undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles6
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:7,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 septembre 2012
cavanna!.... c 'est un personnage et j 'ai fait un bon bout de route avec lui de hara kiri à charlie en passant par ses livres dont un , les ritals m 'a émue : il parlait de son papa avec les mots franco italien que j ai entendus toute mon enfance!!!

je retrouve dans lune de miel , les mémes sentiments , émotions , pudeur parce que la miss parkinson , ce n 'est pas une derniére compagne sexy et facile à vivre... ,je retrouve aussi le côté MOI MOI MOI de CAVANNA il parle beaucoup et bien de lui moi j aime et je relis certains passages où et quel compliment ! je crois voir en double mon autre ami DESPROGES qui aimait CAVANNA au point de l épouser disait il s 'il n avait été violemment hétéro! lisez le ce livre , il ne vous fera pas rire aux larmes! mais vous aurez de l 'émotion
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 février 2014
Cavanna se livre encore, alternant sa vie avec la maladie de Parkinson, avec des souvenirs anciens qui viennent boucher des trous de la saga passionnante de sa vie (les Ritals, les Ruskoffs, Bête et méchant).
On découvre Virginie, une jeune fille qui l'a accompagné (chastement) dans ses dernières années, ses déceptions sur la trahison de l'équipe d'Hara Kiri, des révélations très intimes sur son parcours (par exemple une tentative de suicide), et des considérations sur la vie et la mort.
On lit toujours Cavanna avec plaisir, avec émotion, et ici avec la tristesse de le savoir mort, après avoir tant vécu.
Quelques passages sont un peu obscurs, mais même au bout du rouleau Cavanna nous donne encore de la joie et à réfléchir.
Merci l'artiste! pour tout.
11 commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 août 2013
C'est un réel plaisir de retrouver Cavanna et ses souvenirs. Jamais dompté même par la maladie. Esprit critique s'il en est, cela n'a pas de prix. Loin, très loin de l'esprit moutonnier qui nous entoure, je suis ravie qu'il y en ai encore un qui ne courbe pas l'échine, qui conteste, qui renacle et surtout qui ne prend pas tout pour argent comptant.
MERCI CAVANNA
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 février 2014
Ne pensez-vous pas que notre monde cruellement de François Cavanna ces temps-ci ? De la critique drôle, de la tendresse au lieu de critiques piquantes et systématiquement dévalorisantes. Ce livre, plus que les autres, mériterait d'être au programme des collèges...et de l'ENA !
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 octobre 2015
Comme Brassens, François Cavanna est un homme que j'aurais aimé rencontrer 'pour de vrai', ce petit livre-là me le confirme encore. Lire Cavanna, c'est comme retrouver un vieil ami, comme 'pour de vrai'. Que faudrait-il demander de plus quand le talent est toujours aussi présent ?!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juin 2016
Comme un lecteur l'a dit, Cavanna est un homme que moi aussi j'aurais aimé rencontrer et avoir pour ami. Cynique mais rarement méchant, gueulard mais jamais réactionnaire, Cavanna parle sans pudeur de la maladie qui le ronge au moment où il écrit ce bouquin. Hilarant, touchant, humaniste, sont quelques-uns des adjectifs qu'on peut mettre dessus. Il en profite pour régler quelques comptes avec certains de ses copains qui l'ont déçu. Dommage en revanche qu'il ait recyclé, surtout qu'il avait à peu près tout dit, certains des passages marquants des Ritals et des Russkoffs.

Certains chapitres, lorsqu'il évoque ses parents ou ses enfants, Maria et la petite Virginie, ou quand il évoque la mort qui rôde, sont d'une beauté époustouflante.

Quel drame, tout de même, qu'il n'ait jamais pu retrouver sa Maria.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,10 €
7,10 €