Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos undrgrnd FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

6
4,5 sur 5 étoiles
Le Viandier de Polpette (Tome 1-L'ail des ours)
Format: AlbumModifier
Prix:18,30 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Après le succés retentissant de LOU, Julien Neel (et Olivier Milhaud au scénario) s'attaque judicieusement à un thème qui, en 2011, passionne de plus en plus : la cuisine, et plus largement la bonne bouffe et l'épicurianisme.

Cet ouvrage épais en format moyen, cartonné dur, nous plonge donc dans les turpitudes du jeune Compte de Scaramanda, qui a fait d'une ruine un hâvre de paix et de bonnes choses, un lieu idyllique où le bon vivre cotoîe le bon manger, le bon parler et la nature, au coeur d'un microcosme humain (avec des furets, aussi !) aussi trucculent qu'attachant. Une douzaine de personnages, finement étudiés, vivent dans cet ilôt en marge du monde, où le Comte passe de caprices gentils à commandes de plats précis, dont les auteurs nous détaillent les recettes (toutes des plats canailles) au fil des pages, au plus grand dam de nos papilles affriolées.

Mais de mangeailles il n'est pas seulement question, car les liens humains régissent la vie de l'endroit, et dans ce domaine Julien Neel est très subtil, toujours, et sait agilement mettre en relation tous ces petits caractères, que ce soit Polpette, le cuisinier costaud et effacé, la belle Almeria, le falabrac Comte, son précepteur, les résidents annuels de l'hostellerie, etc. Une sympathique histoire humaine se superpose donc intelligemment au fil de rouge culinaire.

Les dessins, aussi naïfs que chatoyants, soulignent habilement le sujet, quant à la mise en page, dynamique, elle évite l'ennui visuel et offre une foule de petits détails festifs, des clins d'oeil et autres appartés qui font penser aux 2e et 3e de couverture des Lou, très denses.

Dans l'ensemble une réussite, mais aurait-il pu en être autrement avec le talent des auteurs ?
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 mars 2012
Polpette est un cuisinier qui, après bien des déboires, finit par arriver au château du Coq Vert, où vivent un jeune Comte qui n'a pas vu son père depuis des années, son précepteur, une chauffagiste très tonique, des habitués de l'auberge toujours prêts à porter un toast... L'ambiance est particulière, avec des éléments moyen-âgeux, teintés des débuts de révolution industrielle.
Julien Neel est l'auteur du très connu "Lou" et du génial "Chaque chose".
On ressort de cette lecture avec la bonne humeur et l'envie de se préparer un bon petit repas.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Je lis parfois les albums Lou de ma fille et apprécie le trait de Julien Neel. Aussi dès que j'ai vu cet album, j'ai été enclin à le feuilleter ... puis à l'acheter.

Quel régal, dans tous les sens du terme. Le dessin est magnifique, des gros plans fouillés, des planches avec quelques images, sans bulles, qui suggèrent une ambiance, des personnages construits ... et des recettes de cuisine qui donnent faim.

On est loin des poncifs, des recopies, un véritable imaginaire est proposé par Julien Neel, avec des idées et point de similitude avec M6, les recettes sont aussi recherchées et documentées que l'histoire. L'humour ne manque pas, délicat, simple, mais plaisant. Avec même quelques digressions et gadgets, comme aimait à en émailler ses albums un certain Gotlieb ...

Il me reste à essayer les recettes et attendre que l'auteur nous livre une suite !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un autocollant vous alerte sur la couverture : par l'auteur de Lou !C'est donc bien le dernier ouvrage de Julien Neel, même s'il n'a pas grand-chose à voir avec Lou ! J'ai eu un peu de mal à entrer dans cette lecture, une fois n'est pas coutume, à cause du dessin. Je n'aime pas beaucoup les traits des personnages, ce cuisinier Polpette au visage trop large, carré, aux traits à peine esquissés et peu expressifs. De même pour les autres personnages, le comte Fausto a des traits trop féminins, et les bouches sont rarement dessinées, à peine marquées, seuls les hauts des visages prennent toute la place. Je n'avais jamais prêté attention à cela chez Neel auparavant, là ça m'a frappée d'emblée et je suis restée réticente au dessin.

Quant au scénario, il semble prendre deux pistes différentes, l'une pour moi plus intéressante que l'autre. Polpette est le cuisinier de l'auberge au « coq vert », et ses recettes sont données tout au long de l'ouvrage. Du solide, roboratif qui tient au corps. C'est bien, je n'ai rien contre, mais on finit par se demander si on est dans un concours de cuisine façon M6 un soir de semaine. Et puis Polpette n'a pas la place d'honneur annoncée, celle prise par le jeune Comte Fausto de Scaramanda me semble plus importante, avec bonheur d'ailleurs car l'intrigue semble plus riche que le Larousse de comment cuisiner les herbes de la forêt.
Fausto est un épicurien, élevé par son précepteur Biryani, qui l'entoure encore à l'âge adulte et s'efface devant ses caprices et sa paresse. Mais voilà que le père de Fausto s'annonce, en compagnie de trois cousins, alors que cela fait quinze ans qu'ils ne se sont pas vus. Que peut bien annoncer cette visite ? Cousins intrigants en quête d'héritage prématuré, forêt formant comme un huis-clos mystérieux, entre deux époques aussi, sans date mais où se mêlent carrosses et chevaux et premières automobiles, modernité aussi de la sensuelle Alméria qui n'a pas froid aux yeux, les personnages secondaires sont intéressants, mais c'est bien la relation père-fils qui me semble au caeur de l'ouvrage. Je ne sais quelle place prendra le cuisinier Polpette dans le tome suivant, mais j'avoue que ce premier volume qui ne le met en avant qu'en apparence, par le biais d'un titre daté, et des premières planches ne me séduit que modérément.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 janvier 2013
Au début, j'ai fait l'acquisition de cet ouvrage en me disant, "une BD sur la cuisine, oui... Bon, il faut voir...".
Bien m'en à pris !
Tout est savoureux, le dessin comme le scénario. De même, les recettes de cuisine illustrées, souvent en pleine page, rajoutent une note conviviale et chaleureuse a l'ensemble.
Et puis, on en a "pour son argent", car en plus d'un format agréable, cette bd compte 140 pages !
Bref, tout cela pour dire que je ne regrette vraiment pas mon achat.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 mai 2011
Voici une superbe bd au format inhabituel, qui s'adresse vraiment à tous les publics.
Venez faire connaissance avec les personnages truculents de cette histoire qui mêle habilement une intrigue avec des recettes de cuisine, le tout illustré magnifiquement par Julien Neel.
Une véritable mise en bouche, dans tous les sens du terme car on ne peut s'empêcher de saliver, ni d'attendre avec impatience le second tome pour retrouver la fine équipe du "Coq Vert".
J'ai adoré!!! N'hésitez pas, c'est un petit bijou.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Chaque chose
Chaque chose de Julien Neel (Album - 23 novembre 2006)
EUR 16,25

Lou !, tome 6 : L'âge de cristal
Lou !, tome 6 : L'âge de cristal de Julien Neel (Relié - 28 novembre 2012)
EUR 9,99

Explicite - Carnet de tournage
Explicite - Carnet de tournage de Olivier Milhaud (Album - 11 février 2015)
EUR 16,95