undrgrnd Cliquez ici Toys Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles347
4,3 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 18 décembre 2012
Le mystère se dévoile peu à peu comme un objet précieux emballé dans de fines couches de papier superposées.
On est très vite emporté par le récit, qui bien que complexe et intelligent n'est jamais lourd et se laisse lire avec délectation.
L'écriture sait rester simple mais subtile, délicieusement soignée et très agréable.
On sent un travail minutieux et précis pour tailler ce sublime joyau.

Bref : De l'excellente littérature qui nous emporte dans des ambiances puissantes et saisissantes.
BRAVO et MERCI Madame Grémillon.
0Commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 10 septembre 2013
En lisant ce livre, on se dit qu'Hélène Grémillon et Muriel Barbery (auteur de L'élégance du hérisson) ont manifestement fréquenté le même atelier d'écriture, sous l'égide probable d'Anna Gavalda.
Les unes comme les autres font des livres qui ressemblent à l'exécution d'une recette, appliquée sans âme, sans personnalité, sans originalité. C'est plutôt bien exécuté, puisque ça tient le lecteur en haleine jusqu'au bout et le haut de la liste des meilleures ventes pendant de nombreuses semaines, mais ça a un arrière-goût de grande banalité qui laisse déçu à la fin de la dégustation : tout ça pour ça ! On se sent floué.
Pour ceux qui recherchent des romans captivants et inoubliables, je suggère de se tourner plutôt vers les romans de Charlotte Link, infiniment supérieurs dans l'épaisseur des personnages et dans l'émotion suscitée.
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juillet 2015
Bon… tout le monde finit par apprendre, un jour, des secrets liés à son passé, à ses parents, au passé de ses parents… Ce qu’apprend Camille dans « Le Confident » ne permet pas d’écrire un roman très passionnant.
Le roman polyphonique (où différents personnages prennent la parole, et où différentes interprétations des événements se contredisent) peut être fascinant quand il est bien maîtrisé. Chez Hélène Grémillon, ce n’est pas le cas, et le lecteur se trouve assez rapidement désorienté.
Ce n’est pas de la grande littérature non plus, et le style en est résolument plat, voire insipide. Il y a des phrases comme celles-ci :
« J’ai ouvert les draps et la lettre était là, posée où je savais qu’elle serait. Sa fougue qu’elle la lise avait rendu Paul téméraire, inconscient. Cachée à cet endroit, tout le monde pouvait la trouver, sans même la chercher. » [p.238]
(Sa fougue qu’elle la lise = ? Tout le monde est caché… ? Ah non, c’est la lettre…)
Madame Grémillon confond « chaotique » et « cahoteux » et parle de « la respiration cahotique » [p.241] d’un de ses personnages… elle mélange des passés simples et composés de façon… disons, chaotique… ; elle utilise tour à tour le subjonctif et l’indicatif après le verbe « espérer », comme si elle avait le choix…
N’en déplaise à wikipedia, Hélène Grémillon n’est pas « une femme de lettres »… Et la mise en page des dix dernières pages du roman laisse bien perplexe.
La quatrième de couverture (et Daniel Pennac a raison de parler de « ces pathétiques exhortations à lire qu'on colle au dos des livres ») est, certes prometteuse… mais si vous cherchez un roman bien écrit, méfiance : lisez quelques pages avant de débourser vos 7,50€…
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Très curieux de lire ce livre après L'armoire des robes oubliées de Riikka Plukkinen, même type d'histoire, mais là on va beaucoup plus loin dans la tromperie et le mensonge.

Le livre est plutôt bien écrit et on se laisse emporter par l'histoire dont on a envie de connaître le fin mot. Mais qui donc écrit ces lettres? De qui parle-t-on? Est-ce un roman coupé en morceaux afin d'hameçonner notre héroïne éditrice? Est-ce l'histoire de quelqu'un qu'elle connaît?

Mensonge après mensonge on découvre la vérité, une vérité terrible, sordide, affreuse qui se déroule dans un Paris occupé par les allemands. Mais finalement, c'est un peu trop pour qu'on y croit. Autant dans L'armoire des robes oubliées on se trouve dans une affaire de famille assez classique qui sert de toile de fond pour raconter la force et la fragilité des relations mère-fille, autant dans Le Confident, on traite de la filiation, des relations mère-fille, mais cependant cette histoire à la Zola ne semble exister que pour l'horreur qu'elle raconte.

Ne cherchez donc pas dans ce roman une analyse poussée sur les relations familiales, mais lisez le plutôt comme un polar.

Ce livre avait été recommandé dans la newsletter de MyLittleBookClub

Se laisse lire
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 novembre 2012
Un très beau livre que j'ai lu en quelques jours tellement il est captivant. On a envie d'en savoir plus au fil des pages. Je ne l'ai pas lâché jusqu'au dénouement final. Il m'a tenu en haleine jusqu'à la fin.
11 commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 janvier 2014
Ce roman m'a été conseillé par une amie, et comme j'en avais déjà entendu parler, je me suis lancée. Je ne comprends pas tous ces commentaires dithyrambiques.

Le style est extrêmement simpliste, a très peu de corps, c'est totalement insipide.

Au niveau de l'histoire, l'ensemble m'a beaucoup frustrée. L'alternance de points de vue est l'élément le plus intéressant et construit du livre ; les thèmes choisis sont puissants. Mais tout est tellement mal traité, ou de manière tellement superficielle !
Je ne parle même pas des éléments ridicules, comme la manière de mourir d'un personnage qui fait seulement rire, et met en même temps en colère devant tant de ridicule ! Alors que la mort d'un animal fait l'objet d'un épisode particulièrement glauque et particulièrement inutile !
De plus, les ficelles sont ENORMES, et on voit arriver les événements les plus importants à dix mille lieues à la ronde !!

Bref, c'est un vrai gâchis ! On reste clairement sur notre faim, et lorsque j'ai refermé le livre, je me suis dit "Tout ça pour ça..." C'est dommage, car encore une fois, l'ensemble aurait pu bien accrocher et donner quelque chose, mais il n'est pas abouti.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juin 2013
Cette histoire a un paysage historique qui n'est pas des moindres puisqu'elle nous projette durant la Seconde Guerre. Et je m'y suis vraiment cru, ce n'est pas juste un fond en placoplatre pour seulement pouvoir dire que ça se passe à cette époque. Il y a un vrai travail de recherche, une envie de véracité qui transparaît clairement puisque - pour ma part en tous cas - c'est comme si j'évoluais moi aussi à cette époque lorsque je me plongeait dans ce roman.

Et puis les personnages, seigneur les personnages ! On tombe dans une espèce de lutte malsaine entre deux femmes qui sont prêtes à beaucoup d'horreur pour obtenir ce qu'elles veulent. L'une est bien plus vicieuse et cruelle que l'autre mais toutes deux ont de gros secrets bien cachés dans la cave. Les personnages masculins eux subissent plus qu'autre chose au final et pourtant ils ne sont pas "effacés" au profit de ces dames. Ils sont bien présents et je n'ai pas douté de leur "véracité" un instant.

Ce livre est excellent tant par la construction, l'histoire, que les personnages. Je ne peux que vous le conseiller.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mars 2013
Histoire originale qui s'essouffle à l'arrivée par un dernier chapitre décevant, dommage que l'auteur n'as pas su aller jusqu'au bout d'une fin qui mériterait d'être plus travaillée.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 septembre 2013
Camille, à la mort de sa mère, reçoit une série de lettres signées par un dénommé Louis qui lui parle de son amour pour une certaine Annie. Elle ne connaît aucune de ces personnes et pourtant, elle va se laisser entraîner par ce récit bouleversant et nous aussi. Un récit qui la concerne bien plus qu'elle ne veut le croire. On en oublierait presque la guerre entre temps.

Il s'agit d'un très bon premier roman sur la maternité, la stérilité, la trahison et la culpabilité. La douleur ressentie par les personnages est bel et bien là, insoutenable, on la partage avec eux. On voudrait pouvoir retourner en arrière à leur place, peser lentement ces choix avant de prendre des décisions irrévocables. Le point de vue de chacun permet de prendre du recul et modifie notre perception de l'histoire au fur et à mesure que celle-ci avance. On ne sait plus à quel saint se vouer, qui croire, qui plaindre, qui aimer ? Ah Annie... tant de zèle et de malheur dans ce personnage, pourtant si fascinant ! A lire sans hésiter, ce roman se dévore et surprend à bien des égards.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2013
L'histoire m'a vraiment tenue en haleine !
J'ai été plutôt déçue par le style ! Avec plusieurs narrateurs sur une même histoire, j'aurai pu avoir différents styles d'écriture.
La narration par une jeune fille de 16 ans et celle par une femme d'âge plus mature devrait être forcément différente. D'autant plus qu'il y a un troisième narrateur qui encore ne se détache pas des autres par sa façon de raconter.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,10 €
7,70 €