undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles
7
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:7,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 mars 2016
J'ai coutume de dire que "les mille et une nuits" est l'archétype du classique littéraire :
Rare sont ceux qui l'ont lu mais tout le monde connais (ou crois connaître).
Aussi surprenant que cela puisse paraître, ce recueil anonyme de contes populaires d'origine persane et indienne fait partie des textes qui ont grandement et durablement marqué Howard Phillips Lovecraft.
"Les mille et une nuits" est constitué de nombreux contes parfois enchâssés les uns dans les autres mettant en scène de nombreux personnages dont certains sont mis en miroir les uns par rapport aux autres.
Plusieurs traductions de cet ensemble sont disponibles :

La traduction d'Antoine Galland :
La première traduction en langue française est l'œuvre d'Antoine Galland et a été publiée entre 1704 et 1717. Galland rédigea lui même une partie de ces ces histoires en s'inspirant des récits que lui avait contés son assesseur syrien. Antoine Galland a aussi intégré aux Mille et Une Nuits des récits n'y figurant pas à l'origine. Les Aventures de Sinbad, d'Aladin et d'Ali Baba ne faisaient pas partie de l'œuvre en elle-même.
Selon Abdelfattah Kilito (universitaire et écrivain marocain), cette compilation de récits anonymes ne remplit aucun des critères classiques de la littérature arabe.

La traduction de Mardrus :
Ayant connu cette traduction remaniée et amoindrie, le docteur Joseph-Charles Mardrus (ami d'André Gide), publia une nouvelle traduction des Mille et Une Nuits en seize volumes entre 1899 et 1904. La version de Mardrus se voulait plus complète que celle de Galland et plus fidèle aux textes arabes. Elle traduit par exemple les poèmes présents, fort nombreux, et qui étaient absents de la version de Galland. Cependant, sa version est fort peu fidèle au texte d'origine, en exacerbe l'exotisme et le faste. Cette traduction se caractérise par un style fleuri, un penchant pour l'orientalisme qui la pousse fréquemment vers le cliché et un érotisme débordant, absent de la version originale.

La traduction de Khawam :
Parue dans les années 1960, puis entièrement refondue dans les années 1980, la traduction de René R. Khawam se fonde sur les manuscrits arabes originaux. Le traducteur s'attache à restituer le registre du discours, tantôt élégiaque, tantôt trivial, et donne à lire les poèmes qui émaillent la trame du récit. Comme Khawam s'en explique en introduction, les aventures d'Aladin, de Sinbad et d'Ali-Baba n'apparaissent pas dans son édition : Galland étant en effet le principal responsable de leur adjonction, il préfère traduire et publier ces œuvres dans des volumes distincts. Par ailleurs, s'il exploite le manuscrit de Galland, il développe les descriptions érotiques que ce dernier avait éludées sans toutefois tomber dans les excès qu'il reproche à Mardrus.

La traduction d'André Miquel et Jamel Eddine Bencheikh :
En 1991, pour la Bibliothèque de la Pléiade, André Miquel et Jamel Eddine Bencheikh, érudits et spécialistes du sujet, publient une nouvelle traduction. A la différence de celle de Galland leur traduction est intégrale et exacte.

Vous voilà informé, il ne vous reste plus qu'a choisir parmi ces quatre versions...
Quelque soit votre choix, bonne lecture.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2013
Une édition de poche de bonne qualité, bon commentaire introductif. La traduction d'Antoine Galland est tout simplement magnifique, la langue belle et simple du XVIIIe siècle. Elle a servi de base à toutes les traductions en langues européennes au XVIIIe siècle et par la suite.
Un incontournable d'une bibliothèque.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juillet 2012
J'ai beaucoup apprécié les contes "les mille et une nuits", seuil bémol la taille de la police qui est un peu petite. On aurait aussi pû regrouper les 3 tomes en un seul et unique livre....
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juillet 2013
Une bonne édition dans l'ensemble. Il est important de se souvenir que la version d'Antoine Galland est une version historique et non authentique.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 avril 2015
Livres très intéressant, meme s'il fait allusion a des choses pouvant dépasser l'imaginaire. C'est beau la culture arabe, je peux vous en rassurer
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 février 2013
Facile à lire, fluide, drôle exotique, ces 2 tommes se lisent rapidement, c'est une lecture légère, pleine d'humour, de romantisme et d'exotisme.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2013
Tres bon livre dans lequel Shéhérazade continue ses recits epiques. Tres bon etat, rien a redire. Merci beaucoup ha ha
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus