Commentaires en ligne


6 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La volonté de puissance
Ouvrage indispensable pour quiconque s'intéresse à la pensée de Nietzsche, bien que ce livre ne soit pas exactement une oeuvre de Nietzsche, mais une compilation posthume de ses aphorismes. C'est bien pour cette raison qu'il a été mal interprété lors de sa parution. Toutefois, nous trouvons là des textes...
Publié il y a 18 mois par marilou

versus
59 internautes sur 74 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 APOCRYPHE
On pensait que l'apocryphe est une histoire ancienne, un vieux procédé de recopiage, de plagia, que l'exigence de scientificité, l'honnêteté philologique (pour reprendre l'idée de Nietzsche lui-même) permet de ne pas tomber dans cette vieille impasse de l'ignorance. Mais on se détrompe vite en considérant la Volonté...
Publié le 7 novembre 2002 par philo_reseau


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

59 internautes sur 74 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 APOCRYPHE, 7 novembre 2002
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Volonté de puissance (Tome 2) (Poche)
On pensait que l'apocryphe est une histoire ancienne, un vieux procédé de recopiage, de plagia, que l'exigence de scientificité, l'honnêteté philologique (pour reprendre l'idée de Nietzsche lui-même) permet de ne pas tomber dans cette vieille impasse de l'ignorance. Mais on se détrompe vite en considérant la Volonté de puissance : livre fabriqué par la soeur de Nietzsche, qui prêtait la paternité du plan à son frère. En réalité, un faux, que Förster, l'antisémite qui lui servait de mari, a orchestré à seule fin de prouver l'adhésion de la lignée Nietzsche au grand projet bismarckien. Or, dans la Volonté de puissance, aucun fragment n'est intégré qui critique farouchement Bismarck et son Kulturkampf (combat pour la culture, en réalité, pour la nation allemande), aucune des lettres que Nietzsche expédiait à Theodor Fritsch, ce précurseur débile de la bourgeoisie nazie des année 30, aucune mention non plus faite aux aphorismes 197 et 205 de Morgenröte (Aurore), dans lesquels Nietzsche se révèle être résolument philosémite et partisan de l'accomplissement de la pensée moderne par les Lumières françaises. En somme, la Volonté de puissance est une erreur, grave, mais historiquement très intéressante, car elle démontre la triste possibilité, encore vivante, de la falsification philosophique et littéraire. Et par-là même, la monstruosité de son histoire nous incite à ne pas répéter l'histoire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La volonté de puissance, 28 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Volonté de puissance (Format Kindle)
Ouvrage indispensable pour quiconque s'intéresse à la pensée de Nietzsche, bien que ce livre ne soit pas exactement une oeuvre de Nietzsche, mais une compilation posthume de ses aphorismes. C'est bien pour cette raison qu'il a été mal interprété lors de sa parution. Toutefois, nous trouvons là des textes irremplaçables qui éclairent mieux ce qu'il faut entendre par nihilisme.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


18 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Désinformation, 6 août 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Volonté de puissance (Tome 1) (Poche)
Il faut savoir que "la volonté de puissance" n'est pas de Nietzsche. C'est un faux fabriqué par sa soeur antisémite, nationale-socialiste, amie de Mussolini et Hitler. Pour faire de son frère un précurseur des fascismes européens en général et du nazisme en particulier, elle récrit des textes, supprime des mots, en ajoute d'autres, falsifie des correspondances qu'elle recopie après avoir supprimé les passages qui empêcheraient la récupération à laquelle elle œuvrait. Une vingtaine de textes publiés dans ce faux sont, par exemple, de Tolstoï...
Malheureusement cette tromperie fit beaucoup de mal à Nietzsche et à ses réelles oeuvres.
Ne le lisez donc pas comme un livre de Nietzsche mais comme une oeuvre de sa soeur Élisabeth.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ouvrage en 2 tomes utile pour qui veut étudier Nietzsche en profondeur, 20 avril 2013
Par 
Daniel Martin (France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Volonté de puissance (Tome 1) (Poche)
Ouvrage en 2 tomes utile pour qui veut étudier Nietzsche en profondeur, comme je l'ai fait pour mon cours publié sous le titre "Daniel MARTIN Nietzsche en langage clair". Contrairement à ce qu'on a écrit sur la falsification des aphorismes posthumes de "La volonté de puissance" par la sœur de Nietzsche après sa mort, je n'ai trouvé dans cet ouvrage revu en 1935 par Friedrich Würzbach que des textes non falsifiés.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


19 internautes sur 36 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Paroxysme de la critique nietzschéenne, 10 juin 2003
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Volonté de puissance (Tome 1) (Poche)
Parce qu'elles sont d'une violence inouïe, la critique et l'entreprise de sape qu'entreprend Nietzsche sont à savoir lire avec une grande finesse. Et parce qu'on a cru pouvoir instrumentaliser son oeuvre en la simplifiant, elle n'en est que plus brûlante parce qu'abondant de matériaux d'une richesse qui ne s'offre pas aux analyses grossières. Nietzsche dénonce le langage : pouvait-il seulement écrire autrement qu'en le détournant. Nietzsche dénonce comme Kierkegaard le système hégélien et le système tout court : pouvait-il ne pas écrire par fragments ? La volonté de puissance, enfin, contient certaines de ses intuitions les plus brûlantes, car si certains fragments de ce recueil postume ne sont pas tous d'une subtilité infinie, ils sont inséparables des autres qui constituent le niveau de critique le plus fin et les intuitions les plus fortes de l'histoire de la pensée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 6 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 La volonté de puissance de Nietzsche, 28 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Volonté de puissance (Tome 1) (Poche)
Tout à fait le livre que mon fils recherchait pour ses cours de philo.

Contenu d'un abord pas très facile pour un jeune d'à peine 17 ans.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La Volonté de puissance (Tome 1)
La Volonté de puissance (Tome 1) de Friedrich Nietzsche (Poche - 22 septembre 1995)
EUR 13,90
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit