Commentaires en ligne 


9 évaluations
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 7 étoiles...
Etant un fan de Bernhard, je ne peux être objectif... Quoi qu'il en soit, je pense que l'art de ce grand pourfendeur de l'humanité se trouve ici condensé (en 600 pages...) Ca râle, ça ressasse, ça insulte, ça se prend les pieds dans ses propres contradictions et, pourtant, c'est tellement salutaire. La haine viscérale qu'éprouve cet auteur de...
Publié le 16 novembre 2003 par Bruno

versus
16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Epouvantable grand livre
L'auteur qui vit à Rome reçoit un télégramme de ses deux sœurs l'informant du décès dans un accident de voiture, de leurs parents et frère. Murau quitte la capitale italienne et rentre en Autriche dans le domaine familiale de Wolfsegg afin d'assister à l'enterrement et prendre possession de cette vaste...
Publié le 4 novembre 2009 par Eminian


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Epouvantable grand livre, 4 novembre 2009
Par 
Eminian - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extinction: Un effondrement (Poche)
L'auteur qui vit à Rome reçoit un télégramme de ses deux sœurs l'informant du décès dans un accident de voiture, de leurs parents et frère. Murau quitte la capitale italienne et rentre en Autriche dans le domaine familiale de Wolfsegg afin d'assister à l'enterrement et prendre possession de cette vaste propriété qui désormais lui revient.

Ces quelques jours vont être le prétexte pour Murau à se livrer à une critique incendiaire de tout et tout le monde. Critique de sa famille, son père national-socialiste, sa mère bête, inculte, cupide et trompant son père sans amour pour ses enfants, son frère falot, ses sœurs qui n'ont jamais vécu car restées sous la coupe de leurs parents même si l'une Caecilia a épousé un crétin de fabriquant de bouchons de bouteilles de vin. Critique de son pays l'Autriche, trop attachée au national-socialisme et au catholicisme.

Un roman terrible où les critiques succèdent aux critiques, d'autant plus dures qu'elles sont dirigées contre sa propre famille et son pays. Cinq cents pages sans paragraphes ni sauts de lignes, des phrases mises bout à bout constituent ce bouquin découpé en deux chapitres, Le télégramme qui se déroule en Italie et Le testament en Autriche, à Wolfsegg. J'avoue que les premières pages furent éprouvantes, cette diarrhée de propos acerbes contre les siens m'a semblé insupportable puis au fil de ma persévérance j'ai accepté le parti pris de Thomas Bernhard et je l'ai suivi jusqu'au bout, car derrière la forme du propos s'est dégagé un style puissant. Un épouvantable grand livre.

Thomas Bernhard écrivain autrichien (1931-1989) a livré en 1986 avec Extinction son tout dernier livre, apogée de son style fait de phrases longues et répétitives, comme pour marteler son propos et nous le faire entrer dans le crâne de gré ou de force. Toute sa vie l'écrivain fera scandale dans son pays par ses textes diffamatoires ou attaquant l'Etat, néanmoins il est reconnu comme un grand écrivain par la critique et reçoit de nombreux prix.

« Les Autrichiens n'ont pas le moindre goût, en tout cas ils n'en ont plus depuis longtemps, partout où l'on jette les yeux règne le pire mauvais goût. Et quel manque d'intérêt généralisé. Comme si l'unique centre était l'estomac, ai-je dit, et que la tête fût entièrement mise hors circuit. Un peuple si bête ai-je dit, et un pays si merveilleux dont, en revanche, la beauté est inégalable. Une nature à nulle autre pareille et des gens qui se désintéressent à tel point de cette nature. Une si haute culture, si ancienne, ai-je dit, et une si barbare absence de culture aujourd'hui, une inculture catastrophique. Ne parlons même pas de la situation politique déprimante. Quelles abominables créatures détiennent aujourd'hui le pouvoir en Autriche ! »
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 7 étoiles..., 16 novembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extinction: Un effondrement (Broché)
Etant un fan de Bernhard, je ne peux être objectif... Quoi qu'il en soit, je pense que l'art de ce grand pourfendeur de l'humanité se trouve ici condensé (en 600 pages...) Ca râle, ça ressasse, ça insulte, ça se prend les pieds dans ses propres contradictions et, pourtant, c'est tellement salutaire. La haine viscérale qu'éprouve cet auteur de génie pour les Autrichiens, ses compatriotes, mais aussi pour le racisme, l'étroitesse d'esprit, l'hypocrisie, les conventions, s'exprime ici dans une prose jubilatoire qui happe le lecteur dans un fou tourbillon dont il sort grandi. A ne manquer sous aucun prétexte, et bonne cure !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une défense de l'humain, 17 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extinction: Un effondrement (Poche)
Serge Merlin a lu un condensé de ce texte en public, au théâtre de la Madeleine, lecture retransmise également sur France Culture. C'était fascinant. L'incarnation d'extinction par un acteur relevait de l'envoûtement, cette succession de phrases ininterrompue et aussi cette construction si savante du monologue le faisait apparaitre dans toute sa clarté car pour qui manifeste suffisamment d'attention, l'édification par le texte de ce qui s'effondre est d'une logique absolue. Mais pour cela, il faut se référer à l'Histoire et bien comprendre que l'Autriche n'est pas l'Allemagne, elle n'a pas fait retour sur son passé et sur le patrimoine négatif de ce qu'elle fut pendant la seconde guerre mondiale. Il n'est que de voir l'arrivée des nazis à Vienne et de la comparer avec celle des nazis à Prague, l'attitude des foules de ces deux pays, pour le mesurer. Les livres de Thomas Bernhard remplacent en quelque sorte les monuments commémoratifs du désastre qui ont surgi en Allemagne mais pas en Autriche. Quand une société faillit, un seul homme peut sauver son honneur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Bernhard pas mort., 25 avril 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extinction: Un effondrement (Poche)
Cet ouvrage, le dernier de Th. Bernhard avant son décès, est à lire absolument par ceux qui ont déjà apprécié voire admiré l'écriture et l'esprit bernardiens. Rien de léger, mais pas de complexité pour autant. Rien de dramatique, et pourtant... derrière ou dans la souffrance, que de retenue, de dérision, que de lucidité ! On flirte souvent avec une sorte d'ambiance proustienne, dans des descriptions de décors ou d'états psychologiques douloureux. Le style bernardien tient de la répétition, de la redite, de la contradiction parfois. Captivant. La difficulté tient à faire le distinguo entre l'écrivain et le narrateur. C'est tout le talent. Parfois, j'ai pensé à Pessoa !! Mais en prime, j'ai souvent ri, éclaté de rire ! Un prodigieux acteur vous fait revivre en ce moment, Monsieur Bernhard, pour notre plus grande joie. Isabeau.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un excellent livre, 8 mars 2003
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extinction: Un effondrement (Broché)
Excellent! Le style de Bernhard est inimitable et se retrouve tout a fait dans ce livre. Bernhard nous fait plonger dans l'univers de Murau et nous fait vivre son angoisse et ses questions de facon saisissante. Plaisir de lecture et plaisir de l'ecriture, Extinction est un des meilleurs livres que j'ai lu depuis longtemps.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Chef-d'oeuvre, tout simplement, 3 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extinction: Un effondrement (Poche)
L'ultime roman de Thomas Bernhard en est aussi le plus grand. Dans le décor hallicuné du château de Wolfsegg, le narrateur passe au jeu de massacre bernhard-ien tout ce qui est à sa portée, dans un long texte aux phrases envoutantes et au ton grave et obsédant. Un texte majeur de la littérature mondiale. Oui, à ce niveau là.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Excellent!, 5 octobre 2009
Par 
Dutot Alain (france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extinction: Un effondrement (Poche)
Il faut dire, déjà, que j'aime beaucoup Thomas Bernhard. Ce livre est le meilleur de tous ceux que j'ai lui de cet écrivain brillant. Le style est particulier, certes; très dense, l'auteur ne va jamais à la ligne, les phrases sont très longues, et le répétitions non exclues, par exemple lorsqu'il rappelle 45 fois en 5 pages que sa soeur a "un visage moqueur".
Sur le fond, on retrouve, de façon exacerbée, les obsessions de Bernhard: la haine de l'Autriche, de la religion catholique, de toute les manières d'être, d'agir et de penser de sa famille et des gens qui gravitent autour d'elle.
C'est de la littérature "saignante", qui décape, rien à voir avec la littérature "à l'estomac".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 bof bof, 13 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extinction: Un effondrement (Poche)
Je n'ai pas pu lire ce livre jusqu'à la fin; je n'ai pas du tout accroché. Peut être le reprendrais-je dans quelques années.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 9 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un excellent livre, 8 mars 2003
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extinction: Un effondrement (Broché)
Excellent! Le style de Handke est inimitable et se retrouve tout a fait dans ce livre. Handke nous fait plonger dans l'univers de Murau et nous fait vivre son angoisse et ses questions de facon saisissante. Plaisir de lecture et plaisir de l'ecriture, Extinction est un des meilleurs livres que j'ai lu depuis longtemps.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Extinction: Un effondrement
Extinction: Un effondrement de Thomas Bernhard (Broché - 26 septembre 1990)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 9,00
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit