undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

2,5 sur 5 étoiles2
2,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: PocheModifier
Prix:5,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 8 décembre 2013
"Ce que vous faites ne sert à rien, disait Gandhi, mais il est indispensable que vous le fassiez".
Il y a chez Kerouac la vibration de ces quêtes futiles et vouées à l'échec, qui seules peuvent permettre d'entrevoir une autre vie. Baroudeur de la littérature, il livre ici un portrait atypique, attachant, déstructuré, sans véritable début ni fin, une sorte d'aquarelle féminine délavée, un parfum capiteux et tenace, rongé par le temps et la mort, d'une beauté sensuelle et désespérée.
Au prix de quelques facilités de langage et de certaines maladresses ("Depuis le commencement des temps et jusque dans l'infini du futur, des hommes ont aimé des femmes sans le leur dire et le Seigneur les a aimés sans le leur dire, et le néant n'est pas le vide puisqu'il n'y a rien avant", p. 70), Kerouac surprend au détour d'une ligne par la nouveauté fulgurante de son langage ("No te molesta, mais je la laisserais me molester, moi - Old Bul m'observe par-dessus ses lunettes et ses papiers, j'ai encore tout bousillé avec la mama, Oedipus Rex, je m'arracherai les yeux demain matin…" p. 109). Dans ce monde glauque, peuplé de junkies au bord du gouffre, le portrait de Tristessa se métamorphose en une sorte d'attente mystique, une rédemption qui ne peut avoir lieu.
On mesure en lisant Kerouac ce que d'autres écrivains lui doivent, notamment Harrison ou Mc Carthy et l'on rêve des écrits qu'aurait laissé un Nicolas Bouvier alcoolique et morphinomane.
0Commentaire5 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 septembre 2013
Je ne comprends pas l'engouement actuel des critiques littéraires pour cet auteur mineur. Cette histoire, comme beaucoup d'autres, de Kerouac est sans intérêt, mal écrite et misérable. A bannir !
22 commentaires1 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,70 €
7,70 €