undrgrnd Cliquez ici Bests nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles14
4,6 sur 5 étoiles
Format: BrochéModifier
Prix:9,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Tout d'abord, je crois utile de préciser que même si ce roman est publié dans une collection (Scripto) dédiée aux romans jeunesse, cet ouvrage est avant tout de l'excellente littérature. Qu'il s'adresse en priorité aux adolescents n'est, finalement, que la cerise sur le gâteau, tant lire de la littérature estampillée "jeunesse" de cette qualité n''arrive pas tous les jours.
Louise accouche sans crier gare d'un petit garçon un matin, au lycée. Elle n'attendait pas cet enfant, personne ne s'y attendait, elle prétend n'avoir jamais couché avec qui que ce soit.
Est-elle une menteuse? Que cache-t-elle? Comment ses amis, ses parents, son petit frère vont-ils réagir?

Ce qu'il y a de remarquable dans la prose et le style d'Isabelle Pandazopoulos, c'est qu'elle écrit simplement, le lecteur est tout de suite happé par l'histoire, s'attache aux personnages (même lorsqu'ils ne sont pas forcément attachants) et n'est jamais mis à distance. La multiplicité des voix narratives (Louise, son père, un de ses copains de classe etc...) donne du souffle à l'histoire, l'on n'est jamais lassé.
Les personnages sont très bien travaillés, avec leurs zones d'ombre, leurs qualités aussi, les parents de Louise sont, je trouve, très bien décrits, entre colère sourde (mais que s'est-il passé? pourquoi ment-elle?) et tristesse pour leur fille, si brillante et "sans histoires"...
Je trouve également, avec mes yeux de maman de deux garçons, que l'auteure parvient très bien à capter les sentiments parfois ambivalents qu'une (jeune) femme peut éprouver à l'égard de son nouveau-né : entre incompréhension et découverte de l'autre. L'on sent beaucoup de tendresse de la part d'Isabelle Pandazopoulos pour son personnage principal, sans complaisance.

Enfin, ce roman est très bien documenté, tout ce qui se passe dans le foyer, les différentes personnes qui y vivent (la bande de filles est très bien décrite et s'éloigne fort heureusement de tout cliché), son fonctionnement, tout ceci donne l'assurance que des recherches ont été faites, tout sonne vrai.

En conclusion, j'ai acheté ce roman pour moi, qui ne suis plus du tout une adolescente, et je ne le regrette pas du tout. Je me ferai un plaisir de l'offrir à des amies de mon âge, en attendant de pouvoir aussi le conseiller à des jeunes gens.

Je recommande cet ouvrage chaudement!
0Commentaire7 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2013
Louise est une excellente élève en Terminale S, entourée de nombreux amis et d'une famille aimante. Un jour, en classe de maths, elle sort précipitamment et se réfugie dans les toilettes où un camarade la retrouve, inconsciente, dans une mare de sang, avec un bébé sur le ventre.

Déni de grossesse. Le mot est lâché. A tour de rôle, les acteurs et spectateurs de cette histoire vont prendre la parole, expliquer, raconter, tenter de comprendre. Louise prétend n'avoir jamais couché avec un garçon. Ses parents sont effondrés. La jeune fille ne veut rien entendre de cet enfant qu'elle a porté neuf mois, sans jamais se douter de son existence. Tout, mais vraiment tout, est inexplicable, insensé, incroyable.

C'est tellement ahurissant qu'on est pris dans l'engrenage et qu'il devient difficile de lâcher le livre. Alors on tourne les pages de plus en plus vite, on a la boule au ventre car ce que vit Louise est purement, simplement et admirablement bien décrit. C'est de l'émotion brute, douloureuse et si lourde. On ne naît pas femme, ni mère, on le devient. Et encore, c'est un précepte qui trouve ici une autre interprétation.

J'ai été happée par cette lecture qui a su éveiller des sentiments forts et troublants, parce qu'à côté du parcours de Louise, on part aussi dans une enquête pour savoir ce qui lui est arrivé, notamment grâce à Samuel, un copain de classe, qui scrute son entourage en se doutant que quelqu'un est complice mais préfère se taire. C'est ... flippant, atterrant, mais ça vous fige le cœur et la tête bien sur vos épaules, vous revoyez toutes vos convictions ébranlées et vous ressortez de cette lecture un peu sonnée, mais tremblante d'une belle émotion.

Un petit passage, par le papa de Louise : On leur avait toujours dit avec Mathilde qu'ils étaient des enfants-accidents, le plus beau des hasards, mais des hasards quand même... Était-ce ça qui nous rattrapait aujourd'hui ? Quelques mots malheureux et toute une vie qui s'écroule ?
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 avril 2015
Mon dernier coup de coeur ! Je l'ai emprunté au CDI de mon établissement, attirée par la quatrième de couverture (mais certainement pas par la couverture...). La doc m'a dit "Tu me diras ce que tu en penses, parce qu'il a été emprunté quatre fois et les élèves ne sont pas très emballés".

Alors que je comptais le lire pendant les vacances, je lui ai rapporté le lendemain matin.

Parce que je l'avais dévoré en une soirée.

Je me suis complètement laissé happer par l'écriture, fluide, vraie, et pourtant pas simpliste pour un sou, puisqu'on est quand même sur du roman choral, avec des variations de pronoms quand il s'agit de l'héroïne. Les sentiments sont exprimés avec justesse, presque avec poésie tant l'implicite, la suspension et le silence ont leur place ; la démarche de l'héroïne m'a beaucoup émue.

Mais je pense savoir pourquoi les élèves n'ont pas accroché : bien que lycéens, les personnages ne pensent pas comme des adolescents, pas plus qu'ils ne parlent ou agissent comme des adolescents. Les parents de Louise semblent presque plus légers qu'elle ! J'ai l'impression que l'âge des personnages ne sert que de prétexte à la "décision" que doit prendre Louise, ainsi qu'à son séjour en centre maternel (centres maternels à propos desquels l'auteure s'est beaucoup documentée, et il est vrai que l'atmosphère de ce lieu si particulier est très bien rendue dans le livre)... Une fois cet artifice admis, le récit n'en est pas moins beau. Mais je pense que s'il me touche c'est justement parce que je ne suis plus une adolescente (et aussi parce que le déni de grossesse m'a toujours fascinée)... Sacré paradoxe que ce livre édité dans une collection jeunesse !

Ultime preuve du coup de coeur : je vais me l'acheter !
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 mars 2014
Lorsque j'ai commencé ce roman au vu de la quatrième de couverture j'étais déjà presque sure de beaucoup aimer ce roman et bien je ne suis aucunement déçue de ma lecture, ce livre est pour moi un véritable coup de cœur.

Du coté de l'histoire : Louise est une jeune étudiante de 18 ans très bonne élève avec un bel avenir devant elle. Elle accouche un matin, en plein milieu d'un cours de mathématiques, dans les toilettes de son lycée. Aucun signe ne laissait présager une grossesse, pire encore, elle n'avait jamais eu de relations sexuelles avec quiconque ... Comment cela peut-il être possible ? Qui peut être le père?
Pour cette jeune fille, c'est une véritable descente aux enfers qui commence alors.
Elle sera confrontée à énormément de choses en même temps, sa famille ne la croit pas et n'arrive pas à l'aider, ses amis qui restent dans l’ignorance et s'imaginent les pires choses, et surtout elle même et ses questions sur ce bébé, pas voulu, pas préparé, totalement inconnu. C'est un être qui est né d'elle sans demander la permission, sans même s'annoncer.
Plus que le déni de grossesse en lui-même, on est face à un non-désir d'être mère. Comment accepter ce bébé comme son propre enfant alors qu'elle n'est qu'elle même qu'une adolescente? Nous suivons à ses côtés ce douloureux processus de découverte de soi, de l'autre. toute sa vie et son être vont être touchés, dévastés, détruits. Pourra t-elle se reconstruire ? Et comment ?

Du coté de l'écriture :
L'auteure réussit à nous parler avec un réalisme exemplaire de déni de grossesse sans jugement ni pathologie mais avec une très grande pudeur. En alternant les voix de chapitres en chapitres, elle fait intervenir tous les personnages qui auront un lien de près ou de loin avec la jeune fille : amis, parents, médecins, psychologues… Ces voix, utilisant toutes la première personne du singulier permettent de nous faire ressentir et entre-apercevoir la réalité du quotidien de Louise: Ses doutes, ses colères, ses intentions mais aussi ses moments de bonheur. Nous sommes face à la réalité dans toute sa brutalité et sa cruauté. La fin n'est absolument pas prévisible. On avance, tout comme les protagonistes du roman, dans le récit sans savoir où il va nous emmener.

En conclusion : Un récit très dur mené d'une écriture tout en pudeur et réalisme, un livre choc qui ne laissera je pense personne indifférent. Une écriture à découvrir et un roman extraordinaire à lire. Je le conseille fortement.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
20 octobre 2011 : Louise, élève de Terminale S a un malaise pendant un cours de maths. Un élève l'accompagne aux toilettes, et s'inquiète lorsqu'il voit du sang couler sous la porte. Tentative de suicide, hémorragie subite ... ? Non, Louise vient d'accoucher d'un garçon de 3,3 kg. Elle ne savait pas qu'elle était enceinte. Déni de grossesse.
Tout le monde est sous le choc, la vérité n'est pas dite tout de suite aux élèves, Louise est hospitalisée. Rien ne sera plus jamais comme avant, ni pour elle, ni pour ses parents, ni pour ses camarades.
Plusieurs voix s'expriment dans ce roman, camarades de lycée, personnels hospitaliers et intervenants sociaux, Louise, ses parents, tous donnent leur vision des choses et le retour en arrière suffisant pour comprendre comment cela a pu se produire.
Car Louise choque et déçoit ses parents lorsqu'elle affirme qu'elle n'a pourtant jamais eu de relations sexuelles. S'agit-il d'un viol dont la jeune fille serait incapable de parler ?
Ce qui est brillamment analysé et raconté, c'est le parcours de Louise de l'accouchement jusqu'à la décision, la première, puis la seconde à la fin du livre, décisions impossibles, difficiles, responsables, qui décrivent combien le lien mère-enfant n'est pas toujours naturel et comme il peut être douloureux.
La multiplicité des voix, l'évolution du récit (qui semble bien documenté, dans l'observation de la vie au foyer et avec les professionnels), les choix, les responsabilités des uns et des autres font de plusieurs faits de société (la grossesse chez les adolescentes, le déni, et ceux que je ne dévoile pas...) un roman très fort, très juste, loin de tout sentimentalisme larmoyant.

Voici une littérature de jeunesse qui ose parler de sujets graves avec intelligence et talent.
À proposer à partir de 14 ans.
0Commentaire5 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2015
Louise Beaulieu est élève en Terminale S.
Un jour, en plein cours, elle ne se sent pas bien, elle a mal au ventre et sort en courant de sa classe.
Samuel, le délégué de classe, sort derrière elle et la retrouve aux toilettes, baignant dans son sang...
Il lui semble qu'elle tient quelquechose sur son ventre... Mais a-t-il bien vu ?

Chaque chapitre est raconté par un des protagonistes de l'histoire.
A tour de rôle, ils vont nous raconter ce qu'ils ont vu...
Tel un fil d'Ariane, l'histoire de Louise Beaulieu se re-tricote sous nos yeux.

-------------------------

Une belle découverte que ce roman délicat sur le sujet tellement grave qu'est le déni de grossesse.

Vous avez une opinion sur le sujet... ne vous étonnez pas alors si vous en changez une fois le roman terminé.

Sur la couverture du livre est résumé :
"un roman inlâchable et bouleversant où tout sonne juste".
Tout est dit !
BRAVO à Isabelle Panzadopoulos pour son roman et MERCI de nous l'avoir fait partager !

A LIRE !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 22 février 2013
Ce ne livre ne peut pas nous laisser indifférent....

Louise, en Terminale S, met au monde un bébé au lycée sans savoir qu'il existait...

Ce livre a "plusieurs voix" est bouleversant en plusieurs points... il aborde des sujets tabous et poignants.

On ne peut pas en ressortir indemne

à recommander aux adolescents et aux moins grands !
0Commentaire5 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 décembre 2013
L'histoire est touchante est bien que possiblement réaliste et relativement bien écrit.
Au fur et a mesure des chapitres on a le point de vu de différents personnages : un médecin du samu, la mère de Louise, Samuel un camarade à elle et aussi Louise (sans oublier d'autre mais je vais pas tout raconter ;) )
Et c'est cela qui m'a déranger je pense passé de l'un a l'autre sans aucun intérêt pour certains. Avoir le point de vu de Louise aurait été suffisant bien que celui de certaines personne apporte un plus.
Je recommande quand même ce livre histoire est vraiment touchante est pourrait arrivé a grand nombre d'entre nous.. Qu'aurions nous fait ?
Louise a du prendre une décision est quelle décision.. a lire pour le savoir..
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mars 2014
dommage que ce livre ne soit pas plus long, l'auteure traite parfaitement les sujets comme le déni de grossesse, la grossesse adolescente ... je recommande
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Louise est une élève douée. En classe de terminale, elle semble même être leader vis à vis de ses camarades. Mais voilà, un matin en cours de Maths, elle a un malaise et... accouche dans les toilettes du lycée, en l'absence de l'infirmière.
Comme les narrateurs sont les personnages du livre, nous découvrons les sentiments du personnel soignant, des amis, des parents qui sont tous déconcertés par cette naissance.

Un roman très dur sur ce sujet qui ne touche pas trop d'élèves, Dieu merci.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,50 €
8,90 €