undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles10
4,3 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:13,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1000 PREMIERS RÉVISEURSle 24 février 2015
Le titre est parfaitement choisi. L'auteur affiche clairement son objectif : nous intéresser et retrouver le sens de la philosophie politique.
Le livre reprend un cycle de conférences à Sciences Po où, plutôt que de recourir à un exposé magistral sur l'histoire des idées de philosophie politique, Pierre Manent préfère aiguiser notre curiosité au travers de questions, de réflexions sur des situations.

Le "procédé" est très efficace et l'ouvrage se lit avec intérêt et le lecteur finalement apprend sans presque s'en apercevoir...
Un certain nombre de thèmes "structurants" sont ainsi abordés : la séparation notamment de la société et de l'Etat, l'influence de notre histoire religieuse, la liberté et l'égalité, les guerres et la Nation, l'Europe, les droits de l'Homme, le développement des échanges, l'individualisme et la citoyenneté... Original et réussi.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 avril 2009
Une des meilleurs livres qu'on puisse lire pour comprendre la situation de l'homme moderne et sa vision du monde à travers le prisme politique. Très stimulant même si on n'approuve pas tout.
0Commentaire|25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2012
Parce qu'il était à l'origine un cours dispensé en troisième et dernière année à l'Institut d'Etudes Politiques de Paris sur les "grands enjeux" de la philosophie politique, l'ouvrage de Pierre MANENT emploie un style caractéristique des productions intellectuelles de cet institut, ce qui est étonnant venant de la part d'un auteur normalien, mais qui est moins étonnant venant de la part d'un directeur d''études à l''Ecole des hautes études en sciences sociales. Comment décrire ce style si typiquement "Sciences Po" ? Essentiellement en soulignant que la progression thématique passe très souvent par des phrases à la sémantique suffisamment générale et vaste pour pouvoir signifier beaucoup de choses sans rien désigner de précis. Cette imprécision conceptuelle volontaire au moment d'introduire ou d''effectuer des transitions permet à l''auteur, pour argumenter, d''une part de recourir massivement à l'exemple et à la citation, au point qu'il paraphrase souvent plus qu'il ne commente ou n''élabore une pensée personnelle, et d''autre part de juxtaposer des développements sur des thèmes sans véritable lien ou rapport entre eux. D''une part, il raisonne souvent à partir d'une œuvre d'un seul auteur placée en exergue (Montesquieu, Rousseau, Alexis de Tocqueville, Auguste Comte, Friedrich Nietzsche, Max Weber, Ernest Gellner, Claude Lefort, Marcel Gauchet, etc.), qu'il complète par des considérations plus générales ou plus contemporaines voire par d''autres citations, sans produire à aucun moment une pensée véritablement personnelle : à n''en pas douter, Manent est un grand lecteur des philosophes politiques ! D''autre part, il plaque côte à côte et sans transition aucune des développements indépendants dans son cours, comme si celui-ci comportait des points de passage obligés. En guise d''exemple de ce phénomène de "patchwork", qui révèle la faiblesse de la problématique d''ensemble, on ne citera que le chapitre sur la division sexuelle dans la démocratie, dont on peut se demander quels rapports il entretient avec le chapitre précédent, sur la corporéité du souverain dans l''ordre politique, et avec le chapitre suivant, sur la question du communisme. On cherchera donc vainement une problématique d''ensemble dans cet ouvrage, si ce n''est le souci pédagogique d''introduire aux principales problématiques de la philosophie politique. Enfin, l''auteur accorde une primauté absolue, et pour tout dire excessive, au politique sur toute autre ordre de considération évoqué dans son propos. Cette perspective est certes adaptée à un cours professé à de futurs hauts fonctionnaires et professionnels de la politique. Mais elle est contredite par de nombreux passages où l''auteur fait clairement allusion à des considérations d''ordre historique voire théologique (Ernst Kantorowicz et "Les deux corps du roi") certes, mais aussi sociologique, psychologique voire psychanalytique, qui laissent penser que la philosophie politique doit beaucoup aux sciences humaines et sociales et qu'elle ne veut pas reconnaître l''importance de ces emprunts à des disciplines, à des problématiques et à des objets d''étude autres que ceux sur lesquels se penchent traditionnellement les philosophes politiques. La thèse assumée d''emblée par l''auteur selon laquelle tout est politique dans la vie en société perd ainsi beaucoup de sa force de conviction, car il ne suffit d''étiqueter « politique » toute une série de développements qui, traditionnellement du moins, s''inscrivent en réalité dans des disciplines autres que la philosophie politique. On ressort ainsi de la lecture de cet ouvrage avec l''impression, justement, que tout n''est pas politique dans la vie en société. Cette propension de l''ouvrage à vouloir forger une grille de lecture univoque des réalités humaines et sociales, par définition complexes, auxquelles s''intéresse la philosophie politique est une autre caractéristique typique du prestigieux institut où la « pensée unique » a trouvé son berceau et où l''auteur a longtemps professé ce cours d''enjeux politiques, aujourd'hui disponible sous forme du présent ouvrage. L''ouvrage constitue néanmoins une introduction honnête à la philosophie politique, puisqu'il invite clairement à aller lire les thèses présentées à la source, dans les œuvres originales.
0Commentaire|29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La philosophie politique a été remplacée, à l'époque moderne par la "science politique", qui prétend s'enseigner de manière didactique et empirique dans des "institut d'études politiques" où des journalistes prétendent faire de leurs anecdotes une science. C'est ainsi que nos "élites" ont comme professeurs des Christine Okrent, des PPDA, et autres plumitifs qui entendent faire de leur banalité une pensée unique indiscutable.
Rien de tel dans la grande tradition de la philosophie politique classique dont Pierre Manent est un des représentants les plus illustres en France, où la question de la bonne société, de la justice, de la condition de l'homme est une interrogation permanente et le fondement de la vie politique.
Quelle distance avec la médiocrité actuelle de la société du spectacle!
Ce livre nous aide à revenir aux sources pour refonder la possibilité d'un avenir à la vie politique.
0Commentaire|24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 décembre 2010
Un livre issu d'une série de conférences qui dans un style clair "déroule" une vision du politique à l'usage d'un public large . Le regard n'est pas conventionel et entendu et les options de l'auteur ne se confondent pas avec son déroulement didactique .Bref un plaisir de lecture par le rappel de fondamentaux épicés par un cheminement et des argumentaires qui engagent l'auteur .
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2012
manuel indispensable de "métapolitique" en un temps où il devient interdit de penser les évènements politiques et l'Histoire autrement que par réflexe et pulsion émotionnelle. Ce livre est une bonne préparation aux autres ouvrages de Pierre Manent. Des concepts, de la pensée, de l'intelligence, quel bonheur en cette époque obscurantiste ou la prolifération de la bêtise est proportionnelle à celle des médias !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 août 2011
Un livre passionnant, à dévorer. Un ouvrage de lecture facile, très étayé, donnant un regard nouveau sur la politique et le droit. Je recommande.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 mars 2011
De la question "Des formes politiques" à" L'empire de la morale" en passant par "Le communisme" ou "Le mystère nazi", Pierre Manent propose une analyse argumentée du monde.
Si certains des 18 chapitres (ou cours) sont d'une intelligence captivante ("Le vecteur théologico-politique" ou "Devenir individu" notamment), la plupart rebattent des concepts qui ne brillent pas nécessairement par leur originalité.
Convoquant tour à tour Tocqueville, Montesquieu, Kant ou Rousseau, l'auteur s'emploie à faire de l'Homme un être exclusivement politique et forge des outils qui, ignorant l'apport de la psychanalyse, se révèlent souvent inopérants pour en comprendre la complexité.
Malgré ses contorsions dialectiques, Pierre Manent ne parvient pas à s'extraire d'une réflexion conservatrice et limitée, sur l'art contemporain, l'Europe, le mouvement homosexuel, le droit international ou humanitaire par exemple. Rousseau n'a pas réponse à tout.
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2014
La science politique est assez facilement ésotérique. Pierre Manent parvient à rendre le sujet, non seulement, compréhensible, mais surtout vivante pour ses lecteurs.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juillet 2014
Forme : austère et difficile à lire.
Fond : un travail riche et porteur de sens.
La philosophie est parfois arride...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)