Commentaires en ligne


52 évaluations
5 étoiles:
 (32)
4 étoiles:
 (8)
3 étoiles:
 (8)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (3)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


44 internautes sur 46 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le choix d'une édition
Le lecteur que "Le Prince" de Machiavel intéresse aura l'embarras du choix, tant le nombre d'éditions et de traductions est grand. N'étant pas un spécialiste, je m'abstiendrai de comparer ces éditions entre elles, mais ayant écouté ce traducteur-ci commenter Machiavel avec compétence et sens pédagogique, j'ai...
Publié le 30 avril 2009 par Henri Bès

versus
10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 SIDERANT
En un mots, époustouflant!!!
Le prince vous plongera dans une analyse sans pareille de la machine autoritaire que sont les institutions, qu'elle soit monarchique, souveraine, ou républicaine cet ouvrage tiendra en haleine tout lecteurs voulant disséquer la mécanique d'une souveraineté qui donc par extension," notre chère...
Publié le 14 mars 2010 par Tarcy


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

44 internautes sur 46 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le choix d'une édition, 30 avril 2009
Par 
Henri Bès "Shaul" (Romans France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Prince (Poche)
Le lecteur que "Le Prince" de Machiavel intéresse aura l'embarras du choix, tant le nombre d'éditions et de traductions est grand. N'étant pas un spécialiste, je m'abstiendrai de comparer ces éditions entre elles, mais ayant écouté ce traducteur-ci commenter Machiavel avec compétence et sens pédagogique, j'ai été convaincu que sa traduction se recommande particulièrement. On n'aborde pas "Le Prince" de plain-pied : c'est un texte de la Renaissance, écrit dans des circonstances précises et dans un univers mental qui nous est peu connu. Une édition scolaire destinée à des élèves du secondaire ou à des étudiants est donc le meilleur moyen de bien comprendre ce livre essentiel, et le point de départ d'une série de lectures que la bibliographie, établie par un spécialiste, guidera avec compétence.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Manuel de réussite pour un prince fort, 21 mai 2014
Par 
David W.J. (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Prince (Poche)
Avant le politiquement correct, Machiavel analyse dans une démarche d'efficacité quasi-scientifique ce qui fait la réussite du Prince : prendre le pouvoir et le conserver.
Les droits de l'hommes n'existaient pas, et dans un milieu cruel, l'angélisme n'était pas de mise. L'individu était secondaire -excepté le Prince lui-même !
Machiavel a une vison pessimiste de l'homme qu'il affirme mauvais (comment lui donner tort quand on voit les massacres et génocides actuels) et il pense qu'il faut diriger le peuple avec raison, ruse, prévoyance, adaptation et force -en particulier militaire. "La fortune est femme, il est nécessaire pour la tenir soumise de la battre et heurter" !
Le style de rédaction n'est pas très aisé.
On peu faire des parralèlles avec des chefs d'états ou d'entreprise.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Dense, vif, touffu et multiple, 11 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Prince, De Principatibus (Broché)
Machiavel simple ? Clair ? Et éclairant dans une seule direction ?

Une erreur à ne pas commettre. Machiavel c'est tout le contraire. Presque on pourrait y trouver tout et son contraire. De plus on ne sort jamais totalement indemne de sa lecture et il est certain que c'est l'un des livres qui marque un parcours politique, intellectuel et philosophique.

Cette édition est une vrai merveille. Même si pour l'avoir il faut y mettre le prix vous ne pouvez pas être déçu. Contenant à la fois le texte italien et le texte français en face à face il fait montre d'une traduction exemplaire, de commentaires intelligents et importants, de notes instructives un régal. On ne pourrait en tirer toute la substance à la fin de la vie d'un homme ou d'une femme.

Si vous voulez découvrir l'œuvre de Machiavel et son influence c'est la référence. Mais sachez que si vous commencez même si le pot est poisseux et porte le souffre vous aurez la main puis le bras puis le corps happé par celui-ci. En effet on a tant écrit de livres à ce sujet et pas des moindres.

Maintenant vous savez à quoi vous attendre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 CE LIVRE QUI SENT LE SOUFRE, 9 mai 2007
Par 
BAGRATION "MOLTO LENTE" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Prince (Poche)
Machiavel, ce patriote florentin qui connût le désespoir des inutiles guerres inter-cités, qui vécut le morcellement de son pays, l'Italie, comme un déchirement, sans la moindre espérance d'unité (qui n'eut lieu qu'au milieu du XIX ème siècle), qui bien que, pur diplomate, fut confronté à la dureté des temps de combat, cet homme écrivît donc " Le Prince" , "hommage" au Pouvoir Détenu, aux Pratiques Politiques pour l'acquérir et le maintenir et à l'Immoralité du Dirigeant.
En cette période de duplicité, de mensonge et de traîtrise qui fût la sienne, où les condottieri, aventuriers de fortune changeaient de camp comme de chemise, où les armées se donnaient et se battaient pour celui qui payait et où la vie ne valait à peu près rien (voir la fin de César Borgia, modèle du Prince), un authentique traité politique ne pouvait qu'être aussi le reflet de ces pratiques.
Ler Prince, c'est cela et bien d'autres choses selon que le lecteur ait des préjugés moraux, idéologiques ou intellectuels.
Pour ce qui me concerne, j'y vois une authentique réflexion pragmatique, fondée sur la réalité des faits, et un véritable effort intellectuel pour théoriser la pratique du Pouvoir. C'est donc un ouvrage de son temps et intemporel par ce qu'on y retrouve de permanent dans l'histoire de la Politique à travers les siècles. C'est un texte fondateur de l'approche réaliste des compromis entre Etats (une des applications en est indirectement le Traité de Westphalie de 1642 qui socle pour près de deux siècles le fonctionnement des états européens-cf l'ouvrage d'Arnaud Blin à ce sujet). On peut aussi y voir autre chose.
C'est de toute façon à lire et ça mérite une appréciation différente-pitié pour ce très grand penseur- que l'épithète "machiavélique" qui fait irrésistiblement penser à Hannibal le Cannibale, Fantomas ou le Dr Septimus de la "Marque jaune".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


41 internautes sur 48 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le Prince : subtilité, honnêté, et plaisir, 19 avril 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Prince (Poche)
Le Prince, grand classique de la philosophie occidentale, est en effet incontournable.
Machiavel discerne, analyse et exploite les ressorts, bons comme mauvais, qui conduisent un homme à se maintenir au pouvoir. Surtout, il le fait avec détachement, sans jugement de valeurs ; et c'est ça qui est intéressant.
De plus, son ouvrage est très accessible, facile à lire : systématiquement, il théorise, puis illustre, puis refait le lien entre théorie et cas pratique. Si bien qu'on a pas besoin de revenir en arrière, tout se comprend au fil de la lecture
Vous verrez que vous apprendrez beaucoup sur la société du VXIe siècle... heu, pardon, du XXIe siècle !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Très belle édition du Prince par Ivrea, 21 janvier 2014
Par 
Cavalcanti - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Prince (Broché)
Traduction française de J. Gohory, 1571. Fac-similé de l'édition originale italienne, Blado 1532. Traduction française de A.-N. Amelot de la Houssaie, 1683

Ce volume édité par Ivrea met en regard, autour du fac-similé de l'édition originale du Prince (Blado, Rome, 1532), deux traductions distinctes. La première est celle de Jean Gohory (1571), la seconde est de la main d'Amelot de la Houssaie (1682/1692).

En effet, depuis sa première réédition (Helleu et Sergent, Paris, 1929), préfacée par Mussolini et presque aussitôt épuisée, la version de Gohory avait connu plusieurs révisions : par Y. Lévy en 1938 (Bibliothèque de Cluny) et 1980 (Garnier), par Barincou en 1951(Oeuvres complètes de Machiavel, La Pléiade). Au fil de ces rééditions, la pertinence de certains termes était remise en cause, et aux mots de la traduction d'origine étaient substitués ceux que l'on pensait plus juste, plus fidèle au verbe de Machiavel ou plus moderne. La version originale n'était donc plus disponible.

