undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles
131
4,1 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 décembre 2015
J'avais beaucoup entendu de bonnes choses sur Carole Martinez et, bien que ne l'ayant jamais encore lu, j'en attendais beaucoup!

Au final, j'en sors un peu déçu. Le roman commence de manière très plaisante, bien que le style assez ampoulé de l'auteur me déplaise quelque peu, et on se surprend à l'empathie envers Esclarmonde. Malheureusement, la deuxième partie du roman est assez pauvre: ainsi, le récit de l'aventure de son père ne terre sainte à travers les visions de l'emmurée n'apporte pas grand chose et j'ai eu la sensation que l'auteur avait cherché à meubler sa deuxième partie, de peur de réaliser un roman trop court. De même, la réflexion sur la réclusion de cette jeune fille tourne court, c'est un peu dommage, et au final, hormis quelques bribes, l'époque est moyennement bien rendue (à part le vocabulaire).

Le final est plein d'émotion certes mais l'impression d'ensemble reste très mitigée. J'en attendais vraiment plus.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 octobre 2011
J'attendais avec impatience le nouvel ouvrage de Carole Martinez. J'avais en effet été totalement séduite par la force de son écriture, sa capacité à extraire les mots de leur champ lexical pour les insérer dans un autre et surtout par son imagination débordante, qui relève d'une extrapolation du réel plus que du registre fantastique. Las, dans Du domaine des murmures, Carole Martinez explore un autre temps et un autre genre, avec moins de bonheur, me semble-t-il. Ce conte médiéval, s'il se lit avec plaisir, pêche sur plusieurs registres. La réclusion voulue de l'héroïne présentée au départ comme une expression de sa liberté, se révèle être un choix de la Foi, auquel je n'ai trouvé aucune force susceptible de la rendre crédible. Par ailleurs, toute la partie où Esclarmonde "entend" les voix de son frère et de son père partis en croisade m'a semblé longue et de peu d'intérêt. En revanche, j'ai retrouvé la voix de Carole Martinez dans certaines descriptions et particulièrement à la fin du livre.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2015
J'ai lu sans déplaisir le "Domaine des Murmures". Le livre est bien écrit, l'intrigue est prenante, j'ai aimé cette immersion dans l'imaginaire d'une toute jeune fille décidant d'être enfermée vivante dans un minuscule réduit pour obtenir la liberté de vivre sa foi. Mais la fin du roman m'a laissé une impression d'inachevé, comme si, à un certain moment, la romancière n'avait plus su quoi faire de son personnage et était allée chercher le dénouement le plus pratique. J'ai eu finalement l'impression de lire un roman sur la vie d'une recluse au Moyen Âge composé par un auteur qui avait choisi ce sujet sans avoir elle-même la foi. Inévitablement, de petites incohérences dans la trame narrative et dans la psychologie du personnage affleurent, incohérences qui ne sont cependant perceptibles qu'au lecteur s'intéressant lui-même à la spiritualité.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 août 2012
Le sujet était bien trouvé, l'écriture est jolie, un,peu ampoulée, et curieusement, parfois simpliste et scolaire comme s'il fallait absolument caser des termes savants.....
Mais, impossible de rentrer dans l'histoire ou pourtant jusqu'a la réclusion j'étais partie avec enthousiasme, en me disant '" enfin, un beau livre, je vais me régaler" tout est retombé comme un, soufflet, le mysticisme ne décolle pas, cette jeune fille, du fond de sa cellule, agite les humains qui l'entourent comme des marionnettes, et trouve un plaisir morbide, a mon sens, a se martyriser moralement, physiquement et humainenement. Elle y reussit d'ailleurs fort bien.
J'aurais aime plus,deprofondeur sur le renoncement au monde, sur la prière, sur la souffrance voulue et transcendee. Mais non,rien.
Un livre pour adolescents, a l'age ou l'on part en croisade pour tout, mais un peu léger pour adultes.
Dommage.
11 commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 juillet 2013
Le premier livre de Carole Martinez , "Le Cœur Cousu" avait éveillé , bien sur , tout mon intérêt.
Son second roman , Du Domaine des Murmures, nous emmène dans une ballade fantastique , au 12é siècle, dans le domaine d'un Seigneur qui se trouve être le père de l'héroïne , Esclarmonde.

Esclarmonde choisit la réclusion plutôt qu'un mariage non souhaité et va se révéler d'une liberté spirituelle et d'une insoumission peu communes si l'on considère l'époque où se situe ce conte.

Un grand bravo à Carole Martinez , dont j'attends la prochaine œuvre avec la plus grande impatience
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Décidément, le Prix Goncourt des Lycéens et très constant dans la grande qualité des livres primés.
Nous voici avec ce roman plongés en plein Moyen Age, dans l'est de la France, près de Besançon, où le Seigneur des "Murmures" décide de marier sa fille, la belle Esclarmonde, à l'impétueux Lothaire de Montfaucon. La jeune femme se refuse à ce mariage en pleine cérémonie et décide d'adopter la vie de recluse pour mieux servir Dieu. Elle pense que l'isolement absolu emmurée dans une loge derrière une chapelle dédiée à son héroïne Sainte Agnès, lui permettra de mieux s'approcher et servir ce Dieu omniprésent et omnipotent. Le roman met en place très vite ce mariage refusé, la messe "d'enterrement" de la belle dans sa cellule, les évènements qui vont infléchir le cours ultérieur de sa vie. Naturellement rien ne se passe comme imaginé et le cheminement de l'histoire de l'héroïne s'avère marqué par celles de son père, de ses proches, de tous ces personnages bigarrés qui peuplent le roman dont la voluptueuse Bérangère, la simplette Ivette, son frère le père Benoît, ou encore Thierry II, évêque ingénieur de Besançon qui authentifiera les actes miraculeux tournant autour de l'héroïne.
La grande réussite de ce livre est d'abord le style qui mêle intelligemment le français d'autrefois, et celui d'aujourd'hui, les représentations du cosmos, de la nature, des êtres, et des choses telles qu'elles devaient être au Moyen Age, et les clés de compréhension pour le lecteur d'aujourd'hui. C'est un peu comme si "La nef des fous" ou la légende dorée de Jean de Voragines, les peintures de Bosch ou Brueghel, nous étaient présentées simultanément dans leur expression d'origine et dans leur compréhension actuelle. Ce n'est jamais pontifiant. Il y a partout une sorte de naturel, d'évidence, de fatalité parfois, vertus bien loin de nos vaines courses contre le temps et autres illusions contemporaines. En ce sens, ce livre a une vraie dimension poétique.
C'est un livre sur l'amour, sur la crédulité humaine, sur la méchanceté des hommes (surtout les mâles), sur la bonté simple et vraie d'autres, sur la religion, la guerre,les croisades, la nature, la magie et le mystique.
Oui vraiment, Esclarmonde a éclairé le monde de son temps, mais aussi de bien belle manière le lecteur d'aujourd'hui. Un prix très mérité et une lecture à recommander chaudement.
99 commentaires| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 février 2016
Laissez vous envouter par l'auteur, de toutes les façons vous ne dormirez pas tant que vous n''aurez pas terminé votre livre. Une découverte de cette époque et de cette culture passionnante. A quand le prochain Carole Martinez ?
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2015
Onirique, descriptif, lyrique, hors du temps.... Dur et rempli de sentiments divers.... Très beau livre qui convient à tous les publics : ados et adultes.... Je l'ai acheté en même temps que "la Terre qui penche" car je voulais lire les deux ....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mars 2016
Quelle plume, quel épopée, quel conte grandiose. On ouvre le livre, on lit trois lignes et on sait... On sait que ça va être fabuleux, que Carole Martinez va nous transporter dans tous les sens du terme et on aimerait avoir la journée pour lire, lire, lire et ne s'arrêter que lorsqu'on aura atteint la dernière ligne.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2014
Terrible histoire de famille. Je m'attendais à quelque chose de plus mystique sur la foi. L'introspection ou le don de soi c'est en réalité bien plus sombre et temporel ! On se laisse néanmoins absorber par cette douloureuse histoire.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus