Commentaires en ligne


18 évaluations
5 étoiles:
 (8)
4 étoiles:
 (6)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un petit chef d'oeuvre
Ce petit livre, la thèse de Doctorat en Médecine du Dr Louis Ferdinand Destouches,dit Céline est un petit chef d'oeuvre ("intense, bref et substantiel" comme dira son auteur lui meme). Pourquoi? Il ne s'agit pas d'un texte scientifique avec des tas de statistiques exactes et impéccables. Il ne s'agit pas d'une biographie détaillée...
Publié le 30 décembre 2010 par AB

versus
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Céline peu connu
Pour moi L. F. Céline est un des plus grands écrivains de l'après-guerre pour ses descriptions de la société française, en particulier des quartiers populaires et des utopies bien-pensantes de cette période.

Cependant sa thèse de médecine dont le titre est Sommelweis a un peu déçu mes attentes. Mais...
Publié il y a 16 mois par rdn


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un petit chef d'oeuvre, 30 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Semmelweis (Poche)
Ce petit livre, la thèse de Doctorat en Médecine du Dr Louis Ferdinand Destouches,dit Céline est un petit chef d'oeuvre ("intense, bref et substantiel" comme dira son auteur lui meme). Pourquoi? Il ne s'agit pas d'un texte scientifique avec des tas de statistiques exactes et impéccables. Il ne s'agit pas d'une biographie détaillée de la vie de Philipp Ignaz Semmelweis (1818-1865, avec un "s"). Alors quoi? Céline avec,déjà comme carabin, une plume efficace et incisive, avec un language riche, extraordinaire (comme il le deviendra encore plus dans ses écrits de la maturité) esquisse la vie et l'oeuvre de Semmelweis. Un des grands maitres de la médecine de tous les temps. Cèline met à nu l'incompréhension des contemporains de Semmelweis pour une découverte qui a peu d'égales dans l'histoire de la médecine. Céline démontre, comme il dira ailleurs, que "la faculté est une armoire bien fermée, des pots en masse, peu de confiture". Semmelweis est entouré de confrères aussi puissants qu'obtus. Semmelweis ne se comforme pas aux croyances de son époque, que sa sa découverte devrait écraser. Semmelweis a vu trop loin pour les sociétés de médecine de son temps. Il menace l'ordre d'une discipline "bien fermée" (tout comme aujourd'hui). Il dénonce la toujours actuelle idiotie médicale qui refuse tout progrès, toute innovation, tout doute. Semmelweis a un esprit scientifique (ce qu'il fait est une des expériences scientifiques plus mémorables de l'histoire de la médecine), son esprit n'est pas "magique" comme celui de ses paresseux et poussiéreux confrères, son esprit est anarchiste non pas conformiste, (beaucoup ont observé la ressemblamce entre la vie de Semmelweis et celle de Céline lui meme, dans une sorte d'autobiographie ante litteram). Il s'agit, enfin, d'un petit chef d'oeuvre, parceque relu après longtemps il garde sa puissance et sa fraicheur, sa force et sa fascination. J'ai lu ce livre quand j'étais carabin, c'est au tour de ceux qui le sont à présent de le lire. Aucun carabin,aucun médecin ne devrait ne pas avoir lu et réfléchi sur ce livret daté 1924,mais qui conserve une actualité surprenante. (Le livre est à la portée de tous, il ne faut absolument pas etre toubib pour le lire et le comprendre).
P.S. ne pas oublier de lire la préface de l'auteur, un petit bijou.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un coup d'essai, 24 avril 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Semmelweis (Poche)
Ce n'est pas, loin s'en faut, le livre le plus documenté ni la plus exact sur le génial précurseur de l'asepsie, même en langue française. En fait, Céline n'a fait qu'exploiter une idée qui lui avait donnée par son beau-père, professeur de médecine à Rennes. Quasiment indifférent aux considérations prooprement scientifiques, il reconstitue avec force la tragédie vécue par Semmelweis, son errance hallucinée qui préfigure déjà celle de ses héros et la sienne propre, et puis aussi sa paranoïa et sa folie ultime: on se dit que là encore, Céline s'est fait précéder par son double.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pour Semmelweis, 4 janvier 2005
Ce commentaire fait référence à cette édition : Semmelweis (Poche)
Un petit livre pour découvrir un grand monsieur ; la (courte) thèse de Céline vous permettra de connaître la vie et l'histoire invraisemblable de Semmelweis, précurseur en matière d'hygiène et d'asepsie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Céline peu connu, 12 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Semmelweis (Poche)
Pour moi L. F. Céline est un des plus grands écrivains de l'après-guerre pour ses descriptions de la société française, en particulier des quartiers populaires et des utopies bien-pensantes de cette période.

Cependant sa thèse de médecine dont le titre est Sommelweis a un peu déçu mes attentes. Mais après réflexion il aurait dû me paraître évident que ce que l'on demande aujourd'hui à nos étudiants en médecine est beaucoup plus technique. Mais, l'abandon du "littéraire" au profit des sciences exactes dans les différents concours médicaux,n'est peut-être pas la meilleure chose ; peut-être même que nos chers futurs médecins pourraient s'inspirer de la culture de leurs anciens parmi lesquels figurerait L.F. Céline. Je maintiens cependant un petit "3 étoiles" car le fil développé dans la thèse me semble quelquefois tiré par les cheveux : je m'attendais à plus brillant. Céline meilleur écrivain que médecin ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une oeuvre magistrale !, 22 novembre 2012
Par 
Mixed up as a milkshake - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Semmelweis (Poche)
Cette thèse passionnante, épique, se lit comme une nouvelle, ou comme une légende peut-être, mêlant histoire, philosophie, poésie et tragédie. Je ne connaissais rien de Semmelweis, il m'était totalement étranger, et Céline, plus lyrique que jamais, d'une plume sublime, et n'ayant strictement rien à voir avec la façon dont il écrira ses romans plus tard, m'a emporté avec une facilité déconcertante dans l'histoire (« tragique et merveilleuse aventure ») de ce grand personnage en avance sur son temps (précurseur clinique de l’antisepsie) passionné, dévoué, plein de bonté et de pitié, en lutte totale contre la mort décimant les femmes après leur accouchement et que personne n'était en mesure d'expliquer, à l'exception de cet homme, qui finit par découvrir qu'il faut se désinfecter les mains avant de traiter ces femmes. J'ai vraiment été touché par son parcours, par les épreuves qu'il a traversé (oppositions, moqueries, insultes, il sera révoqué à deux reprises et prié de quitter Vienne) pour tenter de faire accepter au monde de l’obstétrique et de la chirurgie ses idées qu’il considérait comme grotesques. La fin de sa vie est tragique, pitoyable, et cette thèse se conclut comme du Lovecraft.
Donc ce livre représente pour moi deux découvertes : celle d'un grand homme de la médecine dont j'ignorais l‘histoire et l‘importance de ses intuitions, et celle d'une autre facette du talent de Céline, le talent de Conteur pur à la plume ô combien redoutable !

Une petite démonstration, avec deux paragraphes qui m'ont soufflé !

Un premier passage que j’ai trouvé très nietzschéen, à propos du génie :

« D’ailleurs n’en faut-il pas toujours dans les grandes circonstances de ce monde, quand le torrent des puissances matérielles et spirituelles, obscures, mêlées, entraînent les hommes en foules hurlantes mais dociles, vers des fins meurtrières. Bien peu parmi les mieux doués, savent alors faire autre chose que de se signaler par une course plus rapide vers l’abîme ou par un cri plus strident que les autres. Rarissime est celui qui, se trouvant au milieu de cette obsession des ambiances qu’on appelle la Fatalité, ose, et trouve en lui la force qu’il faut pour affronter le Destin commun qui l’entraîne. Dans l’ombre il trouvera la clef de mystères auparavant redoutables. Presque toujours celui qui la veut avec assez de foi la découvre, car toujours elle existe, et devant son audace le torrent des fatalités se détourne vers d’autres ignorances jusqu’au jour d’un autre génie. »

Et puis :

« Ne croyez pas ces poètes qui vont se lamentant contre les rigueurs et les sujétions de la pensée ou qui maudissent les chaînes matérielles dont s’entrave, prétendent-ils, leur essor admirable vers le ciel des purs esprits ! Bienheureux inconscients ! Prétentieux ingrats en vérité, qui ne conçoivent qu’un petit coin joli de cette absolue liberté dont-ils prétendent avoir le désir ! S’ils se doutaient, les téméraires, que l’enfer commence aux portes de notre Raison massive qu’ils déplorent, et contre lesquelles ils vont parfois, en révolte insensée, jusqu’à rompre leurs lyres ! S’ils savaient ! De quelle gratitude éperdue ne chanteraient-ils point la douce impuissance de nos esprits, cette heureuse prison des sens qui nous protège d’une intelligence infinie et dont notre lucidité la plus subtile n’est qu’un tout petit aperçu. Semmelweis s’était évadé du chaud refuge de la Raison, où se retranche depuis toujours la puissance énorme et fragile de notre espèce dans l’univers hostile. Il errait avec les fous, dans l’absolu, dans ces solitudes glaciales où nos passions n’éveillent plus d’échos, où notre cœur humain terrorisé, palpitant à se rompre sur la route du Néant, n’est plus qu’un petit animal stupide et désorienté. »

Tout simplement grandiose.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Thèse remarquable et toujours d'actualité, 10 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Semmelweis (Poche)
Comment ce médecin devenu fou à cause de l'indifférence et la bêtise de ses pairs.
Tout au long de l'ouvrage on a envie de crier "mais lavez vous les mains !"
D'un incroyable et triste réalisme d'époque et d'actualité
A recommander, se lit d'une traite.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 une thèse de Doctorat en Médecine comme un opéra de Mozart !, 24 octobre 2012
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Semmelweis (Poche)
Il s'agit bien de l'auteur de Voyage au bout de la nuit, mais avant qu'il ne devienne
" grand écrivain " et " écrivain contesté ". Sans doute le meilleur du génie naissant de
Céline : le Dr. Destouches publie une thèse hors-normes en 1926, d'un lyrisme, d'une hauteur et d'une
profondeur introspective prodigieux ! Son sujet : SEMMELWEIS, le grand découvreur de l'asepsie,
50 ans avant Pasteur, le portrait d'un destin de Tragédie ! ce n'est pas une thèse, c'est une hagiographie !
Bienheureux celui qui habite ce pays de France où un jury de thèse en Médecine a honoré un travail
si peu dans les " clous ", pour la forme et le fond !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 parfait, 19 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Semmelweis (Poche)
très bon livre que je recommande, on croirait que Céline reste académique vu que c'est sa thèse. Il n'en est rien, il garde sa verve et sa narration bien personnelles, il est en germes. Par ailleurs le vendeur est chouette c'était parfait le livre merci
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 L'histoire d'un long combat, 20 octobre 2013
Par 
Claude Lorrain (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Semmelweis (Poche)
Ponctuellement inexacte mais fortement inspirée, la thèse de médecine soutenue par Céline en 1924 — thèse d’histoire de la médecine, dans le domaine de l’obstétrique —, évoque le rôle de Semmelweis (1818-1865) dans la lutte contre la fièvre puerpérale.

Longtemps cause d’une terrible mortalité, la fièvre des accouchées, pour laquelle des étiologies absurdes avaient été avancées, comme par exemple la lactation (ou même la présence d’étudiants étrangers dans les maternités…), restait inexpliquée. Devant ce que le futur romancier désigne comme « la puissance indomptable de la bêtise », ce n’est qu’au terme de longues difficultés et au prix de vives souffrances que la vérité put enfin se faire jour. Quarante ans seront encore nécessaires, avant Pasteur, pour faire admettre la découverte de Semmelweis, qui avait recommandé aux praticiens de se laver les mains au chlorure de chaux avant d’aborder les femmes enceintes.

Passée une préface un peu oiseuse de Sollers, le lecteur trouvera beaucoup d’intérêt à ce petit texte digne de retenir l’attention non seulement des maïeuticiennes et maïeuticiens (il en existe) mais aussi des psychiatres (l’histoire de ce médecin austro-hongrois est celle d’un authentique cas de persécution), des philosophes (sur le thème « histoire de l’erreur, histoire de la vérité »), et bien sûr de tous ceux qui s’attachent à la littérature.

Sombre Céline, qui voit le poids de la mort dans la vie, et pour qui « l’heure trop triste vient toujours où le Bonheur, cette confiance absurde et superbe dans la vie, fait place à la Vérité dans le cœur humain. »
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 louange, 16 mars 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Semmelweis (Poche)
Je recommande la lecture de la thèse de doctorat de Céline qui ouvre la voie à la compréhension à la fois de son oeuvre et de sa personnalité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Semmelweis
Semmelweis de Louis-Ferdinand Céline (Poche - 5 octobre 1999)
EUR 7,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit