Commentaires en ligne 


17 évaluations
5 étoiles:
 (12)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Marc Aurèle & Épictète
Ce Marc Marc Aurèle,quel grand empereur et philosophe plein de sagesse,quant au Manuel d'Épictète,il est très interessant,c'est le plus grand philosophe de l'école stoïcienne.A lire absolument!

« XI. Accuser les autres de ses malheurs, cela est d'un ignorant ; n'en accuser que soi-même, cela est d'un homme qui commence...
Publié le 8 juillet 2009 par Cephei

versus
35 internautes sur 40 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 L'empereur s'écrit
Marc Aurele est un grand homme: il laisse à la postérité le résultat de ses réflexions sur le monde et le genre humain. En bon stoïcien, il se place toujours du point de vue des philosophes du Portique et son texte en contitue une belle présentation. Toutefois, les répétitions abondent et cette traduction est...
Publié le 10 octobre 2005 par Xanthippe


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

13 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Marc Aurèle & Épictète, 8 juillet 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pensées pour moi-même, Suivi de Manuel d'Epictète (Poche)
Ce Marc Marc Aurèle,quel grand empereur et philosophe plein de sagesse,quant au Manuel d'Épictète,il est très interessant,c'est le plus grand philosophe de l'école stoïcienne.A lire absolument!

« XI. Accuser les autres de ses malheurs, cela est d'un ignorant ; n'en accuser que soi-même, cela est d'un homme qui commence à s'instruire ; et n'en accuser ni soi-même ni les autres, cela est d'un homme déjà instruit. » - Le manuel
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


47 internautes sur 50 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Magnifique, 6 janvier 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pensées pour moi-même, Suivi de Manuel d'Epictète (Poche)
On ne saurait trop conseiller à ceux voulant percer le sens précis des Pensées pour moi-même de Marc-Aurèle, de se plonger dans Qu'est-ce qu'une vie réussie ? de Luc Ferry qui étudie la philosophie stoïcienne (entre autres choses) dont il tire une analyse d'une grande rigueur et intelligence.

Pour les autres, nous rappellerons ici quelques informations importantes à garder en tête avant d'entamer la lecture de ce chef d'œuvre de la philosophie :

-premièrement, il ne faut jamais oublier que Marc-Aurèle n'écrit pas ses pensées pour un tiers, mais pour lui-même. Le lecteur aura donc tort de prendre le "tu" répété régulièrement comme la manifestation d'une attitude professorale de l'empereur qui voudrait former une jeune tête.

-corollaire de ce premier point, Marc-Aurèle écrit bel et bien pour lui. Ceci implique donc, et cela se confirme au vu de la répétition en boucle des mêmes termes, qu'il a bien du mal à se convaincre ! Ainsi, ces Pensées ne sont pas l'expression écrite d'un homme qui aurait atteint un état d'illumination intérieur, mais bien un rappel incessant d'un empereur qui devait lutter pour ne pas perdre de vue son propre enseignement.

-parfois, l'empereur parle des dieux et parfois de Dieu. Les dieux désignent les Jupiter, Minerve et Hades que les Grecs ont enfantés et les Romains adaptés à leur propre culture. Le Dieu désigne par contre le cosmos, l'expression même de la Nature, de l'ordre du Monde. Concrètement, un Chrétien peut considérer qu'il s'agit du même Dieu que le sien. Car oui, ce texte païen est en fait une formidable apologie chrétienne ! Marc-Aurèle et les stoïciens ont compris la Nature et le Monde comme étant un être divin et leur influence sur les chrétiens sera déterminante. Ainsi, ne vous étonnez pas des accents christiques de certains passages et de la sagesse très pieuse de l'ensemble.

Néanmoins, au-delà de ce point particulier, ces Pensées pour moi-même proposent une philosophie du renoncement au désir, de la suspension du jugement sur les autres et invite à une sérénité intérieur motivée par des critères de tranquillité, d'équité, de compassion, douceur et confiance en soi. Certains trouveront ce stoïcisme bien difficile à avaler tant il paraît impossible à tenir, contraignant et finalement irréalisable. Mais pourtant, c'est une vraie médecine de l'âme que propose Marc-Aurèle pour qui sait l'écouter : effacer toute trace de haine ou de ressentiment en soi pour accepter l'Autre tel qu'il est et affronter la vie sans amertume ni peu.

A noter que l'ouvrage est introduit par une vie de Marc-Aurèle très plaisante à lire qui donne à voir un homme mettant bien en scène son enseignement. La philosophie n'était pas une simple posture pour lui, mais bien une règle de vie. On regrettera toutefois une remarque antisémite en plein cœur du texte qui ne fait pas honneur à l'éditeur et à l'auteur de l'introduction.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Les clefs du stoïcisme : une aide à la libération, 11 novembre 2008
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pensées pour moi-même, Suivi de Manuel d'Epictète (Poche)
Marc-Aurèle fut un empereur romain philosophe stoïcien, l'un des plus grands exterminateurs de Chrétiens par la torture, les jeux du cirque, les crucifixions (cf. Histoire des persecutions romaines de Anne Bernet). A lire ses pensées, cet aspect de sa vie n'apparaît pas immédiatement. Pourtant ses préceptes réservent au lecteur une beauté qui ne perd jamais sa fraîcheur :

"Se comporter en adversaires les uns des autres est donc contre nature, et c'est agir en adversaire que de témoigner de l'animosité et de l'aversion."

"Tout faire, tout dire et tout penser en homme qui peut sortir à l'instant de la vie."

"Qu'est-ce que mourir ? Si l'on envisage la mort en elle-même, et si, divisant sa notion, on en écarte les fantômes dont elle s'est revêtue, il ne restera plus autre chose à penser, sinon qu'elle est une action naturelle. Or celui qui redoute une action naturelle est un enfant. La mort pourtant n'est pas uniquement une action naturelle, mais c'est encore une oeuvre utile à la nature."

En revanche, je combats les limites de cette pensée :

"Or, la fin des êtres raisonnables, c'est d'obéir à la raison et à la loi du plus vénérable des Etats et des Gouvernements". Les Chrétiens n'étaient pas raisonnables, refusant de diviniser les césars. Il fallait donc les éliminer. Le lecteur apprendra avec plaisir la richesse des stoïciens en lisant Sénèque : Une introduction, suivi de la lettre 70 des Lettres à Lucilius de Paul Veyne.

Epictète, esclave libéré sous Néron, est également un brillant disciple de l'école stoïcienne. Comme le précise l'avant-propos de l'édition, "boiteux dès son jeune âge, serviteur d'un maître rude et brutal, ce sage eut la vie qu'il fallait pour magnifiquement illustrer sa doctrine. Comme son maître lui faisait un jour appliquer à la jambe un instrument de torture : "Tu vas la casser", lui dit en souriant Epictète. La jambe cassa, et le philosophe reprit : "Ne t'avais-je pas dit que tu allais la casser ?".

Epictète conquiert notre raison par la beauté de son argumentation :

"Il y a des choses qui dépendent de nous; il y en a d'autres qui n'en dépendent pas. Ce qui dépend de nous, ce sont nos jugements, nos tendances, nos désirs, nos aversions : en un mot, toutes les oeuvres qui nous appartiennent. Ce qui ne dépend pas de nous, c'est notre corps, c'est la richesse, la célébrité, le pouvoir ; en un mot, toutes les oeuvres qui ne nous appartiennent pas.

Les choses qui dépendent de nous sont par nature libres, sans empêchement, sans entraves ; celles qui n'en dépendent pas, inconsistantes, serviles, capables d'être empêchées, étrangères.

Souviens-toi donc que si tu crois libre ce qui par nature est servile, et propre à toi ce qui t'est étranger, tu seras entravé, affligé, troublé, et tu t'en prendras aux dieux et aux hommes."

La belle philosophie se poursuit :

"Le maître d'un homme, c'est celui qui a la puissance sur ce que veut ou ne veut pas cet homme, pour le lui donner ou le lui ôter. Que celui donc qui veut être libre, n'ait ni attrait ni répulsion pour rien de ce qui dépend des autres; sinon il sera fatalement malheureux."

Le stoïcisme est un idéal, une école de la conduite de sa vie.

"Quand une idée de plaisir se présente à ton esprit, garde-toi, comme pour les autres idées, de ne te point laisser par elle emporter."
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Transcendant !!, 24 mars 2013
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pensées pour moi-même, Suivi de Manuel d'Epictète (Poche)
j'ai dix neuf ans et je suis en faculté de droit cette année. Dans notre cours d'histoire du droit on s'est pas mal apesenti sur les empereurs Romains,et spécialement sur Marc-Aurèle, j'ai eu alors l'envie de lire ses pensées. Et quelle n'as pas été ma surprise ! Dès les premières lignes, il captive : Sera tu droit ou redressé?
C'est peut-être aussi parce que ce livre n'a pas été conçu pour les lecteurs qu'il est abordable, simple à lire, et qui ne s'embarasse pas de préambule, description, fumeuse ou maniérée comme c'est le cas dans bon nombre d'ouvrage de philosophes. Ce livre parle à Tous,Simple et Intemporel, pas étonnant que son succès ne se soit jamais démenti. . Apres tout, après avoir transcendé 2000ans, combien de siècles transcendera t'il encore? Un livre pour toute une vie.

"Fais toi une parure de la simplicité".
"Qu'est-ce que le vice? C'est ce que tu vois le plus souvent.."
"Un homme véritable doit rechercher le moyen de vivre le mieux possible le temps qu'il lui reste à vivre."
"Un Homme doit seulement examiner, quand il agit, si ce qu'il fait est juste ou non, si sa conduite est bonne ou mauvaise".

La messe est dite !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


35 internautes sur 40 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 L'empereur s'écrit, 10 octobre 2005
Par 
Xanthippe "2006" (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pensées pour moi-même, Suivi de Manuel d'Epictète (Poche)
Marc Aurele est un grand homme: il laisse à la postérité le résultat de ses réflexions sur le monde et le genre humain. En bon stoïcien, il se place toujours du point de vue des philosophes du Portique et son texte en contitue une belle présentation. Toutefois, les répétitions abondent et cette traduction est très datée. On lui préfèrera la récente anthologie, bien construite et plus joliment tournée, publiée aux éditions Mille et une nuits, et dont Laure adler et Patrick Besson ont fait l'éloge dans les médias.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 le livre, 17 mars 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pensées pour moi-même, Suivi de Manuel d'Epictète (Poche)
l ouvrage a avoir
et je l ai depuis 50 ans

bonne voire excellente base de tout

en plus c est pas cher
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 A lire!, 21 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pensées pour moi-même, Suivi de Manuel d'Epictète (Poche)
Un homme intègre, sa personnalité traverse la temps pour nous parler des questionnements de chacun.
La civilisation ne cesse de tenter de résoudre des problèmes qui tiennent à la variété naturelle des caractères humains.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Seras-tu droit ou redressé ?, 30 septembre 2005
Par 
Damien Coullon (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pensées pour moi-même, Suivi de Manuel d'Epictète (Poche)
Quelques principes : n'avoir pas peur de la mort, inéluctable, mais partir de ce constat pour vivre le présent en connaissant la valeur des choses, tirant parti de toute entrave pour s'édifier soi-même, se conformer à la nature humaine et à l'ordre des choses, tendre au bien, aux vertus et a l'intéret commun ; savoir qu'il n'est pas au pouvoir d'un autre de causer mon malheur.
Ces pensées sont réparties en 12 livres contenant chacun une quarantaine de pensées, allant d'une ligne, courte exhortation, à une demi-page. Marc-Aurèle écrit souvent autour des mêmes thèmes, il n'y a pas de véritable plan d'ensemble, à cause de la forme adoptée (il n'écrivait que pour lui-même, comme on peut s'y attendre d'apres le titre). Cela rend la lecture un peu difficile, on ne peut lire que quelques pensées, un livre tout au plus, avant de faire une pause pour reprendre ensuite. Une initiation néammoins intéressante au stoicisme.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 .opinion sur livre de marc-aurel, 9 octobre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pensées pour moi-même, Suivi de Manuel d'Epictète (Poche)
livre arrivé en très bon état.

dans son livre, marc-aurel donne des conseils pour mieux vivre. apprendre à atteindre le bonheur.
lecture accessible à tous, c'est-à-dire aux non initiés et aux initiés de la philosophie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Tres bon livre, 20 mars 2014
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Pensées pour moi-même, Suivi de Manuel d'Epictète (Poche)
Dans la lignée direct des plus grands philosophes , je recommande,lecture apaisante. Et un univers incontournable de l'histoire nous est ici révélé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xaa05bb4c)

Ce produit

Pensées pour moi-même, Suivi de Manuel d'Epictète
Pensées pour moi-même, Suivi de Manuel d'Epictète de Marc Aurèle (Poche - 4 janvier 1999)
EUR 3,71
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit