhno et sa juive (Poche)
Cela se passe en Russie, c'est l'histoire de Makhno. Makhno est un bandit cruel qui, accompagné de sa bande, pille, viole, égorge, empale, décapite les êtres qui lui barrent la route et ceux qui ont le malheur d'être dans les villages qu'il traverse. Il a une horreur des bourgeois, des Juifs, tue les Rouges et les Blancs sans discernement, est un anarchiste convaincu. C'est Sonia, une jeune captive juive, qui ramènera en lui des sentiments humains, et touché par l'innocence et la fierté de cette belle fille, Makhno tombera amoureux. C'est une nouvelle basée sur un personnage qui a réellement existé, mais il faut signaler que Kessel prend bien des libertés: Makhno n'était pas, en réalité, un anti-sémite assoiffé de sang. Il vaut mieux lire cette histoire comme un conte, car c'en est un. C'est en fait un texte court, très prenant, l'écriture de Kessel me ravit à chaque fois (« Les Cavaliers » est sans doute le roman de Kessel qui m'a le plus marquée) par sa clarté, son rythme qui empêche de poser le livre avant de connaître la fin de l'histoire. Une bonne introduction à la plume de Kessel.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Makhno et sa juive
Makhno et sa juive de Joseph Kessel (Poche - 2 janvier 2002)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 0,92
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit