undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,8 sur 5 étoiles6
3,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Poche|Modifier
Prix:2,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Hemingway est grand dans ce court récit. Quel talent que celui de décrire la sensibilité du monde qui s'illustre par exemple de la description du petit-déjeuner (l'oeuf, vous le mangez, le whisky, vous le buvez) à celle de la rencontre avec cette jeune épousée : le contact de sa peau, la caresse sur les seins, la femme prise dans les bras sortant de sa douche ou embrassée dans les vagues de l'océan. Sensualité à fleur de peau, craquante, croquante : la vie.

Le lecteur est plongé au coeur du débat entre la conscience de l'écrivain (Hemingway lui-même ?), de sa mémoire et de ses actions. Aime-t-il vraiment cette jeune femme et pourquoi l'aimerait-il finalement quand sur la route, il est assailli de souvenirs avec d'autres femmes, avec ses enfants. Prison de la rêverie dont seule l'amicale relation entre la conscience et l'action peut construire la libération.

Poême de la vie, de l'aventurier : l'amour de ses enfants se dispute avec celui de l'engagement désiré dans la guerre d'Espagne. Fatigue, démoralisation de l'écrivain en panne sèche. "M'aimes-tu ?" pose souvent, toujours, la jeune femme à son mari, à la manière lancinante, touchant à l'essentiel, du jeune prodige Mozart qui au-delà des félicitations qu'il recevait, interrogeait : "M'aimez-vous ?".

Cette question nous est posée, d'outre-tombe, par Hemingway. J'y réponds par l'affirmative.
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 5 décembre 2015
La nouvelle "L'étrange contrée" nous raconte les premiers jours du passionnant road-trip de deux américains entre Miami et la côte ouest, début d'une histoire d'amour entre une jeune femme de 22 ans et un homme de 36 ans, écrivain, qui se pose beaucoup de questions (faut-il y voir une forme d'autobiographie?) . L'écriture est belle, fluide, poétique, et reposante. Hemingway n'a pas son pareil pour imprégner un rythme quasi musical à son texte. Il sait aussi capturer l'instant présent comme personne. A découvrir. Cela m'a donné envie de lire d'autres textes de lui.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2013
On retrouve le principe de cet auteur: un lieu, une capture d'instant, une histoire façon road movie sympa mais qui laisse sur sa faim... du coup j'ai investi dans les romans de cet auteur Americain étonnant dans sa façon de narrer... essayez aussi "l'adieu aux armes" .
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mars 2015
Les style d'Ernest Hemingway est plutôt fluide. La lecture est agréable. Je pense donc commander d'autres livres de cet auteur célèbre.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Un homme, une femme beaucoup plus jeune, un compte en banque vidé, une voiture achetée et la fuite, pour quelles raisons, pour aller où ?

Elle est jeune, amoureuse de lui, elle est « femme », elle a besoin sans cesse de parler, qu'il lui dise qu'il l'aime et qu'il dialogue, qu'il explique.

- « Roger, tu m'aimes encore ?
- Oui, ma fille. Enormément.
- Je t'aime. C'était gentil de jouer ?
- Je me suis amusé.
- On s'amuse bien, non ? »

Il est homme, ne sait pas vraiment s'il l'aime ou s'il aime ce qu'elle lui apporte de fraîcheur, de renouveau, il parle peu sauf lorsqu'il discute avec lui-même. Ses pensées sont alors de vrais questionnements profonds sur les choix, la vie d'écrivain (N'y aurait-il pas un peu d'Hemingway dans ce personnage ?)

« Tu es en train de raisonner comme un de ces écrivains des Grands Espaces Américains, se dit-il. »

Plus on avance dans le livre, plus la place du « dialogue intérieur" de Roger devient importante dans les pages, plus il va loin dans son introspection, plus il analyse, dissèque, examine ses actes et ses pensées.

« Qu'est ce qu'il y a avec l'écriture ? En dehors du fait que ça va être merveilleux et que ça devient plat ensuite ? »

A chaque arrêt, il achète les journaux, suit les événements en Europe, se demandant s'il ne devrait pas y aller. Sachant qu'Hemingway a couvert la guerre civile espagnole, on peut sans doute penser, qu'il a hésité avant d'y aller et qu'en quelque sorte ce livre lui a permis de dire qu'il aurait été tenter de fuir ce choix....

J'ai beaucoup apprécié cette lecture, j'ai aimé l'écriture adaptée aux deux personnages et aux différents « temps » de cet opus, la part de l'intime qui augmente au fil des pages et qui donne envie de se pencher sur une vraie biographie de cet auteur.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2015
C'est une fuite en avant dont le guide est cette jeune femme. Je m'attendais à mieux mais cela reste quand même bien écrit
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

2,00 €