Commentaires en ligne 


2 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Livraison adaptée, 26 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alcools: Poèmes 1898-1913 (Poche)
Livre correspondant à mes besoins (livre étudié en classe par mon fils : correspond à son attente).
Dimension et format parfait.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 "C'était et je voudrais ne pas m'en souvenir c'était au déclin de la beauté", 30 juin 2013
Par 
Mixed up as a milkshake - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Alcools: Poèmes 1898-1913 (Poche)
Dans l'ensemble, on peut dire que les poèmes de ce recueil viennent d'un autre monde. Ils sont très étranges, pas tous grandioses, mais il y a toujours des vers magnifiques ici et là, qui frappent vraiment et intriguent. Deux vers que j'aime énormément sont ceux-ci :

"Aujourd'hui tu marches dans Paris les femmes sont ensanglantées
C'était et je voudrais ne pas m'en souvenir c'était au déclin de la beauté"

"Le déclin de la beauté"... je trouve ça très beau.

Aucune ponctuation dans ce recueil, ce qui ne rend pas la lecture facile, et rend les poèmes encore plus mystérieux ! parfois complètement abstraits et à n'y rien comprendre. Beaucoup de moments lugubres, oniriques, dépouillés, Apollinaire est vraiment une énigme pour moi. Pendant la lecture, je regardais souvent sa photo sur la couverture pour lui demander : "Mais qui étais-tu ?" C'est le côté créatif, hors format et totalement libre, spontané, qui m'a surtout marqué, avec ces espèces d'images délirantes n'ayant aucun rapport les unes avec les autres et pourtant assemblées en vers incontrôlables, en fusion, ou comme si elles tombaient n'importe comment d'un rêve en éclat ! Rien d'étonnant à ce qu'Apollinaire fut un amateur de cubisme et ami avec Picasso.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Alcools: Poèmes 1898-1913
Alcools: Poèmes 1898-1913 de Guillaume Apollinaire (Poche - 26 avril 2013)
EUR 4,50
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit