Commentaires en ligne 


3 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 né quelquepart, 27 septembre 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Encore une nuit de merde dans cette ville pourrie (Broché)
C'est l'odyssée chaotique, d'un écorché vif, un jeune homme dans la nuit américaine.Roman des origines à la recherche du père, voyageur sans bagage, ivrogne, taulard et mythomane. Le récit d'une adolescence brisée par des tragédies. Autobiographie pièce de théâtre et poésie. C'est le roman de Nick qui écrit sa vie avec des larmes de sang. Je pense aux paroles de la chanson "né quelquepart" de Maxime le Forestier:"On choisie pas ses parents/On choisie pas sa famille/De Paris à Alger pour apprendre à marcher/Je suis né quelquepart/Laissez moi ce repère/Ou je perd la mémoire".C'est un roman très sensible, sentimental et singulier qui a un grand pouvoir d'attraction.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Très beau roman, sensible et réaliste, 5 avril 2007
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Encore une nuit de merde dans cette ville pourrie (Broché)
C'est un très beau roamn, le titre est trompeur, parce qu il y a beaucoup de délicatesse, de tendresse, une description du quotidien des sans-abrits réelle mais pas cynique. Une histoire aussi d un père et d un fils, avec des allers-retours, des retrouvailles... Le père rêve d'être poète, écrivain, son roman est presque terminé, mais ne le sera jamais, finalement il se noie dans l 'alcool. C'est assez réaliste, décousu dans la narration, les premières pages sont un peu déconcertantes, mais on ne se perd pas, plus le roman avance, plus on est pris par le récit. Je le conseille !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Nicholas , comme le Tsar !, 17 octobre 2011
Par 
FINET Franck (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Encore une nuit de merde dans cette ville pourrie (Broché)
" Aujourd'hui , je me retrouve à écrire un livre sur un père absent qui écrit des lettres à son fils sur le roman qu'il est en train d'écrire.Un roman dont le fils soupçonne qu'il n'existe pas .Le Grand Roman Américain Invisible."
" Le seul livre écrit sur mon père le plus grand écrivain que l'Amérique ait produit à ce jour , le seul livre jamais écrit sur ou par lui , autant que je sache , est celui que vous avez entre les mains.Le livre qu'il m'est finalement échu d'écrire , à moi , le fils."

Entre documentaire , récit et autobiographie ; Nick Flynn signe un ouvrage magnifique .
Le narrateur Nicholas en quête d'un père ; ivrogne , escroc à la petite semaine et paranoîaque.Mais un père vaisseau,nef,qui empêche l'enfant de couler.
Jonathan , un père qui ne s'aimait pas beaucoup , aux tendances autodestructrices , pas à la hauteur comme père et qui s'est changé en raté professionnel !
Jonathan qui ne cesse d'entretenir une réputation de nouveau grand poète américain mais qui est perdu ; à la dérive sur un océan illusoire.

Oeuvre d'une grande sensibilité ou le monde des SDF est éclairé avec beaucoup de pudeur.
Nicholas passera 6 ans à Pine Street Inn ; le plus grand asile de SDF de Boston ; comme assistant social et y retrouvera son père , à la dérive.
Elevé par un père absent et une mère droguée , protestants dans un bastion catholique Irlandais. Une enfance entre le défilé des copains de sa mère , les coupons alimentaires et des vêtements effilochés.Une lignée maudite ?
Malgré la lente et inexorable déchéance de son père " il prends congé du monde " , Nicholas suit sa piste et tente de la ramener sur la rive.
Ce sont les gènes de son arrière-grand-père - inventeur du gilet de sauvetage - qui parlent.
" Il faut faire la paix avec son père " résume l'état d'esprit du narrateur .

Ne vous fiez pas au titre pour le moins " provocateur " .
Nick Flynn a écrit LE grand livre revendiqué par son père.
Un roman dur,cru mais empreint d'une immense sensibilité.
Une déclaration d'Amour au père comme je n'en ai jamais lu !
Un très grand livre !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Encore une nuit de merde dans cette ville pourrie
Encore une nuit de merde dans cette ville pourrie de Nick Flynn (Broché - 16 mars 2006)
EUR 19,80
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit