undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles16
4,6 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 juin 2015
Magnifique traduction de ce chef d’œuvre méconnu , ovni de la littérature russe du XIX siècle .
A éviter par contre, la version gratuite de Kindle, amputée de moitié, presque heureusement , tant la traduction m'a semblée laborieuse ..
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juillet 2010
Ne soyez pas impatient avec ce livre, il se lit avec lenteur et torpeur comme son personnage principal mais le résultat est étonnant..
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2014
tres bien
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2012
**Contient des éléments-clé du livre**

Oblomov, premier dépressif de l'histoire de la Littérature ?
Si le roman est souvent présenté comme une critique de la société russe du XIX° siècle, c'est bien le malaise qu'éprouve Oblomov face à l'existence et à ses enjeux insatisfaisants de sens qui le condamne à l'inactivité, qui constitue la substance de ce livre. Toutefois cette perspective n'est pas entièrement développée par l'auteur et le mot "dépression" n'est employé qu'une fois, à propos d'Olga, sa fiancée !
Pas plus que notre paresseux, ses proches,des âmes volontaires bien inscrites dans la vie, n'échappent au spectre du vide de l'existence et emploient subterfuges et discipline pour tenter de le contrer.
L'âme pure d'Oblomov ne s'y essaie même pas, et chose triste du roman, ne se met pas en quête d'une alternative réelle, préférant à travers ses rêveries, revivre à l'infini son enfance choyée au sein de la grande propriété familiale.
Malgré une fin très émouvante sur cette vie qui s'éteint sans avoir réellement brillé, et malgré une variété de styles employés par l'auteur (structure théatrale, roman psychologique, roman sentimental), la prose est parfois lourde et redondante, les procédés pour illuster l'apathie d'Oblomov, un peu systématiques et répétitifs.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 octobre 2011
Un livre très bien écrit et une très bonne traduction.
L'auteur nous décrit la Russie du 19e dans laquelle on retrouve les tares qui affectent la Russie d'aujourd'hui.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 novembre 2011
Chef d'œuvre du roman russe, encensé par Tolstoi et Dostoievsky.
Peut-être est-ce la traduction, mais je suis passé complètement à côté : je me suis arrêté à la page 138.
Oblomov reçoit les uns à la suite des autres des voisins ou amis, chacun caricature de l'homme actif. Lui-même est une caricature du fainéant procrastinateur, et son valet caricature de... valet. Le roman se rapprocherait donc d'une farce, mais il ne m'a pas tiré un sourire. Le style est pauvre.
Le caractère d'Oblomov a sans doute déteint sur le mien car je n'ai vraiment pas le courage de pousser plus loin ma lecture.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

2,05 €
7,70 €
6,50 €