undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles33
4,7 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 décembre 2011
Comment un homme seul peut changer un paysage et surtout le cours des choses ?
Ce roman montre comment l'Homme en associant rigueur et confiance, en ayant foi en ce que la nature peut nous apporter de plus simple et de plus beau nous conduit au bonheur.
La tâche si personnelle et insignifiante (au début) qu'il s'était imposée a desservie l'humanité, et ce sans la recherche d'une quelconque reconnaissance ou gloire.

Un roman jeunesse qui est une belle leçon de vie !
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Jean Giono (1895-1970) est un écrivain français. Un grand nombre de ses ouvrages ont pour cadre le monde paysan provençal. Son œuvre romanesque dépeint la condition de l'homme dans le monde, face aux questions morales et métaphysiques et possède une portée universelle.
L'Homme qui plantait des arbres parait en 1953.

Elzéard Bouffier est un berger taiseux, solide et ordonné. Un paysan sans culture qui habite un village de squelettes abandonnés.
Il évolue dans un désert de lavandes sauvages, terne et sans abris. Les hauteurs arides des Basses-Alpes aux alentours du hameau de Vergons.
Elzéard est convaincu que les petits rus forgent les grandes rivières alors -jour après jour - faisant fi des difficultés climatiques, il plante des glands et autres essences en espérant qu'une infime partie créeront des arbres, des forêts...... métamorphoseront les hommes .
Les 2 Grandes Guerres passent, détruisant au passage un pan de l'Humanité .
Elzéard est toujours là et ne change rien à ses plans.
Il ressuscite une Nature oubliée, pillée.
Il sème des glands et récolte le Bonheur.
Une contemplation muette, un acharnement dans la générosité pour faire renaître l'Espoir.

J'ai adoré ce très court récit (une soixantaine de pages), découvert en livre audio.
Une oeuvre aux multiples niveaux de lecture.
Une ode aux arbres, à la Nature, à la vie.
Giono est un maître.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce livre minuscule est une vraie leçon de vie.

C'est un récit merveilleux pour qui aime la nature.
Heureusement, autour de moi, j'ai de nombreux parents et amis susceptibles d'être concernés par ce livre et je vais m'empresser de le leur faire connaître.

L'auteur, Jean Giono (né en 1895 et mort en 1970) avait 20 ans, quand, au cours d'une course sur les hauts plateaux de Provence, il fit une rencontre qui le marquera jusqu'à la fin de ses jours.

Son livre : "L'homme qui plantait des arbres" est l’histoire vraie de Elzéard Bouffier, un homme modeste (mais un homme "exceptionnel" !), qui à la suite de la mort prématurée de sa femme et de son fils, abandonne sa ferme et s'en va vivre en ermite sur les hauts plateaux de Provence.

Il devient berger et au cours de ses randonnées avec son chien et ses moutons, il a pris l'habitude de ramasser des glands de chênes qu'il sélectionne minutieusement, une fois de retour chez lui (une maison modeste mais bien tenue).

Chaque jour, à l'aide d'une canne spéciale, il plante cent glands.
Au bout de dix ans, ses plantations ont donné naissance à une immense forêt de trois cent milles arbres…

Semer des graines dans un endroit où il n'y a rien peut s'interpréter de différentes façons...
Donner du bonheur est accessible à n'importe quel homme de bonne volonté tel Elzéard Bouffier, le berger, vrai écologiste et vrai altruiste qui nous démontre que nous pouvons (chacun à notre échelle) agir sur notre environnement.

Elzéard Bouffier est mort paisiblement à l'âge de ... 90 ans.

A lire, à offrir, à semer autour de soi...
(voir mes autres critiques de livres sur mon blog : "cœur d'encre et de papier")
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2013
C'est une superbe histoire à lire et relire et à mettre en particulier entre les mains des plus jeunes, car c'est eux
qui protégeront la nature de demain.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 octobre 2015
Ai beaucoup apprécié ce livre et la simplicité du récit. Un moment dans un monde poétique et agréable. Il m'a beaucoup plu même si, à la fin, il manque une morale, un résultat, une suite logique. On se sent abandonné à la fin, contrairement par exemple au Nez dans le Soleil de O. Freysinger, qui à sont terme, laisse pantois. Vous avez aimé celui-ci, je vous conseille donc son livre cousin, plus accompli et plus fini.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 septembre 2014
Pour moi, une de ces fables comparables au Petit Prince ou Jonathan Livingstone, mais en encore mieux !
Tout le monde devrait avoir lu ce livre. Dire que c'est un récit écologiste me semble réducteur, c'est bien plus que cela, semer des graines, planter des arbres, et créer des oasis dans le désert peut s'entendre en bien des sens !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juin 2014
Livre magnifique, se lit rapidement mais se médite longuement.

Il place à la portée de chacun une possibilité d'agir sur son environnement, et donc aussi, la déresponsabilisation de chacun face à notre Nature, malade de nos attentes face aux collectivités d'une action qu'elle ne sont, à priori, plus capable de mener.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 novembre 2009
Ce n'est pas facile de fair une commentaire, car je suis Suédoise. Nous sommes six femmes suédoises qui essayent à remembre la langue française que nous avonz toutes appris à l'école il y a prèsque 50 ans. Alors nous sommes ensembles une fois par semaine pour lire et parler le français. Cet semestre nous avons choisi le livre "L'homme qui plantait des arbres" et nous l'aimons beaucoup.
0Commentaire3 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 février 2009
Chaque fois que nous lisons ce livre, nous nous régalons.
Histoire naturelle, calme, qui nous transporte dans les Landes.
Très satisfaite des délais de livraison, de la qualité des produits et du soin apporté à l'emballage du produit qui arrive en bon état malgré les manipulations "sauvages" de la poste.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juin 2013
Le texte le plus beau de toute la littérature à offrir les yeux fermés à tous vos amis. Une magnifique métaphore de ce pourrait faire l'être humain, voire l'individu s'il s'occuper d'autres choses de d'embêter son voisin, déclencher des guerres et s'occuper de son (très) petit nombril
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus