undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
84
4,0 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:9,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 juin 2011
pour moi, ce livre est un chef d'oeuvre à tous points de vue. L'histoire: un épisode méconnu de la conquête française des amériques avec la découverte des "bons sauvages" comme les désignera Montaigne, avec les conquêtes et les ambitions portugaises sur ces mêmes territoires, avec une traversée hasardeuse et aventureuse de l'Europe jusqu'à la baie de Rio de Janeiro sur des bateaux qui étaient de vraies galères et avec l'histoire charmante et émouvante de 2 jeunes enfants embarqués dans cette aventure. Et puis, pour couronner cette histoire captivante, un style, un vocabulaire, un français comme je n'en lis que chez J.C. Ruffin: Chaque phrase est un poème!
J'adore et je place "Rouge brésil" sur la première marche du podium par rapport à tous les autres livres de JC.R. que j'ai lus et que j'ai également beaucoup aimés.
0Commentaire| 12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 28 juillet 2009
Jean Christophe Rufin a évité, grâce à son talent, l'écueil d'une sorte de remake de Paul et Virginie chez les cannibales ! Et il y fallait du talent en effet pour maintenir éveillé l'intérêt du lecteur pendant 500 pages. Car le cadre de l'action n'est qu'un ilôt de la côte du Brésil.L'intrigue, heureusement, s'inscrit dans l'Histoire mouvementé de la Renaissance, de l'appel du Grand Large et des heurs entre les religions. Les personnages sont un peu caricaturaux, JC Rufin ne fait pas dans la dentelle. On retrouve les mêmes ficelles romanesques déjà mentionnées par aileurs: revirement, amour, dépaysement. Le lecteur retiendra cependant d'abord de Rouge Brésil, combien les hommes peuvent être pervertis par les affrontements religieux. Cette problématique semble donc être récurrente chez l'auteur. Après les querelles entre les Jésuites et les Capucins de l'Abyssin, Jean Christophe Rufin porte intérêt ici à celles qui opposèrent les Catholiques et les Protestants.Que conclure? Un ouvrage bien écrit,un sujet original, un rytme soutenu. Un bon roman en somme? Oui, mais pas génial!
0Commentaire| 17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 octobre 2007
Pas mal, mais j'en attendais un peu plus. C'est que Rufin nous fait le coup du roman à thèse: il illustre une idée. Je n'ai pas trouvé dans ce livre cette interrogation romanesque qu'on retrouve - dans un registre similaire - chez Le Clézio, voire chez Segalen. L'héroïne, pour sympathique qu'elle soit, me paraît trop contemporaine pour être crédible dans un cadre XVIe siècle. Le conflit religieux est intéressant à suivre, mais je ne discerne rien dans la prise de position de l'auteur qui aille au delà d'un refus de tout fanatisme religieux et ethnocentrique. Ce qui n'est pas franchement original. De Rufin, j'ai préféré "Asmara" et "La Salamandre".
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 janvier 2002
A travers le destin de deux enfants, une partie inconnue de l'histoire de France nous est contée avec un brin d'humanisme, teinté parfois d'ironie envers ces héros rêvant de grandeur absolue.
Tout est présent et savamment bien dosé : de l'intrigue à la description parfaite des personnages (réels pour certains !) en passant pas une superbe reconstitution de la baie de Rio au XVIème siècle.
Tout y passe, les querelles intestines, les liaisons politiques, les affrontements idéologiques, religieux.
Roman à lire pour son aspect historique méconnu mais également pour la qualité impressionnante de son écriture.
0Commentaire| 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 novembre 2014
J'avais lu avec plaisir "Le grand coeur" mais je suis profondément déçue par ce livre: malgré la notoriété de l'auteur, rien ne m'a convaincue. Je venais de lire "La malédiction Laperouse" et le récit du livre de bord de ce grand navigateur a une autre épaisseur! Lui donne des données de navigation avec précision, et des donnees intéressantes sur les diverses contrées et les indigènes rencontrés... Ce n'est même pas Paul et Virginie, tout est "toc", et de plus, long et ennuyeux. Pas de suspense... Des personnages fantoches auxquels on ne croit pas un quart de seconde.
Évitez cet achat malgré les commentaires élogieux... Enfin, tous les goûts sont permis!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mai 2014
Un épisode de notre histoire que nous découvrons, à travers une écriture magnifique , un vocabulaire riche et précis.
Magnifique roman construit sur un étonnante fresque historique. La démesure, la force des personnages, l'affrontement des civilisations ou des cultures....
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 septembre 2002
Je n’avais pas aimé “L’Abyssin” de Jean-Christophe Rufin, l’ayant trouvé trop impersonnel, austère. Mais voici qu’arriva le flamboyant “Rouge Brésil”. Un livre dont on voudrait ralentir la lecture, ralentir le temps, pour profiter plus encore de son écriture, pour flâner au gré de ses mots qui sont sa vraie richesse. Bien sur, l’aspect historique est remarquable, quoique aussi anecdotique (la tentative française de colonisation du Brésil, agrémentée des querelles religieuses d’époque). Bien sur, les caractères sont romanesques et pittoresques à souhait. Bien sur, l’épopée se dessine tout au long des pages, maintenant suffisamment le lecteur en haleine. Mais le vrai récit se cache derrière les descriptions de la baie de janvier (Rio de Janeiro), derrière les cultures en présence qui se posent en choix de conscience. Et le tout est remarquablement écrit par un auteur qui peut se rappeller de la vraie littérature, de celle qui fait rêver grâce à la magie des mots …
0Commentaire| 30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2015
J'ai acheté ce livre car il porte la signature de JC Rufin. J'avais précédemment lu "Le grand Cœur" et "Katiba" que j'ai beaucoup aimés Du souffle, une histoire et bien sur, une très belle écriture. Je termine le livre par acquis de conscience et pour respect pour l'auteur mais quel ennui, que de longueurs, que de mots pour rien. C'est beaucoup trop long, il manque un souffle, une crédibilité. Je comprends mal pourquoi ce livre a obtenu le Goncourt.
Lisez autre chose de Monsieur Rufin car il a écrit de beaux romans, mais vous pouvez faire l'impasse sur celui-ci.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 novembre 2014
Les références à Jean de Léry ("Histoire d'un voyage fait en la terre du Brésil") sont évidente.Rouge Brésil, c'est l'histoire du monde au XVIème siècle. Un monde divisé : par le Pape, qui attribue le Brésil aux Portugais, par les croyances, qui divisent la France entre protestants et catholiques, par les continents, qui forgent des individus aux mœurs différentes, antagonistes, qui séparent les hommes civilisés des sauvages. Divisions encore entre hommes et femmes, entre frère et sœur. Cette vision manichéenne est pourtant celle des Européens. De l'autre côté des mers, les indiens Tupinambas vivent en harmonie : avec la nature, avec les croyances, avec leurs amis et leurs ennemis.

Rouge Brésil, c'est également l'histoire de Just et Colombe : celui qui estime poursuivre l'idéal paternel, celle qui va et vient à la découverte du monde. Deux adolescences, à l'âge où l'on interroge les valeurs qui nous ont été inculquées, à l'âge où tous les choix de vie sont possibles. Interroger et choisir c'est prendre partie, c'est renoncer à certaines valeurs pour en épouser d'autres. C'est se libérer pour vivre en harmonie avec soi-même et le monde qui nous entoure.

Rouge Brésil, c'est l'histoire de deux mondes, deux temps qui se rencontrent, s'entrechoquent. C'est l'histoire de l'Europe adolescente, en quête d'elle-même.
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mai 2005
Ayant vécu au Brésil, parlant le portugais et étant de surcroît assez au fait de l'histoire du pays, tant par l'intermédiaire des études de Gilberto Freire que par la lecture de l'œuvre de Jorge Amado, de l'épopée historique de Errol Lincoln Uys ou des romans de João Ubaldo Ribeiro, je ne peux qu'applaudir un ouvrage qui révèle certains aspects des débuts de l'invasion européenne dont je suspectais l'existence, mais que, faute d'avoir accès aux sources historiques de J-C. Rufin, je n'avais jamais pu vérifier. Qu'il l'ait fait dans le cadre d'un roman historique plus qu'attachant, touchant même, cela ne peut qu'augmenter l'attrait de Rouge Brésil - on serait en droit de se demander sur quoi sont fondées les bétises écrites par Durden sur cette page. Certes, la plume de J-C. Rufin n'a pas les élans d'élégance d'un Amin Maalouf ou d'un Anatole France, mais il écrit bien, et on ne trouve dans Rouge Brésil que de rares cas insignifiants d'inconséquence ou d'erreurs de fait. En fait, le livre m'inviterait plutôt à jeter un coup d'œil sur les derniers lauréats du Goncourt (que j'ai plutôt eu tendance à éviter, tout comme les Nobels, les Oscars ou Cannes).
Enfin, ce qui ne gâte rien, c'est l'engagement philosophique dont l'auteur est possédé, digne, celui-ci, d'un Voltaire. Quand on voit la littérature effarante dont se font les best-sellers de nos jours (suivez mon regard... pauvre Leonardo !), et quand on sait les opinions immondes qui triomphent dans les médias au nom de la grande civilisation occidentale (choisissez votre penseur télévisé à la mode...), Jean-Christophe Rufin est rafraîchissant, un bonheur pour l'humanité.
0Commentaire| 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,20 €
6,50 €