undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles15
3,9 sur 5 étoiles
Prix:12,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 décembre 2012
Anthropologue passionné de psychologie, le professeur Pascal Boyer produit un essai de 500 pages sur l'élaboration des agents surnaturels par l'être humain (homo sapiens). L'auteur traite en conséquence des religions, notion commune en Occident, mais dont Pascal Boyer révèle l'ethnocentrisme. En élargissant son point de vue, l'anthropologue explicite le fait que les agents surnaturels (esprits, dieux, ancêtres) sont présents dans toutes les cultures humaines : Cameroun, île de Mayotte, Mélanésie ou encore Occident.

Ce livre m'a permis de comprendre un peu mieux et de redécouvrir ce qu'est la foi chrétienne et pour l'athée rationaliste que je suis, c'est un enrichissement. La foi religieuse nécessite simplement, pour produire des effets psychologiques et physiologiques, quelques techniques basées sur l'élaboration de ces agents surnaturels intentionnels dont parle l'auteur.

De plus le fonctionnement de notre cerveau engendre naturellement des inférences qui nous permettent d'ajouter des qualités de l'intellect humain (mémoire, perception, volonté, intention) à des formes vues (objets) ou des mots entendus. Ceci m'a permis de décrypter les histoires que les publicitaires font fabriquer inconsciemment à nos cerveaux lors de la visualisation ou l'audition de messages publicitaires : étonnant voire révoltant.

Un petit bémol : l'approche scientifique de l'auteur est bien plus comportementale et cognitive qu'historique. L'évolution historique de la religion est donc loin d'être exhaustive.

Extrêmement intéressant, enrichissant, développant la tolérance entre les cultures humaines, utilisable concrètement au quotidien, voici un essai qui n'oppose pas "raison" et "religion" mais qui offre au contraire des pistes pour une réconciliation de l'Occident avec la foi et les croyances (à titre anecdotique, je suis justement en train de transformer l' "Occident" en agent intentionnel, ce qui est une illustration d'une inférence inconsciente).

Ouvrage majeur de mon point de vue.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 juillet 2011
Pourquoi les religions ? Pourquoi une religion peut-elle naître et surtout pourquoi peut-elle perdurer ? Si vous vous posez ce genre de questions ce livre peut vous aider...

C'est un vrai challenge de s'essayer à résumer ce livre car on risque, dans ce domaine toujours délicat du "pourquoi" des religions, d'aller plus loin que l'auteur en voulant simplifier le contenu ou le processus de développement du raisonnement. De plus l'auteur, et c'est ce qui fait l'originalité du livre mais aussi sa complexité, aborde son sujet suivant trois approches différentes qui se complètent, se répondent et s'expliquent mutuellement : l'anthropologie religieuse, les sciences du cerveau et la biologie évolutionniste.

Tout le monde sait que les représentations du surnaturel sont diverses et multiples. Si ces représentations ne sont pas toutes anthropomorphes, les entités surnaturelles quant à elles ont toutes, parmi d'autres caractéristiques communes, un intellect humain, ce qui est déjà signifiant. Ensuite les rites ont une importance extrême, la religion a toujours un côté social très prononcé : il n'y a pas de religion individuelle. Concernant l'intellect, l'auteur revient sur certains résultats obtenus par les sciences du cerveau et développe longuement certains de ses mécanismes et en particulier les "systèmes d'inférence", sous-systèmes spécialisés, et qui peuvent fonctionner de façon découplée, ce qui explique la rapidité de certaines de nos réactions. Ces systèmes ont évolué, influencés par tous les processus que l'on peut regrouper sous l'appelation "évolution et sélection naturelle", mais ils restent toujours, et heureusement ou malheureusement pour nous, capables de traiter plus ou moins consciemment tout ce qui tourne autour de la notion de "prédateur". Enfin, pour ce qui est de la "transmission" l'auteur aborde l'inné, l'éducation et le cerveau de l'enfant...

L'auteur ne donne pas de réponse nette et définitive à la question initialement posée mais conclut de façon optimiste que cette dernière ne relève plus d'un "mystère" mais d'un "problème", ce qui indique que pour lui il y a déjà des éléments de réponse. Dans sa conclusion il s'excuse presque de ne pas avoir pu satisfaire pleinement ni les croyants ni les incroyants en affirmant : "... ce point, cette cause unique, ce tournant n'existent pas et ce sont bien des processus cognitifs très divers qui conspirent pour rendre les concepts religieux convaincants" et un peu plus loin "ainsi avançons nous dans la compréhension de la religion à mesure que nos connaissances des processus cognitifs se développent".

Obscurantistes s'abstenir !
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2004
Excellent ouvrage, subtil, intelligent et donnant à réflechir sur les extaordinaires avancées actuelles sur l'homme et son esprit; on est tres loin des archéotypes figés du XIX siecle et du début du XX piteusement enseignés dans les universités françaises et du fanatisme idéologique qui en découle.
Un livre obligatoire!
0Commentaire|33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 avril 2012
Comment se fait-il que les hommes croient dans les dieux, divinités, esprits, âmes qui rôdent, fantômes etc. ? Les philosophes, psychologues, sociologues ont donné des réponses intéressantes mais au fond toujours un peu spéculatives, manquant de base empirique. La psychologie cognitive ne donne pas une explication miraculeuse de la religion mais Boyer montre que l'esprit humain ne peut pas adhérer à n'importe quel type de représentation : et si les hommes croient si facilement dans des choses difficiles à croire ou peu plausibles, ils sont nécessairement aidés par des systèmes d'inférence, des attentes cognitives, des prédispositions sociales ou culturelles, bref par le cerveau humain tel qu'il fonctionne ordinairement. De même que la musique parle à notre cortex auditif (surdéveloppé en raison du langage), et les arts visuels à notre cortex visuel, la religion dans ses traits universels parle à nos systèmes d'inférence. L'homme n'est pas naturellement religieux, mais la religion existe parce qu'elle parasite admirablement nos systèmes cognitifs parmi les plus essentiels, ceux qui concernent nos émotions les plus intenses, relatives aux valeurs, à la vie sociale, à la mort. Ouvrage à la fois modeste, prudent, et riche d'informations.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 décembre 2015
Le sujet de l'ouvrage est intéressant : trouver dans les apports des neurosciences et de l'anthropologie les facultés humaines qui permettent de comprendre les religions dans leur diversité. Le temps long de l'évolution humaine apparaitrait au croisement des recherches fondamentales de la psychologie (l'appareillage biologique de l'esprit humain) et de l'ethnologie (image contemporaine des possibilités culturelles des sociétés humaines). Mais le lien n'apparait pas clairement dans l'ouvrage de Pascal Boyer. L'apport des neurosciences est trop brièvement décrit et les savoirs anthropologiques trop généraux pour être vraiment convaincant (pour moi!!). A devoir trop assimiler, on se perd dans le livre qui couvre trop de terrain sans approfondir assez ses thèses.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2011
Livre assez difficile d'accès, pas polémique. Construit par un scientifique, ça se sent. C'est une véritable démonstration qui puise sa source dans les récentes découvertes des neurosciences, de la psychologie cognitive et de l'ethnologie. Après le démontage de la religion par d'Holbach (remarquable pour son époque) en voici un autre, d'un tout autre style et très convaincant.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2015
...qui risquent de ne pas le rester longtemps. C'est un excellent essai; un incontournable pour ceux qui veulent comprendre les religions et l'attrait qu'elles ont sur l'homme.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2016
Ce livre aide à penser les religions et à prendre du recul sur ce phénomène.
Pas à pas il guide le lecteur et déconstruit les présupposés erronés
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 septembre 2009
C'est un livre de scientifique, pas vraiment une oeuvre philosophique ou encore moins religieuse. C'est une analyse et une description (une théorie) des mécanismes de la connaissance qui va largement au delà de la problèmatique religieuse. Dans des mains malveillantes, il en faudrait peu pour en faire un petit traité de manipulation.... Passionnant
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2012
j'en suis à la moitié de cet ouvrage pour spécialiste érudit j'aurais aimé savoir que c'était aussi difficile à lire même pour un bac+4 et j'aurais aimé avoir un lien sur Amazon me renvoyant à un ouvrage traitant exactement de la même chose mais sans système d'inférence etc...,faites moi un grand résumé pour les nuls et comme j'en suis un je vous l'achèterai.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)