La présente édition par Ivrea livre au regard du lecteur, un tableau fidèle de l'origine de la transcription française de cette oeuvre majeure. La langue et l'époque de Jean Gohory ne sont pas celles d'Amelot de la Houssaie, et, à cet égard, leurs traductions ne s'éclairent que plus justement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 À recommander, 23 octobre 2012
Par 
Rolf Dobelli (Luzern, Schweiz) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Prince (Poche)
La fin justifie les moyens. Cette maxime pragmatique conforte à elle seule le traité classique de Machiavel, Le Prince. Rédigé en 1513, alors que Machiavel était secrétaire de chancellerie à Florence, ce manuel consacré au pouvoir politique a, plus que tout autre ouvrage, suscité la controverse. En effet, l'aeuvre s'articule autour d'une thématique principale : comment les souverains de la Renaissance devaient agir pour régner. Selon l'auteur, un État fort nécessite un dirigeant prêt à défendre son pouvoir à tout prix. En outre, Machiavel soutient la thèse selon laquelle un souverain est en droit de tromper, de trahir, d'opprimer, voire d'assassiner ses opposants s'il le fait pour le bien et la stabilité de l'État. Il apparaît dès lors, sans conteste, que ce court traité offre suffisamment d'arguments pour diaboliser son auteur. Toutefois, il convient de rappeler que Machiavel n'encourage pas l'usage tous azimuts de la cruauté et de la violence et ne reconnaît aucun objectif justifiant le recours à la violence. Par ailleurs, il ne tente pas d'aligner sa conception de l'art de gouverner avec la morale chrétienne. L'adjectif `machiavélique' est apparu au XVIème siècle pour décrire un tyran sournois et cruel, prêt à tout pour atteindre ses fins. Cependant, Le Prince fut largement discrédité au XXème siècle, lorsqu'il fut encensé par les dictateurs, mais cette aeuvre maîtresse s'inscrit néanmoins dans la réflexion actuelle comme un ouvrage précurseur. Les lecteurs contemporains parviendront à saisir aisément l'essence même de cet exposé grâce à la traduction et aux annotations de Peter Bondanella. Pour inscrire l'étude dans son contexte, Maurizio Viroli explique dans son introduction : « Pour Machiavel, la méthode classique pour établir et maintenir un régime... a dû être abandonnée pour adopter une nouvelle conception... basée sur le principe selon lequel aucun État n'a de véritable autorité s'il ne dispose pas d'une armée constituée de citoyens et de sujets. » getAbstract recommande la lecture de cet ouvrage à tous les férus de littérature ou d'histoire, qu'ils soient sujets ou citoyens, ainsi qu'à tous les experts en stratégie et en politiques pour qui Le Prince constitue un véritable ouvrage de référence.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une bonne édition, un classique, 29 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Prince (Poche)
Je ne donnerai pas de résumé : découvrez cet ouvrage classique, à l'aide de cette édition à bas prix !

La pensée de Machiavel est un peu connue, on garde l'adjectif "machiavélique" pour désigner les efforts visant la conservation du pouvoir, en grande partie par la manipulation. "Le Prince" est en effet un traité politique, qui donne de bons conseils en gestion humaine. S'il faut remettre toute chose en contexte, et éviter d'appliquer en entreprise, ou en classe pour les professeurs, la manipulation proposée, l'analyse de la société et des rapports humains reste pertinente. Un bon moment de réflexion, instructive sur l'humanité, autant que sur une période donnée, et sur un courant de pensée : l'humanisme.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ne pas se raconter d'histoires..., 3 avril 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Prince (Poche)
On le sait, notamment depuis les pénétrantes remarques de Louis Althusser, Machiavel n'a pas eu de disciples, mais des lecteurs. On sait aussi que ce Florentin, si étrangement dédaigneux de l'économie, a complètement raté sa carrière politique. On sait sur lui, ou on croit savoir, tant de choses, que l'essentiel risque de nous rester dissimulé si nous n'y prenons garde. Et l'essentiel, c'est que Machiavel s'efforce, aec une énergie et une rigueur confondantes, d'établir dans le domaine si fluctuant de la politique et de l'histoire, quelque chose comme un point d'appui absolu. Oui, le commencement radical en philosophie, bien avant Descartes, Machiavel le met en pratique: imputer la méchanceté à tous les hommes; ce n'est pas de la misanthropie, c'est de la prudence, refuser de se payer de mots. C'est aussi ouvrir un espace théorique: celui de l'arithmétisation du pouvoir (contre ses conceptions qualitatives, qu'elles soient mythologiques ou autres). . Machiavel isole une sorte de noyau dur de la politique et y définit quelques lois simples, toutes en rapport avec le souci de durer, dans un domaine où l'ingratitude est de règle. Ce faisant, il détermine l'unique constante de la politique. La réorganisation de tout le système des valeurs morales autour de la "virtu" est elle aussi impressionante, et consistue un point d'inflexion irréversible qui signale le divorce entre la politique et la morale. Tel est Machiavel: décapant, irritant, irrécupérable. Comme l'a dit Croce, "la question de Machiavel ne sera jamais réglée".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 SIDERANT, 14 mars 2010
Par 
Tarcy "delroy973" (guyane) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Prince (Poche)
En un mots, époustouflant!!!
Le prince vous plongera dans une analyse sans pareille de la machine autoritaire que sont les institutions, qu'elle soit monarchique, souveraine, ou républicaine cet ouvrage tiendra en haleine tout lecteurs voulant disséquer la mécanique d'une souveraineté qui donc par extension," notre chère FRANCE "
A METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le Prince
Le Prince de Machiavel (Poche - 30 novembre 1993)
EUR 4,90
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit