Commentaires en ligne 


11 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Crimes et traditions
Ce livre est à la fois un thriller et une grande fresque sur les dessinateurs, peintres, miniaturistes et enlumineurs de l’Orient. C’est aussi la lutte entre Orient et Occident sur le terrain de l’art pictural. On est à Istanbul à la fin du XVIème siècle, et c’est déjà les prémices de...
Publié il y a 11 mois par J.B.

versus
6 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un peu décevant, et surtout très mal traduit
J'ai bien aimé ce livre, sans être transportée d'enthousiasme. J'avoue que je m'attendais à mieux compte tenu du prix Nobel de son auteur.

L'intrigue policière n'est pas réellement palpitante mais sert de prétexte à une description de la vie à Istanbul à la fin du 16ème siècle. L'art...
Publié le 24 août 2007 par Florence Artur


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Crimes et traditions, 22 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon nom est Rouge (Poche)
Ce livre est à la fois un thriller et une grande fresque sur les dessinateurs, peintres, miniaturistes et enlumineurs de l’Orient. C’est aussi la lutte entre Orient et Occident sur le terrain de l’art pictural. On est à Istanbul à la fin du XVIème siècle, et c’est déjà les prémices de l’ambivalence turque pour les deux cultures. La peinture orientale et très normée et les peintres reproduisent les images de leurs prédécesseurs selon des codes figés. L’ombre, la perspective et la ressemblance des visages sont absentes des représentations. Lorsque des peintres se laissent influencer par un art occidental et notamment vénitien, tout en recherche de représentation réaliste et de lumière, ils doivent se cacher, même si la commande vient du sultan. Lorsqu'un peintre conservateur découvre cette trahison à l’art traditionnel, des crimes ont lieu. Mais qui parmi les peintres est le criminel ? C’est dans l’observation scrupuleuse de miniatures, qu’un détail pourra peut-être confondre l’un d’eux.
C’est un monde sombre, pris dans un carcan social, culturel et politique, qu’Orhan Pamuk, prix Nobel 2006 de littérature, nous décrit, utilisant les voix successives et alternées des protagonistes, et monde dans lequel les miniatures organisées en sortes de bandes dessinées apportent heureusement un peu de légèreté. Du grand art récompensé en 2002 par le prix français du Meilleur livre étranger. J’avoue avoir sauté quelques pages de longues descriptions, mais ça n’enlève rien à la passionnante lecture de l’ouvrage.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


34 internautes sur 41 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Son nom est... ?, 22 octobre 2006
Par 
D. Kogel (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon nom est Rouge (Poche)
Mon nom est rouge est un polar. Mon nom est rouge est une fresque historique. Mon nom est rouge est un documentaire. Mon nom est rouge est une oeuvre d'art.

Mon nom est rouge parle des miniaturistes turques partagés entre la tradition et la création. Entre le respect des pratiques ancestrales et parfaites qu'il faut recopier et l'arrivée des nouvelles techniques occidentales : le portrait, les lignes de fuite.

Un meurtre. La recherche du meurtrier. On se plonge dans le monde des miniaturistes. On essaie de comprendre pourquoi, qui, dans quel but, quels réseaux, quelles manipulations...

A chaque chapitre le narrateur change. A chaque chapitre on voit le roman sous un nouveau jour. A chaque chapitre on comprend davantage les miniatures ottomanes.

C'est superbe.

Pour ceux qui vuelent aller plus loin : admirer après la lecture de ce roman des miniatures musulmanes. On les regarde différement !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Esprit Ottoman, 22 novembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon nom est Rouge (Poche)
Par le biais d'une intrigue, l'auteur nous décrit la vie des relieurs ottomans avec précision et la vie quotidienne dans cet empire ottoman. Une fois pris par cette atmosphère que vous pourrez retrouver si vous déambulez dans les ruelles d'Istanbul, vous ne lacherez plus ce livre jusqu'à la fin. A consommer sans modération!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un régal !!!, 5 novembre 2011
Par 
Dubois "Stef et sa Belette" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon nom est Rouge (Poche)
J'ai adoré ! un gros coup de coeur... une écriture merveilleuse ! On comprend rapidement qu'effectivement Orhan Pamuk aime Proust !
j'adore !
et conseille fortement
on s'arrête pour relire des passages juste pour le plaisir
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A lire par petites touches..., 15 décembre 2008
Par 
Isabelle Robert (Belgique) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon nom est Rouge (Poche)
J'ai commencé ce livre il y a un an ou même deux. Je l'ai mis dans une table de nuit que je fréquente occasionnellement... et j'adore retrouver mon livre... mais c'est à lire comme un livre de philosophie... par touches... il y a des réflexions sur l'art, le temps... c'est superbe.. et une petite intrigue qui nous renseigne sur les moeurs du temps...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un peu décevant, et surtout très mal traduit, 24 août 2007
Par 
Florence Artur (Montreuil, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon nom est Rouge (Poche)
J'ai bien aimé ce livre, sans être transportée d'enthousiasme. J'avoue que je m'attendais à mieux compte tenu du prix Nobel de son auteur.

L'intrigue policière n'est pas réellement palpitante mais sert de prétexte à une description de la vie à Istanbul à la fin du 16ème siècle. L'art et son histoire m'intéressent, et c'est sans doute pourquoi j'ai surtout apprécié la description de l'atelier de peinture et de l'histoire de la miniature musulmane.

Malheureusement le livre est vraiment desservi par une traduction bourrée de fautes de français. Le style lourd et maladroit est, je suppose, le fait du traducteur, de même que les références littéraires à Racine, la Fontaine et ... Autant en emporte le vent ! qui tombent complètement à plat. Cette traduction a vraiment gâché mon plaisir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Ce roman aurait dû être exceptionnel mais..., 15 mai 2007
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon nom est Rouge (Poche)
L''écriture est superbe, le vocabulaire soutenu et recherché, la forme narrative surprenante. Orhan Pamuk n''est pas prix Nobel de littérature pour rien. Il sait manier la plume et ça se voit. L''utilisation d''un "narrateur protéiforme" transforme l''enquête en un puzzle dont l''image ne nous est révélée qu''au fur et à mesure des chapitres qui se succèdent. Sur fond d''affrontement entre miniaturisme oriental et peinture vénitienne c''est la résistance de l''orient contre l''occident qui se dessine.

Bardé de tous ces éléments et qualités ce roman aurait dû être exceptionnel mais c''est finalement révélé décevant et ennuyeux. Sept cent pages de digression imbitable ont failli avoir raison de ma patience. A la décharge de l''auteur, je ne pense pas être assez cultivé ni assez fin connaisseur de l''art des miniatures turques pour avoir su gouter à leurs justes valeurs les très nombreuses références artistiques qui parsèment Mon nom est rouge. Cependant, l''auteur aurait dû s''abstenir de nous livrer une galerie de personnage si caricaturale et ayant si peu de profondeur. Bref, je ne nie pas les qualités littéraire de ce roman d''Orhan Pamuk, mais je me suis réellement ennuyé en lisant Mon nom est rouge.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Superbe roman, 16 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon nom est Rouge (Poche)
"Mon nom est rouge" vaut largement la peine de s'accrocher à une lecture parfois difficile (comme c'est souvent le cas des romans plus recherchés, élaborés et originaux). Tour à tour roman historique, roman d'amour, roman sur l'art et polar, Pamuk nous conduit à découvrir une civilisation, une ville, et aussi à nous creuser la tête pour deviner qui est le coupable. Le côté "polyphonique" (dixit la 4ème de couverture) est agréable et les chapitres où parlent des objets, des morts ou des dessins sont d'une grande richesse. Un excellent moment, pour peu peu qu'on aime la belle littérature (car le style est magnifique, ce qui permet d'ailleurs de supporter tant de descriptions) et qu'on s'intéresse à l'art, à l'histoire des civilisations et des modes de représentation. Je le conseille, pour les lecteurs un tant soi peu aguerris.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 N'accroche pas, 9 octobre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon nom est Rouge (Poche)
Je n'ai pas pu accrocher à ce roman. Je l'ai abandonné après 200 pages de lecture. Je n'y ai pas trouvé d'intérêt. On dit que l'auteur marie les genres, peut-être est-ce trop.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


22 internautes sur 44 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Bien écrit mais..., 4 février 2002
Par 
C. Eric "nabulio" (France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mon nom est Rouge (Broché)
Ce livre très déroutant est extrèmement bien écrit. L'histoire qui pourtant commence fort bien s'embourbe rapidement dans des méandres artistiques réservés à des spécialistes de l'art Ottoman qui ne doivent pas être légion. Une intrigue policière assez mal ficelée et une histoire d'amour sans envergure ne nous font pas vraiment décoller. Fort heureusement le verbe est parfait et le ton vif.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Mon nom est Rouge
Mon nom est Rouge de Orhan Pamuk (Poche - 25 avril 2003)
EUR 11,70
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit