Commentaires en ligne 


6 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un énorme coup de coeur, un premier tome extraordinaire qui promet énormément
Autant vous dire que le résumé de ce livre ne m'attirait pas le moins du monde. Envoyé par les éditions Gallimard jeunesse en épreuves non corrigées, ce manuscrit se présentait devant moi tel un OVNI étranger, un genre littéraire que je ne convoite pas, et dont je redoute la lecture. Comme on le dit si bien,...
Publié il y a 4 mois par LANDRY Thierry

versus
3.0 étoiles sur 5 Sympa mais sans plus
J'ai adoré Artemis Fowl, ce qui m'a poussée à acheter WARP, mais j'ai été assez déçue : je n'ai pas accroché à l'histoire que j'ai trouvé finalement assez ennuyeuse, avec des héros qui ne m'ont pas séduite. Je ne pense pas que j'achèterai la suite.
Bref, pas mal mais sans plus...
Publié il y a 1 mois par Nemo


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un énorme coup de coeur, un premier tome extraordinaire qui promet énormément, 3 avril 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : W.A.R.P. (Tome 1-L'assassin malgré lui) (Broché)
Autant vous dire que le résumé de ce livre ne m'attirait pas le moins du monde. Envoyé par les éditions Gallimard jeunesse en épreuves non corrigées, ce manuscrit se présentait devant moi tel un OVNI étranger, un genre littéraire que je ne convoite pas, et dont je redoute la lecture. Comme on le dit si bien, il ne faut pas juger en fonction des apparences : ce livre a été une révélation, à deux doigts du coup de coeur, il a réussi à s'infiltrer au tréfonds de mon âme de lectrice, pour m'apporter les si belles émotions qui me font tant aimer la lecture.

En résumé, WARP, L'assassin malgré lui raconte l'histoire de deux monde, celui du XXIème siècle, avec la jeune espionne du FBI Chevie Savano, et celui du temps victorien reculé, de Riley, et le terrible Albert Garrick. Grâce à un transporteur qui permet de voyager à travers le temps, ils vont se croiser, s'associer, pour finalement lutter contre le Diable en personne : Garrick. S'ensuit d'innombrables péripéties, des aventures gargantuesques, pleines d'admirables actions, et de terrifiants moments.

Pour faire simple, ce roman ne vous laissera aucun moment de répit. Eoin Colfer ne laisse personne souffler, et enchaîne, dans un rythme fulgurant, les incidents. WARP est digne des plus grands romans d'aventures, méritant amplement ce titre, tant les rebondissements sont nombreux.

Combiné à un style historique, ce roman offre la possibilité aux lecteurs de s'interroger sur une probable esquisse d'Albert Einstein concernant les voyages dans le temps. Qui n'a jamais rêvé de découvrir le futur, de visiter le passé, de se téléporter dans un autre monde, une autre époque ? Eoin Colfer nous donne ici la faculté de partir à la découverte du temps, de s'échapper de la réalité pour sombrer dans l'aspiration de ce mystère.

C'est à travers les yeux de deux protagonistes, tous deux provenant de siècles radicalement opposés que le lecteur va pouvoir s'identifier à sa guise. Outre les nombreuses années qui les séparent, leur caractère diffère également, pour mieux se compléter. Chevie, boute-en-train, bavarde, butée et courageuse, garçon manqué sur les bords va rencontrer Riley, un jeune garçon qui cherche encore sa voie, vulnérable, doux et innocent, mais terriblement attachant. Fort heureusement, l'auteur ne tombe pas dans les typiques - et affreuses - rafles de l'amour entre deux héroïques protagonistes.
Ces deux personnages aux moeurs opposés vont devoir s'unir pour combattre le méchant des méchants, Garrick, dont la seule description physique se rapporte au diable.

J'ai parlé, précédemment, du côté aventureux de ce livre, mais j'ai omis de préciser qu'Eoin Colfer intègre des passages très noirs, qui se rapportent parfaitement au romans noirs, de thriller. J'ai frémi... terriblement. Les courses poursuites m'ont effrayées, certains personnages m'ont donnés la chair de poule, les lieux étaient sombres et inquiétants. Plus d'une fois j'ai été prise d'effroi ; pour mon plus grand plaisir.

Le seul petit bémol que je puisse reprocher à l'auteur, dans la mise en relation des genres littéraires du livre, c'est l'inadéquation de la place du fantastique dans l'histoire. Pour prendre un simple exemple, lors de la scène du théâtre, avec Garrick et les trois Béliers, ce dernier, en fin magicien, disparaît, et réapparaît, sans aucune explication. Un autre petit couac à ce niveau aurait été lors d'une des scènes finales, ou la "magie fantastique" est trop présente, voire inadaptée à l'histoire. Certes, Eoin Colfer a essayé de placer ça sur le compte de la magie, mais cette magie-ci n'a pas opérée avec moi.

Hormis ce petit point, ce premier tome a été un pur régal. Du début à la fin, les chapitres s'enchaînent, les aventures passent, les personnages également, on a peur, on s'essouffle, on garde espoir et on s'attache. Comme par magie, j'ai été transporté dans un autre temps, on compagnie de créatures humaines plus affreuses les unes que les autres, à courir en vain, pour sauver ma vie.

Néanmoins, l'épilogue final ne m'a pas totalement convaincu sur l'engagement du second volume. Plutôt brouillon, assez circonspect, il ne m'engageait rien de bon. Je me fierais plutôt à ma formidable lecture effectuée pour me pousser à continuer cette saga, au début si prometteur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Vraiment pas mal, mais loin d'être aussi bon qu'Artemis Fowl, 16 mai 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : W.A.R.P. (Tome 1-L'assassin malgré lui) (Broché)
La fin d'Artemis Fowl ayant laissé un grand vide, je me suis jetée sur W.A.R.P. dès sa sortie. S'il est loin d'être à la hauteur de la première saga de l'auteur, j'ai quand même passé un très bon moment.

A notre époque, le FBI utilise une machine à voyager dans le temps pour mettre en sécurité des témoins importants de procès en cours. Ils sont envoyés dans le passé, à Londres en 1898. Chevie, plus jeune agent du FBI, a légèrement foiré sa dernière mission et est chargée de surveiller la très inactive machine à voyager dans le temps, ce qu'elle prend pour une punition un peu trop cruelle. Sauf que, bien sûr, la machine ne reste pas inactive bien longtemps et cette dernière finit par lui envoyer un jeune homme affolé du nom de Riley qui se dit poursuivi par un tueur sans âme.

Riley est, en 1898, le jeune apprenti du grand illusionniste Albert Garrick. Mais Garrick n'est pas qu'un illusionniste, il est aussi un assassin très doué qui souhaite voir Riley le suivre dans cette voie qui le dégoûte. Lorsqu'il est envoyé dans le futur, Riley n'a aucun doute : Où qu'il soit, Garrick va le retrouver. Avec l'aide de Chevie, il tente de fuir par tous les moyens un Albert Garrick génétiquement modifié par le voyage dans le temps, et encore plus dangereux qu'il ne l'était dans son époque.

Les trois personnages principaux sont très particuliers, et j'aime cette façon qu'a Eoin Colfer de créer de vrais méchants cruels et sans âme, des méchants crédibles, même en littérature jeunesse. La peur de Riley est palpable et compréhensible, et Chevie et lui ne sont que deux jeunes un peu doués qui fuient un homme mauvais au sommet de sa forme.

Chevie est combative, courageuse et ambitieuse mais un trop téméraire et sure d'elle, ce qui lui joue souvent des tours. Riley quant à lui est renfermé sur lui-même, poli et débrouillard, et c'est un personnage auquel on s'attache facilement. Tous les deux orphelins, Chevie ne vit que pour son travail, alors que Riley a été adopté par Garrick à la mort de ses parents et rêve d'une autre vie. Ce sont deux personnages très seuls avec beaucoup de points communs pour contrebalancer le fait qu'ils ne viennent pas de la même époque et ne partagent à peu près rien d'autre.

Le style de l'auteur n'est pas différent de ce qu'il était dans Artemis Fowl, d'autant plus que le roman est heureuuuusement traduit par Jean-François Ménard, traducteur d'Artemis Fowl (et d'Harry Potter, accessoirement). C'est un style que j'apprécie, adressé aux jeunes sans être enfantin et bourré d'humour.

Ce premier tome vous offrira une histoire prenante, sans temps morts, parfois effrayante et dérangeante, mais aussi drôle et magique. J'ai beaucoup apprécié ce roman, dévoré en une journée, et j'attends avec impatience la suite, convaincue qu'Eoin Colfer va continuer à me surprendre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Sympa mais sans plus, 23 juillet 2014
Par 
Nemo (Suresnes France) - Voir tous mes commentaires
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : W.A.R.P. (Tome 1) - L'assassin malgré lui (Format Kindle)
J'ai adoré Artemis Fowl, ce qui m'a poussée à acheter WARP, mais j'ai été assez déçue : je n'ai pas accroché à l'histoire que j'ai trouvé finalement assez ennuyeuse, avec des héros qui ne m'ont pas séduite. Je ne pense pas que j'achèterai la suite.
Bref, pas mal mais sans plus...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Une histoire palpitante, 11 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : W.A.R.P. (Tome 1) - L'assassin malgré lui (Format Kindle)
Le début est un peu lent mais on est vite pris par l'intrigue de ces deux jeunes héros qui essaient d'échapper à un tueur cruel et pire que le diable! Le mélange de l'époque victorienne et de la nôtre est vraiment intéressant. Il me tarde le tome 2 !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 Un roman que j'oublierai très vite., 12 avril 2014
Par 
Saefiel - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : W.A.R.P. (Tome 1-L'assassin malgré lui) (Broché)
Me voilà donc, le livre et moi en tête à tête sur le canapé. On entre dès les premières pages dans le vif du sujet puisque tout commence au XIXème siècle, lors d’une tentative de meurtre à l’encontre un vieil homme perpétrée par Riley et son maître : Albert Garrick. Riley va se retrouver projeter par un étrange procédé au XXIème siècle où il va rencontrer la très jeune agente du FBI : Chevie Savano. Mais Albert Garrick n’en a pas fini avec Riley et une course poursuite endiablée est sur le point de débuter.

Emballant n’est ce pas ? Moi aussi j’y ai cru et puis tout a dérapé à cause d’un élément : Chevie Savano. Un des personnages féminins les plus horripilants, les plus énervants, que j’ai pu découvrir depuis que j’ai commencé mon blog. Elle est une jeune fille prétentieuse et têtue qui m’a donné de nombreuses fois envie de la gifler. Je l’ai trouvé profondément agaçante. Quant à Riley, bien que plutôt sympathique, il m’a paru fade, sans saveur. Je n’ai pas vraiment réussi à le cerner. Heureusement Albert Garrick redresse le tout, il est un méchant comme on les aime, sans pitié, sans cœur, qui n’a rien à envier à Moriarty et autres grands sociopathes de la littérature. Sans lui, je pense que je me serai profondément ennuyée.

Car c’est bien sur Albert Garrick que toute l’histoire va reposer et sur les façons qu’auront nos de héros d’échapper à ses griffes meurtrières. La traque est lancée ce qui permet au roman d’avoir un rythme effréné dans lequel on se plonge sans beaucoup de difficultés. L’écriture d’Eoin Colfer est très simple à lire, parfaite pour un jeune lectorat qui pourra trouver son compte dans les aventures de Riley et Chevie ; mais aussi dans les pointes d’humour qui sont glissés dans les pages. Ceci dit, le tout reste relativement mature permettant aussi aux adultes de profiter de ce roman. Ce qui est louable dans ce roman, c’est également l’imagination de l’auteur sur les voyages dans le temps, on sent que tout a été pensé avec soin, de la façon dont fonctionne la machine à tous ses éventuels dysfonctionnements. Malgré tout, mon manque d’implications dans l’histoire et Chevie Savano m’ont empêché de profiter pleinement de l’action et je ne suis pas sûre de lire le second tome.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 BON BOUQUIN, 30 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : W.A.R.P. (Tome 1) - L'assassin malgré lui (Format Kindle)
J'ai adoré ce livre propre à Eoin colfer !!! A acheter les yeux bandés s'il le faut .
Recommande fortement .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

W.A.R.P. (Tome 1-L'assassin malgré lui)
W.A.R.P. (Tome 1-L'assassin malgré lui) de Eoin Colfer (Broché - 9 janvier 2014)
EUR 18,50
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit