Commentaires en ligne


9 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


15 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Environnement, humour et amour
"Solaire" est un roman actuel et complet.
Deux thèmes principaux se partagent la toile de fond. Tout d'abord, un thème d'actualité environnementale sur le réchauffement climatique et les nouvelles énergies solaires, donne le ton actuel et le côté technique au livre.
Michaël Beard, le narrateur, est un physicien ayant...
Publié le 24 mars 2011 par Macail

versus
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 screamadelica
Je suis un inconditionnel de Ian McEwan et, de lui, j'ai pratiquement tout lu.
Son dernier roman m'a cependant laissé perplexe. Certes l'écriture est toujours brillante et séductrice, voire magique. La prose est toujours recherchée, les références (souvent scientifiques) sont toujours présentes et justes (c'est quand...
Publié le 1 mai 2011 par L'homme qui tombe


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 screamadelica, 1 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Solaire (Broché)
Je suis un inconditionnel de Ian McEwan et, de lui, j'ai pratiquement tout lu.
Son dernier roman m'a cependant laissé perplexe. Certes l'écriture est toujours brillante et séductrice, voire magique. La prose est toujours recherchée, les références (souvent scientifiques) sont toujours présentes et justes (c'est quand même un peu déconcertant que le héros de l'histoire ait été nobélisé à cinquante ans, soit au moins 15 ans plus jeune qu'un nobélisé véritable).
mais j'ai eu assez de peine à "rentrer dans le livre" et, contrairement à d'autres (je venais de finir "Délires d'amour") je ne l'ai pas dévoré. En fait j'ai l'impression que Ian McEwan lui même n'est pas parvenu à rentrer dans son personnage, à nous (me) le faire sentir de l'intérieur. C'est probablement un choix assumé de sa part que d'observer Michaël Beard comme un entomologiste, et cela ne m'aurait peut être pas gêné de la part d'un autre auteur. Mais McEwan m'avait habitué a plus de proximité avec ses personnages, proximité dont l'absence m'a ici quelque peu dérouté.
Au final je garde quand même un bon souvenir du livre, mais très loin de ceux que m'avaient laissé Expiation, Amsterdam, Samedi, Délires d'amour ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Peu convaincant, 10 avril 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Solaire (Broché)
Désolé de jouer le vilain petit canard, mais ce roman est long, peu dynamique, nombriliste dans son style et pas franchement convaincant.

Notre ami Beard nous parle indirectement de sa vie, des ses femmes, de son travail, de sa flemme et des ses actions plus ou moins reluisantes. Mais pas de quoi rester éveillé pour terminer le livre.

Le roman est découpé en 3 parties, la dernière étant sans doute la mailleure.

Je ne connaissais pas l'auteur ni comme écrivain ni via des romans précédents, mais je ne pense pas lire autre chose à cour terme.

Il y a bien quelques gags qui font sourire. Dommage que certains soient réutilisés plus tard jusqu'à la saturation. De plus, ils ne sont pas légion. Ce n'est donc pas la caractériqtique essentielle du livre.

Finalement, on ne sait trop que retenir de ce livre : pas vraiment une comédie, ni un drame, pas vraiment technologique bien que manipulant certains concepts techniques. Une sorte de "testament" du personnage principal, peu reluisant finalement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Environnement, humour et amour, 24 mars 2011
Par 
Macail (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Solaire (Broché)
"Solaire" est un roman actuel et complet.
Deux thèmes principaux se partagent la toile de fond. Tout d'abord, un thème d'actualité environnementale sur le réchauffement climatique et les nouvelles énergies solaires, donne le ton actuel et le côté technique au livre.
Michaël Beard, le narrateur, est un physicien ayant reçu le prix Nobel pour ses travaux sur la colligation Beard-Einstein. Ses compétences donnent parfois un côté très technique et ésotérique au récit.
Le second thème est la vie privée et instable de notre physicien cinquantenaire. Au début du livre, il vit une rupture sentimentale, sa cinquième femme s'est aperçue de son infidélité récurrente et décide de se venger.
Michaël Beard n'a rien pour plaire. Il n'est pas beau, il est rondouillard, presque chauve, gourmand, il aime noyer son chagrin dans l'alcool, il trompe régulièrement ses épouses et maîtresses. Il est misogyne et sectaire.
Et pourtant, je me suis attachée à ce personnage pour son humour, sa légèreté, son insouciance, son petit côté aventurier.
La grande maîtrise de ce roman est de savoir construire un scénario tout en suivant les digressions du narrateur.
"Lui qui voyait les anecdotes comme un fléau dans une conversation continuait pourtant à en raconter."
De plus, ces anecdotes sont truculentes, tel le récit du voyage au pôle Nord ou l'histoire du paquet de chips.
On suit donc avec passion les aventures de Michaël Beard sur une dizaine d'années, sans jamais s'ennuyer.
Ce roman a tout pour plaire puisqu'il allie un sujet d'actualité, une construction maîtrisée, une grande richesse d'évènements et un style littéraire de grande qualité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Mc Ewan : what else ?, 27 juin 2011
Par 
zybine, amateur éclairé (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Solaire (Broché)
Brillant, brillant, brillant... Pour les aficionados du meilleur écrivain britannique en activité (ça n'engage que moi), ce 'Solaire' s'inscrit dans la lignée de Amsterdam et de Samedi, soit des oeuvres admirablement satiriques qui explorent les défauts de la cuirasse d'individus trop intelligents. Notre héros est ici un prix Nobel de physique, M. Beard. A bien des égards et derrière le vernis de l'homme installé, Beard est un inadapté. Au plan professionnel, il vit sur son acquis - et ne retrouvera de l'élan qu'en pillant les travaux d'un de ses collaborateurs (thème souvent vu chez Woody Allen notamment) ; au plan sentimental, c'est une déception constante pour les multiples femmes et maîtresses qu'il a croisées ; au plan physique, c'est une ruine menacéee par le cholestérol et l'alcoolisme. Et pourtant, à la suite d'un tragique fait divers, Beard va voir les cartes de sa vie redistribuées et se muer en apôtre des énergies renouvelables et croisé de la lutte contre le réchauffement climatique.
Au caractère bordélique et immature du héros répond la maîtrise froide et le goût sûr de l'auteur. McEwan sait admirablement jongler entre les différentes facettes de son personnage, mêler d'étonnantes réflexions sur les relations hommes-femmes, le goût de l'argent et des honneurs, le sentiment de la mort qui arrive avec des scènes d'un burlesque échevelé (ah, cette expédition dans l'Arctique ! ah, le personnage de la furia féministe !). On retrouve aussi son goût angoissant pour les individus perclus de méchanceté, ces menaces omniprésentes et frustes pour l'équilibre de ses héros trop intelligents. On passe un grand moment avec cet écrivain au sommet de son art - dans l'exercice mineur de la farce.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 après lui le déluge, 1 avril 2011
Par 
Arribat - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Solaire (Broché)
Menteur, cavaleur, un rien assassin à l'insu de son plein gré, usurpateur cette fois de son plein gré, limite obèse, tendance crade, tel le coucou il pète dans la soie des autres pour éviter son nid à déco moquette murale parfumée vieux tabac et pisse de chat. Autant dire que ce peu glorieux individu est un mariage heureux entre la laideur physique à la médiocrité morale, et chez lui c'est bien le seul mariage qui soit heureux, car sa cinquième femme vient de le cocufier avec le maçon de passage. Rien d'exceptionnel me direz vous mais quand on est prix Nobel, c'est quand même vexant de se faire coiffer par un manuel, et quand on est coucou, là on frise l'inversion des pôles.

Opportuniste forcené, écornifleur patenté, notre bougre n'est pourtant pas n'importe qui. Prix Nobel presque par inadvertance, devenu premier prix dans l'art de se faire rincer le gosier gratos en fréquentant colloques, séminaires et autres rassemblements dont sa seule présence décorative mais promotionnelle sert à remplir des salles de conférences et des chambres d'hôtels aux tarifs exorbitants, fréquentés par une clique sponsorisés par les budgets formation.

Avec si peu de qualités et tant de réussite pourquoi s'imposer une éthique ou de quelconques obligations, surtout si avec peu de charme et un charisme aux abonnés absents on arrive encore à attirer la minette. Tout baigne et s'en est une honte. Sauf qu'à trop pousser sa chance on sale une addition qui cette fois sera à régler sans note de frais pour remboursement.
Au travers de ce personnage minable et sur fond de réchauffement climatique l'auteur en profite pour décrocher une critique acide du milieu scientifique plus soucieux de ses lutes d'égos que de savoir ce qu'il adviendra du déluge d'après-demain dont la limite d'âge les exempte d'office.
Bien construit, facile à lire, une critique bien menée, mais pourtant sans relief particulier et les quelques anecdotes se voulant divertissantes, comme l'histoire de chips, tombent un peu à plat. Il en reste l'impression d'une histoire qui n'a rien d'inoubliable et c'est peut-être là la véritable réussite de l'auteur,avoir banalisé ce thème de la fin des énergies fossiles en démontrant le peu de vue à longs termes, la futilité des motivations, et la difficulté de mobiliser sur des sujets à rentabilité lointaine ou incertaine. Et au comble il n'est pas certain que l'affaire soit toujours entre de bonnes mains.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Un anti-héros, 19 janvier 2012
Par 
Mme Joelle Carzon (Gien, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Solaire (Broché)
Ian McEwan est l'auteur inspiré d' "Amsterdam", "Samedi" ou "la Plage de Chesil". On peut lire aussi par curiosité l'un de ses premiers romans "le Jardin de ciment", roman d'un jeune homme doué mais qui mettait particulièrement mal à l'aise. On n'est en fait jamais à l'aise en lisant les romans de Ian Mc Ewan qui ne voit pas l'être humain sous son meilleur jour, c'est le moins qu'on puisse dire ! Le héros de "Solaire" (Solar) est un gros homme alcoolique, vieillissant et néanmoins couvert de femmes (dont il profite mais à qui il ne donne rien) et ancien Prix Nobel qui vole les travaux d'un jeune homme. Quant à ce jeune homme, il fait accuser un autre de son meurtre alors que lui-même a camouflé sa mort accidentelle à son domicile. Bref, tout sauf un héros. Et pourtant on s'amuse et on est intéressé par la vision actuelle de McEwan, une vision écologique, critique et moderne. J'ai lu ce roman en anglais et c'est un anglais parfois difficile en raison des termes scientifiques. Ian McEwan est l'un des meilleurs romanciers de ce début de siècle et de la fin du dernier avec l'Anglais Jonathan Coe et le Français Emmanuel Carrère. Ce sont des auteurs qui savent parler de notre époque avec une extraordinaire acuité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 GENIAL : 6 étoiles!, 21 septembre 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Solaire (Broché)
Ce livre est génial et mérite en tout cas 6 étoiles! Contrairement aux autres romans de McEwan, il n'y a pas ici d'événement central qui fait basculer toute la vie d'un personnage, mais un enchaînement d'événements qui se déroulent en 2000, 2005 et 2009 dans la vie de Michael Beard, homme à femme petit, gros, chauve, marié cinq fois, prix Nobel de physique et qui, professionnellement, se repose aujourd'hui sur ses lauriers passés, profitant de la vague écologiste pour développer un projet de fabrication d'énergie solaire, sans trop y croire lui-même. Non seulement l'histoire est pleine de rebondissements et d'humour, mais on prend un grand plaisir aux piques lancées contre les écologistes et les féministes extrémistes notamment. En même temps, le côté égoïste et opportuniste du narrateur donne une certaine distance comique au personnage, pour lequel on ne ressent pas non plus une totale empathie, ce qui permet de s'amuser de toutes ses mésaventures. En résumé, on trouve dans ce livre une excellente critique de la société, beaucoup d'humour, du suspense et le tout servi par un style remarquable. Que demander de plus franchement !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un pur chef d'oeuvre littéraire, 6 août 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Solaire (Broché)
Ian MacEwan est toujours aussi étonnant. Il arrive à nous captiver avec une histoire d'un prix Nobel de physique à travers ses tourments, ses fragilités, ses problèmes avec les femmes qui intègre les questionnements sur l'avenir énergétique de notre planète avec un dénouement cocasse qui révèle la personnalité butée du héros de plus en plus en décalage avec son milieu universitaire...
J'ai apprécié une fois de plus le style simple, direct de l'auteur, au service du profil psychologique du personnage qui apparait touchant mais agaçant dans son attitude au quotidien. Il distille en même temps un suspense digne des meilleurs polars et par des formules et métaphores il décrit avec justesse une mégalopole comme Londres...
Pour conclure, on a le sentiment d'avoir lu plusieurs romans en un seul...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 4) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 SOLAIRE, 25 novembre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Solaire (Broché)
Le colis est arrivé dans les temps. L'état du livre était très correct.
Je n'ai rien d'autre à rajouter. Seule la lecture de ce livre me dira si j'ai eu raison de l'acquérir, mais Amazon n'est pas en cause!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

solaire
solaire de Ian Mcewan (Broché)
Rupture de stock
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit