Commentaires en ligne


4 évaluations
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 pas si petit que ça ...
Mélancolie et frustration sont à coup sûr les deux ingrédients majeurs propre à toute bonne chanson rock, ce sont aussi ceux de ce roman de "jeunesse" de Jonathan Coe, construit comme une mini-symphonie pop ; auxquels il est nécessaire de rajouter l'espoir, car il y croit William, et même dur comme fer, et pour ça il travaille ... sauf...
Publié le 29 octobre 2002 par frederickf63

versus
3.0 étoiles sur 5 Musical et sympathique.
Jonathan Coe nous gratifie toujours de ce qui fait certainement une grande part de son charme, de sa patte, à tout le moins ce qui accroche nombre de ses lecteurs à son écriture si particulière : l’attention portée à la construction de son personnage principal. Il façonne patiemment des caractères plongés un...
Publié le 20 septembre 2007 par Tiphrom


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 pas si petit que ça ..., 29 octobre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Nains de la Mort (Broché)
Mélancolie et frustration sont à coup sûr les deux ingrédients majeurs propre à toute bonne chanson rock, ce sont aussi ceux de ce roman de "jeunesse" de Jonathan Coe, construit comme une mini-symphonie pop ; auxquels il est nécessaire de rajouter l'espoir, car il y croit William, et même dur comme fer, et pour ça il travaille ... sauf que rien ne se passe jamais comme souhaité, surtout lorsque la mort violente fait une intrusion spectaculaire dans sa pauvre vie de pianiste en mal de reconnaissance et transi d'amour.
Là où le roman aurait pu glisser dans le réalisme sordide et sans perspective, Coe fait tomber la tension nauséeuse par un style léger et plein d'humour. On ne croit pas un seul instant à son histoire de gnomes meurtriers rappelant un lointain passé, et pourtant, impossible de lâcher ce bouquin construit à la manière d'un roman policier.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Derrière le masque, 25 mars 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Nains de la mort (Poche)
Le roman commence par la (presque) fin de l'histoire. William est un jeune musicien de jazz qui a quitté Sheffield pour Londres dans le but d'accéder à une carrière de musicien. Il assiste, bien malgré lui à l'assassinat d'un autre musicien sauvagement tabassé à coups de batte par deux nains. William qui est le narrateur de ce roman va alors faire un retour en arrière sur son histoire, un retour proche où petit à petit les personnes le côtoyant vont se dévoiler et nouer ainsi une intrigue. Les personnages que William côtoie au quotidien ne sont pas toujours ceux qu'il croit.
Jonathan Coe sait par son écriture agréable, fluide, sur laquelle on glisse avec un certain plaisir nous attirer dans ses filets. J'ai passé un agréable moment en compagnie de William et de tous les autres personnages qui ont chacun leur particularité et qui sont très intéressants à placer dans un roman. L'histoire coule et prend petit à petit une consistance digne d'intérêt.
Ce n'est certes pas le roman de l'année mais c'est un roman plaisant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Musical et sympathique., 20 septembre 2007
Par 
Tiphrom (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Nains de la mort (Poche)
Jonathan Coe nous gratifie toujours de ce qui fait certainement une grande part de son charme, de sa patte, à tout le moins ce qui accroche nombre de ses lecteurs à son écriture si particulière : l’attention portée à la construction de son personnage principal. Il façonne patiemment des caractères plongés un univers différent à chaque roman et tellement ancrés en lui. Gregory Dudden dans « La maison du sommeil » en est un bel exemple, un meilleur encore avec William que nous découvrons ici.

William est un musicien, pianiste passionnée qui du haut de ses vingt-trois printemps a investi Londres comme il a pu, délaissant sa campagne dans l’espoir d’appartenir à un petit groupe de rock qui percerait peut-être un jour. Il vit en colocation avec une jeune femme qu’il ne connaît que très peu et qu’il croise une heure toutes les trois semaines tout au plus. Il vit là, dans les HLM londoniens, loin de tout même du métro, mais il vit là pour jouer. Il joue du piano comme d’autres respirent, par besoin. Un jeune homme des plus banals qui en plus travail dans un magasin. Sa vie normale va basculer lorsqu’il sera le témoin d’un meurtre commis sous ses yeux par deux nains.

Et c’est sur ce renversement que Jonathan Coe ouvre son récit. Toute sa démarche, construite autour de la structure musicale, consistera en un grand retour en arrière de William sur lui-même pour comprendre ce qui l’a conduit ici et l’amènera jusqu’à son issue finale. En cela, la construction de l’ouvrage est assez commune, si ce n’est le chapitrage qui suit les différents mouvements d’un morceau.

Je n’ai pas autant aimé celui-ci que « La Maison du Sommeil » bien qu’il m’ait tenu éveillé jusque tard dans la nuit. Je n’y ai pas trouvé la surprise de la première fois mais le plaisir est toujours là car ce roman, polar musical, reste toutefois un divertissement bienvenu. Pour découvrir l'auteur, se jeter évidemment sur "La maison du sommeil", un bijou !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un Coe très mineur, 7 novembre 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Nains de la mort (Poche)
Comme le dit le titre, un Coe très mineur.. Un roman idéal à lire en attendant le train par exemple... Pas mauvais du tout, mais loin, très loin de "Bienvenue au club", entre autres.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Les Nains de la mort
Les Nains de la mort de Jonathan Coe (Poche - 30 mai 2002)
EUR 6,80
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit