Commentaires en ligne 


37 évaluations
5 étoiles:
 (13)
4 étoiles:
 (18)
3 étoiles:
 (5)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une belle histoire d'Afrique
Que voilà un beau livre!
Immigration chez nous, en Europe, ça veut dire émigration, départ, absence en Afrique. Absence des jeunes hommes partis au péril de leur vie pour l'eldorado illusoire qu'est devenu notre riche continent. Attente des femmes, de leurs femmes et de leurs mères.
Fatou Diomé a situé cette...
Publié le 26 août 2010 par Danielle Esposito

versus
3.0 étoiles sur 5 Un roman proche du documentaire
Ce récit est écrit de l'intérieur par une sénégalaise qui nous raconte la vie, somme toute, assez peu connue, de ces femmes africaines qui restent au village, pleines d'espoir et d'attente d'une vie meilleure alors que leurs époux, leurs frères, partent pour " l'El dorado " européen. On se demande, quand...
Publié il y a 7 mois par Analisa


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4.0 étoiles sur 5 excellent, 26 mars 2012
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Celles qui attendent (Broché)
L'écriture de Fatou Diome est remarquable , elle possède le sens de la formule.Elle nous fait entrer dans l'univers de ces femmes africaines qui poussent leurs enfants à partir vers un monde meilleur.Nous partageons leurs espoirs, leur vie quotidienne, leurs angoisses dans cette attente.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 génial !, 11 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Celles qui attendent (Broché)
ce roman est super bien écrit, et l'histoire est très interessante.

j'ai eu du mal à quitter ce livre, comme si je quittais des amies

à la fin d'un voyage. Merci à Fatou Diome de nous faire découvrir
son Vrai Pays à travers ce roman
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 la belle plume de Fatou Diome, 11 août 2011
Par 
B. Vanessa "B. Vanessa" (Vendée, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Celles qui attendent (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Dans un très beau style, Fatou Diome nous plonge dans l'univers des femmes africaines, qui attendent celui qui est parti de l'autre côté de la méditerranée : épouse, soeur, mère... L'immigration des hommes est vécu ici par ces femmes, qui subissent l'attente et les revers du "rêve européen".
L'histoire (ou plutôt "les histoires" de ces femmes) sont touchantes, elles interpellent. Mais "Celles qui attendent", c'est aussi un style magnifique, poétique, qui remue, interpelle, sur la condition féminine, les moeurs, les préjugés... un livre à offrir et à mettre entre toutes les mains.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Couleurs et luminosité d'un sourire, malgré tout, 5 mai 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Celles qui attendent (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Derrière les couleurs et le grand air de l'Afrique, des souffrances plus ou moins cachées, des femmes tantôt stoïques, tantôt résignées, mais toujours porteuses d'un espoir à bout de bras, décrites sous la plume et le sourire inaltérable de Fatou Diomé.
Personne ne part de son pays s'il a vraiment le choix et encore moins les femmes, souvent attachées à leurs propres mères, à leurs familles et au pays.
Si pour les uns le destin c'est de partir, pour d'autres, le destin c'est de rester sur place. Celles qui restent son celles qui haussent souvent le regard vers le ciel, pour voir les avions passer, messagers imaginaires qui seront, en quelques heures, peut-être, à portée de vue de l'être cher qui est parti.
Penser que les émigrés auraient du rester chez eux, pour travailler pour leur pays, ce n'est vraiment pas se mettre à leur place. La place de ceux qui ont déjà essayé les dictatures et les démocraties avec, à chaque fois, le sentiment que tout reste à faire et que le destin du pays se décide à un niveau qui dépasse même les dirigeants locaux.
Celles qui restent, tout comme ceux qui partent, ont bien compris que celui qui gagne le SMIC en Europe, peut faire vivre toute une famille la-bas et que ce ne serait pas possible autrement.
M. Eliséo ALVAREZ. Clermont-Ferrand.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Magnifique écriture, 10 avril 2011
Par 
Jostein "Jostein" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Celles qui attendent (Broché)
C'est dans un style littéraire riche et imagé que Fatou Diome nous conte l'histoire de femmes sénégalaises qui attendent le retour d'un fils, d'un mari, partis tenter l'aventure en Europe.
" Ceux qui nous font languir nous assassinent."
Le sujet est très bien traité parce qu'il montre parfaitement ce qui pousse les jeunes à quitter leur village, la dangerosité de l'immigration clandestin et l'autre face de cet eldorado.
C'est surtout un récit sur la condition des femmes, sur leur mariage forcé, sur la polygamie, sur les difficultés quotidiennes à élever une nombreuse famille sans argent.
Fatou Diome intègre parfaitement dans l'histoire l'analyse des personnages, de leurs relations, de leurs sentiments et décrit sans ambages le constat d'une situation dramatique d'un pays vassalisé par l'Europe (immigration choisie, micro crédit, choix de l'Europe, rapports Nord/Sud).
" Aider quelqu'un, c'est l'aider à ne plus avoir besoin de vous."
" D'autre part, si elle veut garder son poids face aux États-Unis et à la Chine, l'Europe a besoin d'une Afrique vassalisée."
J'ai été ravie par cette écriture et par l'environnement africain (djinn, religion animiste).
Certains pourront être agacés par tant d'expressions imagées mais je pense que c'est un réel témoignage de la pensée africaine.
" Les rêveries sont comme les parapluies, arrive toujours le moment où il faut affronter la couleur du ciel."
" C'est pourtant à la dimension du trou dans le sol qu'on mesure la taille du cocotier arraché."
J'avais beaucoup aimé "Inassouvies, nos vies" et je lirais sûrement d'autres romans de cet auteur pour la qualité de son écriture et la découverte d'autres cultures.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Une histoire extraordinaire, 12 janvier 2011
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Celles qui attendent (Broché)
On peut critiquer le didactisme ouvert mais voilà une histoire qui nous présente une société peu connue par nous les européens blancs assez aisés.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 La fin des illusions, 6 janvier 2011
Par 
Valérie Thorin "Journaliste" (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Celles qui attendent (Broché)
Savez-vous ce qu'est attendre ? Peut-être croyez-vous le savoir, mais votre opinion changera lorsque vous aurez plongé dans le dernier roman de Fatou Diome, Celles qui attendent. Roman social ? Peut-être. Roman d'amour ? Aussi. Le fil de l'intrigue se déroule comme une pelote qui se dévide patiemment. Aramé et Bougna sont co-épouses. Au-delà des rivalités qui, un temps, les opposent, elles vont bientôt se colleter ensemble à un problème omniprésent en Afrique : l'immigration. Fatou Diome n'hésite pas à tordre le coup, une bonne fois pour toute, à la polygamie, ce fléau du monde africain moderne. Ensuite elle pose la question du bien-fondé de ce départ pour un ailleurs qui semble, de loin, un Eldorado mais qui contient bien souvent plus de désillusions que de lendemain qui chantent. Non, l'Europe n'est pas un paradis et l'immigration est loin d'être la bouée de sauvetage à laquelle pourrait s'accrocher le continent africain.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Les femmes africaines, 1 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Celles qui attendent (Broché)
Une belle écriture, un livre émouvant sur un sujet qui est devenu assez banal mais qui révèle de belle manière la condition féminine des femmes africaines et de leur progénitures.A laisser entre toutes les mains.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Merci Fatou, 10 décembre 2010
Par 
Caplain Lionel - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Celles qui attendent (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Celles qui attendent » est la chronique de vie de deux femmes africaines vivant au large du Sénégal, sur l'ile Niodior. Fatou Diomé, l'auteure, est née à Niodior. Les problèmes économiques, le manque de travail et d'avenir poussent ces femmes à envoyer leurs fils clandestinement à Barcelone, afin d'améliorer leur sort. Ce roman nous livre le combat quotidien de ces deux amies, Arami et Bougnea, dont la tache vitale en dehors de l'eau qu'elles s'épuisent à aller tirer inlassablement, est de trouver à manger coute que coute pour nourrir leurs nombreux enfants et ne pas subir la honte de ne rien avoir à cuisiner, car dans ce village, tout est su et commenté. La réalité est dure pour leurs fils clandestins, allant de centre d'accueil en squat improbables, vivant de soupe populaire et donnant de moins en moins de nouvelles de peur de décevoir leurs mères et leurs épouses lassées par leur attente. Pour rassurer les familles, ils dépêchent un messager porteur de « bonnes nouvelles » qui est de gagner assez d'argent pour ne plus se contenter de rêves d'occasion. Toute la vie de ces femmes s'articule autour de l'homme : le mari, le fils, le frère, le voisin, l'épicier.
L'écriture de Fatou Diomé est simple, poétique, analytique. Elle aborde des problèmes sociaux, économiques et si chaque jour se ressemble, c'est l'espoir qui fait vivre ces femmes africaines.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Les femmes attendent, 2 décembre 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Celles qui attendent (Broché)
Commentaire d'un membre du Club des Testeurs Amazon (De quoi s'agit-il?)
Un beau livre sur l'universalité de la situation de la femme. Riches ou pauvres, noir ou blanches, partout cette universalité de nourrir sa famille, d'assurer son bien être en cachant nos frustrations et puis l'attente, d'un appel, d'un regard, d'une reconnaissance, d'un retour de l'enfant prodigue, du mari volage,du père perdu.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xfc2ad20)

Ce produit

Celles qui attendent
Celles qui attendent de Fatou Diome (Broché - 21 août 2010)
EUR 19,29
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit