undrgrnd Cliquez ici Toys Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos Soldes cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

  • Max
  • Commentaires client

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles40
4,4 sur 5 étoiles
Format: BrochéModifier
Prix:15,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

100 PREMIERS RÉVISEURSle 9 novembre 2013
Le résumé étant très complet, je n'y ajouterai rien. Ce livre paru en littérature « jeunesse » est bien- voir remarque après le résumé- destiné à des ados de plus de 15 ans et à des adultes. Certaines pages sont assez « crues » - Max est le témoin d'orgies, d'accouplements, de viols ; il voit tout, il comprend tout et cela dès son plus jeune âge ! On suit Max de sa naissance à ses neuf ans qui correspondent à la fin de la guerre. Une histoire sur un sujet très délicat- le programme lebensborn- ; des phrases très dures, des situations terribles envers les Juifs et autres « ennemis » du Reich réjouissent Max, cependant Max petit à petit doute, s'humanise mais reste malgré lui endoctriné par son éducation nazie !
Récit, à la première personne du singulier, de ce fait très facile à lire et pourtant on ne referme pas ce livre sans séquelles. Ce livre fut ma lecture 2013 la plus aboutie. Je termine par deux réflexions de Max à l'âge de neuf ans, sous les décombres de Berlin après l'arrivée des Russes- quelle maturité!-.
« Le viol, je crois bien que c'est la guerre des femmes. C'est maintenant qu'elles sont au front. »
« Peut être que « homme » et « monstre » c'est la même chose. »
Nb : pour approfondir le sujet, je vous conseille « Lebensborn : la fabrique des enfants parfaits : Ces Français qui sont nés dans une maternité SS »
66 commentaires10 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
C'est un livre absolument glaçant. Par son sujet, par sa manière de le dire, par les enjeux qu'il sous-entend. Sarah COHEN-SCALI a parfaitement réussi son projet : dire l'indicible, raconter la « personnification du mal dont sont capables les hommes envers les enfants en temps de guerre ». Et le résultat est bouleversant : car l'effroi se mêle à la pitié et l'on se demande à chaque page si l'on sera capable de passer à la suivante, tant l'histoire est lourde, brutale, violente.
Avoir choisi de donner la parole à l'enfant - car le monstre est un enfant - rend l'ensemble absolument terrifiant ; parce que l'on comprend comment le conditionnement peut produire des individus qui font le mal car on a complètement bouleversé leur système de valeurs. Max est aussi pitoyable qu'il est abominable, malheureux jouet dans les mains des adultes, objet sans sujet, sinon celui de servir la « bête immonde ».
Max est une lecture difficile, à réserver à de jeunes adultes, qui nécessite d'être encadrée. Mais qui peut se révéler salutaire.
0Commentaire13 sur 14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 février 2015
Cette lecture est saisissante, mais fait aussi effet de douche froide tant la démonstration de l'embrigadement est rendue à la perfection, via la voix d'un enfant, même bébé, tellement fier d'être un rouage du système, dont il admire les codes et leurs bien-fondés.

C'est parfois dur à encaisser, raconté sans état d'âme, mais le procédé est remarquable. On reste scotché aux pages du livre, tiraillé entre la fascination et l'horreur (Konrad a grandi dans le culte du Führer et la certitude de son appartenance à la classe supérieure, son jugement est glaçant, son but : servir au mieux les intérêts du IIIe Reich.).

C'est très bien écrit, exécuté avec intelligence et à-propos, richement documenté (Lebensborn, Kalish, Napola, germanisation des enfants polonais kidnappés...). On en prend peut-être plein la tête, mais c'est une lecture indispensable, à lire sans limite d'âge.
11 commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 décembre 2012
Né en 1936, Max n’est pas un gamin comme les autres. Comme il le dit lui-même, sa mère c’est l’Allemagne et son père le Führer.
En fait, Max est issu du programme « Lebensborn » initié par Himmler. Il s’agit pour les nazis de fabriquer à la chaîne la future jeunesse allemande : une armée d’enfants blonds au yeux bleus qui dominera bientôt l’Europe. Pour cela, ils vont jusqu’à sélectionnés les futurs parents puis les enfants afin d’obtenir « de purs représentants de la race aryenne ».

Ce livre fut pour moi l’occasion découvrir un pan de l’histoire nazie méconnu : la sélection draconienne et sans pitié des enfants pour former une armée aryenne. Quel cynisme !
Les descriptions des crimes commis par les nazis sont nombreuses et troublantes. Ce livre est par ailleurs très instructif de part sa riche documentation sur l’Allemagne pendant la 2ème Guerre Mondiale. Quant au style d’écriture je l’ai trouvé plutôt original. On suit le fil des pensées du petit Max depuis sa conception. Cette fable historique captivante ne laisse pas indifférent.
0Commentaire7 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 août 2012
Mas est un livre très bien écrit, à vous glacer le sang. On frémit, on espère, on a le cœur qui bat à tout rompre à chaque page.
Cependant, il n'est pas destiné à un public jeunesse, ou alors, la lecture doit être accompagnée par un point de vue adulte.
Je lis énormément et je dois dire que peu d'ouvrages me marquent vraiment. Max à réussi, c'est une histoire effrayante et palpitante!
0Commentaire8 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 juillet 2013
J'ai lu ce livre en très peu de temps, je n'arrivais tout bonnement pas à m'en détacher...C'était juste wow!
J'ai trouvé ce livre vraiment bien écrit, on y apprend beaucoup de choses.
Il est dur, certes, Max, Konrad, enfin ce garçon qui nait et grandit à travers ce livre. J'ai été touché à plusieurs reprises, bien sûr je n'en dirai pas plus... Mais il mérite d'être lu!
Je trouve également qu'il ne doit peut-être pas être mis dans les mains des vraiment jeunes, j'entends qu'à certains passages je trouve qu'il peut choquer, mais il est tout de même à conseiller, peut-être en lecture accompagnée...

Mais il est à lire, c'est définitif

Je l'ai terminé cet après midi, et je suis toujours en train d'y penser, j'ai des tas de questions, j'aurai voulu qu'il continue encore et encore...Petit gout de trop peu, comme toujours quand un livre nous accroche comme cela

Vraiment merci à l'auteur
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 août 2013
C'est un très bon roman ! Le sujet est assez atroce, certes, mais raconté avec beaucoup de tact et de talent. Les recherches documentaires de l'auteur en font un livre vraiment intéressant, on aborde des choses difficiles, les "maternités" ariennes, où les nazis faisaient naître des enfants parfaits selon eux, selon des critètes bien précis. On frissonne d'effroi en lisant les tris, le sort des enfants non-retenus, les jeunesses hitlériennes, les rafles d'enfants....On chemine dans l'esprit embrigadé de Konrad, de la certitude de sa suprématie jusqu'à la compréhension de sa condition. Un livre qui marque les esprits.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 novembre 2014
Voici une livre passionnant, l'histoire de Max, l'enfant aryen par excellence qui va nous raconter son quotidien du cotes des nazis. Comme tout enfant, n'ayant aucune expérience de la vie, il va aduler Hitler, son père spirituel et puis la vie va le faire grandir et il va au fil de l'Histoire découvrir l'atrocité de son monde contemporain.
Max naitra seul et devra renaitre seul une nouvelle fois.
Un livre que toute notre famille a beaucoup aimée, ados comme adultes !
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 octobre 2015
Les programmes Lebensborn ont été instaurés par Himmler pour fabriquer la jeunesse de demain : une armée d’enfants blonds aux yeux bleus, conçue par des parents sélectionnés, triés et mesurés pour obtenir de purs représentants de la race aryenne. Max est le premier enfant issu de ce programme ; il nous donne son point de vue depuis sa vie de fœtus jusqu’à son adolescence. On s’aperçoit qu’il est déjà formaté pour aimer tout ce que le führer fait, qu’il a une haine viscérale pour les juifs nourrie par son éducation et qu’en même temps son quotidien est hanté par la peur de ne pas convenir aux fameuses sélections. Il rêve d’aller dans une Napola, une école nazie destinée à former les futures élites à tuer en toute impunité et où le programme fait froid dans le dos.
S’il parait impitoyable au début face aux juifs, Max prend peu à peu conscience de l’injustice à laquelle ils sont confrontés, en particulier grâce à sa rencontre avec Lukas, un juif Polonais qui se fait passer pour un parfait Nazi.
Cette fabrique d’enfants est plutôt effrayante, de même que les kidnappings des enfants de l’est pour les germaniser ou les multiples droits à disposer de la vie des autres que le führer s’est octroyé. Ce roman s’inspire pourtant de faits réels ; la lecture est très prenante et choquante mais nécessaire pour se rendre compte de l’horreur qui s’est produite pour des milliers d’enfants et de parents pendant le troisième Reich.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il est inconcevable d entrevoir l Impensable. L auteur nous relate ici l histoire du 1er enfant issu d un Lebensborn. Max est le résultat d une union programmée entre une JF aryenne et un SS. Himmler a conçu ce programme effroyable dans le but de repeupler l Europe occupée par les nazis et de remplacer la population dont les critères physiques ne correspondent pas à ceux de la "race pure nordique". Cette politique de maîtrise des naissances et de germanisation des petits autochtones des pays envahis complète La solution finale qui a exterminé autant de juifs, tziganes, handicapés.....cette biographie inventée nous fait froid dans le dos car elle n est pas si loin de la réalité. On pourrait croire lire un mauvais roman d anticipation tellement l horreur de la situation nous saute aux yeux. Comment a t on pu pousser à ce point l idéologie fasciste et déshumaniser toute relation affective, se servant d enfants " bien sous tous rapports" comme d un élément d une propagande démoniaque?
Max grandit avec l obsession d un monde meilleur, d un envahissement de l Europe par une race dite supérieure....avec à la clé un bonheur absolu. Comment a t on pu se leurrer à ce point? L instrumentalisation des tout-petits n a engendré que souffrance et perdition de l âme . Leurs nombreux témoignages étayent mes propos...il n aurait pu en être autrement.
Ce livre a l avantage d' ouvrir les yeux sur l ignominie humaine, sur ce qu'un homme aux délires les plus fous et aux pensées diaboliques les plus tenaces, peut entraîner dans son sillon tout un peuple assoiffé de vengeance et avide de lendemains meilleurs .....ce récit effrayant est à mettre entre toutes les mains ....surtout celles des plus jeunes afin d aider les cerveaux immatures à se dégager d une pensée unique et eviter ainsi d être entraînés dans un flux de pensée populaire morbide....le libre arbitre doit être stimulé dès l enfance et ce genre de lecture permettra aux neophytes de comprendre notre histoire afin de ne jamais renouveler les erreurs du passé. Le devoir de mémoire et le questionnement individuel qui en découle trouve ici toute son ampleur.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus