undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

62
4,2 sur 5 étoiles
La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules
Format: BrochéModifier
Prix:12,50 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 janvier 2013
On m'avait prêté ce livre il y a une bonne dizaine d'années et je l'avais trouvé ennuyeux à mourir. Décrire une inhalation ou un bruit de dynamo ! Pffff...
Je me demandais ce qui avait fait son succès.Comme tout le monde semblait aimer, je me suis gardée de commenter auprès de mes amis et voila. Fin de l'histoire.
Récemment, on me l'a offert. J'ai commencé à la feuilleter sans grande conviction et je suis restée médusée, charmée, épatée, enchantée.
Exactement pour les mêmes raisons... Décrire une inhalation ou un bruit de dynamo avec une telle justesse et si peu de mots ! Ouhaaaa !!!
Merveilleuse preuve -s'il en fallait- des changements de nos perceptions selon nos étapes de vie.
Ce livre est juste délicieux. Pour moi. Aujourd'hui.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 juillet 2007
92 pages pour 34 petites nouvelles ou historiettes, qui racontent la vie de (presque) tous les jours avec beaucoup de poésie sous la plume de Philippe Delerm.
Toutes ces petites histoires,(lire à la plage, le dimanche soir, le Tour de France, on pourrait presque manger dehors etc.....)
sont rendues poétiques et merveilleuses ;
il suffisait d'y penser :
raconter la vie en rendant ces choses de la vie les plus banales............ les plus jolies.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Certains livres jouissent d'une telle notoriété que tôt ou tard, aiguisée par la curiosité, j'éprouve l'irrésistible envie d'aller y jeter un oeil, histoire de voir s'ils méritent leur réputation. C'est ce que j'ai fait avec ce recueil de textes brefs dont l'immense et durable succès de librairie a été jusqu'à inspirer de savoureux pastiches. Le concept à l'oeuvre ici est assez intéressant. Delerm, d'une plume alerte et souvent habile, s'attache à capter ces émotions fugaces, volatiles, que nous avons tous éprouvées un jour ou l'autre et auxquelles, bien souvent, nous ne prêtons plus vraiment attention, alors même qu'elles forment la texture intime de notre existence. A coups de petites proses en apparence anodines, il explore ainsi notre inconscient collectif, qu'il décline sur un ton tour à tour pudique, tendre ou amusé. Démarche à la fois humble et ambitieuse qui m'a un peu rappelé, toutes proportions gardées, celle de Roland Barthes dans ses fameuses Mythologies. Dans l'ensemble, donc, j'ai trouvé ça plutôt gentil, mais un poil lénifiant tout de même à la longue. C'est peut-être le genre de livre qu'il vaut mieux savourer à doses homéopathiques, afin de ne pas émousser trop vite son charme.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 mai 2007
Quel bonheur que ce petit recueil de tous les petits plaisir de l'existence! L'écriture de l'auteur est minutieuse, poétique, d'une virtuosité extraordinnaire. L'auteur parvient à évoquer à la perfection tous ces moments quotidiens qu'il partage avec nous! Quel bonheur de rouler sur l'autoroute la nuit, de rentrer dans une salle de cinéma ou de manger un banana split! Philippe Delerm est un auteur universel: en parlant de lui il parle de nous et surtout pour nous. Un grand moment à partager.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
14 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 août 2004
L'idée était fort simple, mais aussi périlleuse: en premier lieu parce qu'elle était inédite, du moins sous cette forme; puis parce que rien ne garantissait que le lecteur soit en symbiose, surtout que tous ces plaisirs majuscules touchent à l'intime, nostalgies de sensations fugaces et très personnelles. Nous avons tous nos madeleines, mais il n'y a qu'un Proust...
Mais voilà: Delerm a du talent, et ce talent va rallier tous les lecteurs à sa cause. D'une idée fort simple, un brin audacieuse, il a extrapolé un petit livre ciselé dans le sourire embué de naîveté des souvenirs d'enfance, d'adolescence, de vie. De la vie de chacun, car en se publiant au travers de ses émotions passées, avec des échos aussi universels, Delerm ne s'appartient plus: il n'est plus que le trait commun de nos mémoires individuelles.
Alors, certes, on pourra objecter que ces 34 petits tableaux sont de qualité inégale, que parfois l'auteur force un peu son talent, qu'il arrive qu'il perde son élan ou se laisse emporter par lui... Qu'importe, ce qui reste est délicieux, un petit recueil que l'on pourra lire un peu chaque jour, isolé dans la grisaille d'un métro ou d'une rue trop matinale, pour faire se lever un petit soleil intérieur, comme une vieille ballade qu'on fredonne d'un air rêveur, plongeant d'un sourire vers des moments meilleurs.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 5 octobre 2010
La plupart de ces petites nouvelles s'adressent à des personnes ayant un peu vécu : quel jeune a téléphoné d'une cabine, eu un opinel dans la poche, est monté dans un vieux trains (ceux avec des compartiments collectifs) ou mouillé ses espadrilles (quoique... ça revient !). En revanche, certains récits sont plus d'actualité : lire sur la plage, rouler à vélo (ou à bicyclette ?) ou commander un banana split. C'est sympa à lire, à la fin du livre, alors que j'étais dans le train, je me suis rendue compte que j'avais le sourire aux lèvres, toute seule...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 décembre 2007
Ce livre est lui-même un petit plaisir tout simple. A sa lecture, on se prend à se sentir complice de l'auteur en se retrouvant soi-même dans toutes ces douceurs du quotidien. L'écriture est précise, pointue et fait immanquablement mouche. Difficile de reprocher quoi que ce soit à ce livre alors mieux vaut donner un conseil (d'ami, car c'est le registre cordial qui est de mise) et de s'imposer de ne pas dévorer ce livre, mais de le picorer, une historiette à la fois. Prendre le temps, une par jour, au hasard.
Très joli, intemporel. À lire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 4 juin 2012
Succès mérité mais un peu étouffant. Ce livre est très bon mais il aurait mérité d'être plus confidentiel. J'aurai préféré le découvrir par hasard, sans en avoir autant entendu parler. Car comme son nom l'indique, ce livre a quelque chose de minuscule, et c'est pour cela qu'il est joli. Simple et précieux. Doux comme un lait fraise, vivifiant comme l'air marin, fragile et léger comme un papillon.

Aussi: on se lasse un peu si on accumule trop de ces plaisirs trop vite. Un peu comme la première gorgée de bière, les suivantes ne sont que de vaines tentatives pour retrouver le plaisir de la première.

Ah oui, un plaisir pas si minuscule "oublié" dans le livre : après une soirée, enlever ses chaussures trop justes, celles qui serrent un peu mais que l'on réserve aux soirées un peu élégantes, celles qui vont avec le reste. On les oublie pendant la soirée, nos pieds protestent un peu quand même, de temps en temps, puis au retour, dans la voiture, on a vraiment envie de les enlever mais bon, on se retient. Eh puis, chez soi, enfin, on les ôte. C'est comme un petit orgasme qui remonte doucement du pied. L'influx nerveux se diffuse et irradie peu à peu. Alors, on remue les orteils enfin libérés et cela prolonge ce plaisir surprenant qu'on peut prendre avec son pied.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 janvier 2014
J'en avais beaucoup entendu parler, souvent de manière positive, un livre de référence, bla bla bla...
C'est mignon, naïf jusqu'à parfois en être niais.
Une nostalgie, agaçante, qui enfonce des portes ouvertes. Des lieux communs.
Mais c'est surtout très bien écrit. La forme prend le dessus sur le fond et la prose devient poétique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 mars 2011
En quelques mots,philippe Delerm nous invite à revoir notre quotidien par des situations déjà vécues: le plaisir de la boulangerie avec ces gâteaux, apprendre une nouvelle en voiture qui nous scie. Ce sont comme des chroniques qui se lisent plusieurs fois avec plaisir. A consommer sans modération pour cette gorgée de bière très appréciable!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules
La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de Philippe Delerm (Broché - 18 mars 2004)
EUR 16,15

La Sieste assassinée
La Sieste assassinée de Philippe Delerm (Broché - 5 mai 2005)
EUR 5,20